Situation énergétique de la France à août 2010

Dans le rapport sur la conjoncture énergétique d’août 2010 publiée par le Commissariat général au développement durable, on apprend que la production d’énergie primaire du mois est supérieure de 15% à son niveau d’il y a un an, avec des hausses simultanées du nucléaire, de l’hydraulique et de l’éolien. Elle reste cependant inférieure de 1,9% en cumul sur un an comparé aux douze mois antérieurs.

La consommation totale d’énergie primaire du mois est supérieure de 6,5% à son niveau d’il y a un an, avec des hausses importantes pour l’électricité et le pétrole, un léger accroissement pour le gaz et un fort recul pour le charbon. Les exportations d’électricité progressent très fortement. En cumul sur un an, la consommation diminue de 1,2%.

Le cours du baril de brent daté progresse à 77$ en août, après 75$ en moyenne mensuelle en mai, juin et juillet. Exprimé en euros, ce cours se maintient à environ 60€/bl depuis quatre mois. Le prix spot du gaz reste bas.

A 53,5 % au mois d’août, le taux d’indépendance énergétique confirme un redressement amorcé en juin. Il reste faible en cumul sur un an, à 46,4 %. La consommation de charbon chute fortement au mois d’août (- 26 % par rapport à août 2009), surtout pour les centrales thermiques, mais elle progresse de 10 % en cumul sur un an.

La facture énergétique mensuelle augmente encore en juillet à 4,1 milliards d’euros (+ 19 % par rapport à juillet 2009). Les importations augmentent de 20 % en valeur, principalement du fait de la hausse des prix pétroliers, et de la forte augmentation des importations de charbon. Sur douze mois, la facture globale s’établit à 42,5 milliards d’euros, en baisse de 7 % par rapport aux douze mois antérieurs.

La production totale d’électricité du mois d’août 2010 s’élève à 39 TWh, en hausse de 12 % par rapport à août 2009, tandis qu’en cumul sur un an, elle est de 530 TWh, en légère baisse(- 0,4 %).

La production nucléaire augmente de 15 % par rapport à août 2009, à 32 TWh, mais en cumul sur un an elle reste inférieure de 2 % par rapport aux douze mois précédents

La production hydraulique s’élève à 4,4 TWh, en hausse de 13 % par rapport à août 2009, mais en baisse de 5,2 % en cumul sur un an. La production des centrales thermiques classiques affiche une baisse de 33% par rapport au mois d’août 2009, tout en maintenant une hausse de près de 11 % en année mobile. La production éolienne, à un niveau de 0,7 TWh est en forte hausse par rapport au mois d’août 2009 (+ 97 %), sa hausse en année mobile atteignant 47 %.

Le solde des échanges du mois d’août est nettement excédentaire. C’est presque trois fois plus qu’en août 2009. La reprise déjà observée en juin se confirme : il faut remonter à fin 2007 pour retrouver un tel niveau d’exportation sur trois mois.

La production éolienne française en forte hausse

L’énergie appelée réelle, à un niveau approchant 33 TWh, présente une très légère augmentation par rapport à août 2009 (+ 0,4 %) qui provient de l’énergie appelée en basse tension et en haute tension, respectivement + 1,8 % et + 2,3 %. La moyenne tension présente quant à elle une petite baisse par rapport à août 2009 (- 0,5 %). En cumul sur un an, l’énergie appelée réelle est en hausse de 1,5 %. Mais une partie de cette hausse est due au fait qu’il a fait plus froid en moyenne sur l’année.

La production éolienne française en forte hausse

Après correction du climat, la hausse n’est plus que de 1,1 %.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Situation énergétique de la France à août 2010"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

”….importations augmentent de 20 % en valeur, principalement du fait de la hausse des prix pétroliers, et de la forte augmentation des importations de charbon.”

Sicetaitsimple
Invité

Vous avez mal lu: la consommation de charbon est en baisse de 26%. Le niveau des importations n’est pas directement lié,il s’agit de reconstituer des stocks… C’est pareil pour le gaz. Le miscanthus, c’est certainement très bien ( on en a déjà souvent parlé), mais bon…Avant que ça ne concurrence le simple bois de nos forêts, il y a de la marge.

Guydegif(91)
Invité
Oui, en effet, vous avez… presque raison…mais pas tout à fait car… je n’ai pas mal lu. Avouons que sur 8 lignes il y a du yoyo suivant qu’on parle en instantané ”mensuel” ou en ”cumul annuel”. And the winner is: + 10% sur 1 an ! Tough Luck!: ”La consommation de charbon chute fortement au mois d’août (- 26 % par rapport à août 2009), surtout pour les centrales thermiques, mais elle progresse de 10 % en cumul sur un an . La facture énergétique mensuelle augmente encore en juillet à 4,1 milliards d’euros (+ 19 % par rapport… Lire plus »
wpDiscuz