Siemens participe à 2 grands projets CCHT en Chine

Le fournisseur d’électricité chinois, China Southern Power Grid Company, basé à Guangzhou (Canton) a passé une commande d’une valeur de près de 250 millions d’euros dans 2 projets de transport en courant continu à haute tension (CCHT), à l’Allemand Siemens Energy.

La première liaison Nuozhadu-Guangdong permettra de transporter une puissance de 5.000 MW à une tension continue de ± 800 kV vers les mégapoles de la province du Guangdong, tandis que la liaison Xiluodu-Guangdong aura une capacité totale de 6.400 MW, à ± 500 kV. La mise en service des installations est prévue pour 2013.

L’électricité d’origine renouvelable produite à partir des centrales hydroélectriques de grande capacité de Nuozhadu et Xiluodu, au sud-est de la Chine, sera transportée avec un minimum de pertes en ligne via les deux nouvelles liaisons CCHT qui les relieront aux mégapoles de la région que sont Guangzhou (Canton), Jiangmen, Dongguan et Shenzhen.

La centrale hydroélectrique de Xiluodu offrira à elle seule en 2013, une fois qu’elle aura été entièrement achevée, une capacité totale de 12 600 MW, ce qui en fera la deuxième plus importante centrale hydroélectrique du pays. « Avec une liaison CCHT de 800 kV, la première du genre dans le monde à être mise en service fin 2009, qui méritait déjà tous les superlatifs, nous avions établi de nouvelles références en matière de transport d’électricité à haute efficacité sur les longues distances. Nous entendons mettre en application ces nouvelles références dans les deux nouveaux projets », a déclaré Udo Niehage, CEO de la Division Power Transmission de Siemens Energy.

Siemens participe à 2 grands projets CCHT en Chine

Rappelons que le groupe Siemens a déjà battu des records en Chine dans le domaine du transport CCHT en réalisant une liaison de ± 800 kV. En effet, fin décembre 2009, Siemens et China Southern Power Grid, ont mis en service le premier pôle d’une liaison CCHT. Dotée d’une capacité de transport de 5.000 MW et couvrant une distance de 1.400 km, cette liaison CCHT entre les 2 provinces chinoises, Yunnan-Guangdong, a établi un record de puissance dans le domaine du transport CCHT. Par ailleurs, elle fut la première liaison CCHT mise en service dans le monde avec une tension continue de transport de ± 800 kV.

 

1) Pour la liaison bipolaire CCHT de 800 kV Nuozhadu-Guangdong, Siemens fournit, conjointement avec ses partenaires chinois, les valves à convertisseur source de tension dotées de thyristors à déclenchement direct par la lumière pour la station d’émission de Pu’er, dans la province du Yunnan, et la station de réception, située à une distance de 1451 km, à Jiangmen, dans la province du Guangdong, au sud-est de Guangzhou (Canton). La commande porte aussi sur des systèmes de téléconduite CCHT, l’appareillage 800 kV à courant continu pour les postes électriques et la fourniture de huit transformateurs convertisseurs de 800 kV, fabriqués sur le site de production de Nuremberg (Allemagne).

2) Le projet CCHT Xiluodu-Guangdong porte sur une double liaison bipolaire de 500 kV avec une capacité de transport de deux fois 3200 MW. Pour ce projet, Siemens fournit, également en collaboration avec des partenaires chinois, des valves à convertisseur pour la station d’émission à Zhaotong, à proximité de la centrale hydroélectrique de Xiluodu, dans les provinces du Yunnan/Sichuan, et la station de réception à Conghua, près de Guangzhou (Canton), à une distance de 1286 km. En outre, Siemens fournit des équipements importants pour la partie en courant continu de la liaison.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Siemens participe à 2 grands projets CCHT en Chine"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité
Transporter l’équivalent de 6 tranches de centrales nucléaires sur une seule ligne c’est un exploit qui permettra de communitariser et lisser les productions intermittentes de l’angleterre jusqu’à la sibérie en se jouant des fuseaux horaires et donc des pics de consommation locaux . On pourrait de ce fait fortement limiter le recours aux énergies prédictibles ( à base de charbon et gaz)  utilsées habituellement par l’allemagne et les autres pays à forte pénétration  éolienne lors des baisses de production . Reste à savoir quelle sont  les pertes de ce genre de ligne tht  pour 1000 KM . Autour de 1%… Lire plus »
wpDiscuz