Simuler la pollution pour mieux la réduire

Les instituts norvégiens de recherche sur l’eau (NIVA), l’air (NILU) et la nature (NINA) ont développé une méthode permettant de calculer l’impact environnemental des émissions aériennes de l’industrie off-shore norvégienne. Ce travail a été réalisé en collaboration avec la compagnie pétrolière Statoil.

Destiné en priorité aux compagnies pétrolières et aux armateurs, le produit, dont la dénomination est EIFair (Environmental Impact Factor – Air), peut être aussi utilisé pour tout type d’activité off- et on-shore. Il permet, notamment, de simuler divers scénarios d’émission de polluants atmosphériques.

EIFair propose aussi les solutions environnementales et économiques les plus appropriées à un type d’émission, dans une région donnée.

EIFair calcule, entre autres, l’acidification des eaux de surfaces, l’acidification des terrains forestiers, les effets de la sur-fertilisation des sols et les dommages causés par la formation d’ozone secondaire.

 

(src: BE Norvège numéro 73 (27/07/2007) – Ambassade de France en Norvège / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43850.htm)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz