Soitec acquiert un site industriel pour produire ses modules CPV

L’industriel français Soitec annonce avoir réalisé l’acquisition d’une usine de production située à proximité de San Diego en Californie, où il entend bien y installer prochainement les équipements nécessaires à la production de modules photovoltaïques à concentration (CPV) destinés au marché américain.

Acquis auprès de Sony Electronics, ce site devrait permettre à Soitec de fabriquer ses tout nouveaux modules CPV Concentrix de 5e génération. D’une capacité de 200 Mégawatts (MW), l’usine pourra produire jusque 400 MW moyennant une future extension.

Ce projet majeur pour Soitec et la ville de San Diego représente un investissement total de plus de 150 millions de dollars (pour une capacité de 200 MW) et la création de 450 emplois directs sur site – y compris les employés de la joint-venture qui sera hébergée à l’intérieur de l’usine – et plus d’un millier d’emplois indirects à pleine capacité (200 MW).

Les investissements effectués par Soitec concernent l’acquisition d’une usine de production de 16 350 m2, implantée sur un site de six hectares intégré au parc où se trouve le siège américain de Sony Electronics. Début 2012, Soitec entamera des travaux de modernisation de grande ampleur, la première tranche de la ligne de production (100 MW) devant être opérationnelle début 2013. M+W, une société internationale reconnue pour la construction d’usines de cellules solaires, a été choisi comme maître d’œuvre pour la réalisation de ce site.

Le site de San Diego accueillera la nouvelle joint-venture Reflexite Soitec Optical Technology LLC, dont la création a été annoncée le mois dernier. Cette nouvelle société exploitera sa propre usine d’une centaine de personnes qui développeront et fabriqueront les lentilles de Fresnel en silicone sur verre (SOG) destinées aux modules CPV de Soitec.

« L’implantation locale de Soitec donne un coup de fouet économique appréciable à notre comté et vient soutenir l’engagement qu’a pris notre entreprise pour assurer à ses clients un avenir solaire durable », a indiqué Jessie J. Knight, PDG de SDG&E. « Cette année, nous avons signé une demi-douzaine de contrats dans le domaine des énergies renouvelables avec des développeurs qui utiliseront la technologie à haut rendement de Soitec. Nous allons poursuivre sur cette voie avec la signature de contrats portant sur des projets renouvelables de grande capacité en vue d’exploiter pleinement les ressources solaires, géothermiques et éoliennes que l’on trouve dans le comté de San Diego, le comté d’Imperial et la Basse-Californie. »

« Après l’annonce de nos contrats avec SDG&E, il était tout à fait logique que Soitec implante son site de production Américain à San Diego », a pour sa part commenté André-Jacques Auberton-Hervé, chairman et PDG de Soitec. « Avec l’appui du maire et de la ville de San Diego, nous sommes impatients de participer activement à la vie économique locale, nourrie par un fantastique vivier d’employés qui bénéficient d’un haut niveau d’éducation et de formation aux nouvelles technologies, une communauté d’entreprises dynamiques et un ‘cluster’ fédérant des sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables. Nous souhaitons aider la Californie à atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé pour respecter les engagements énergétiques nationaux. Selon cet objectif, un tiers de l’énergie produite par les compagnies de service public de l’État devra être d’origine renouvelable d’ici 2020. »

Affichant un rendement des plus élevés, les systèmes CPV de Soitec ont permis à l’entreprise d’envisager des projets de construction de centrales solaires d’une capacité supérieure à 300 MW dans les états du sud-ouest des États-Unis, dont 155 MW dans le cadre d’accords conclus avec SDG&E pour l’achat d’énergie.

Ces accords ont été approuvés le mois dernier par la Commission des services publics de la Californie (CPUC). Enfin, le projet de construction d’une capacité de 150 MW, le projet ‘Imperial Solar Energy Center West’ qui propose actuellement d’utiliser la technologie CPV de Soitec, a été également approuvé par la CPUC le 15 décembre. Tenaska Solar Ventures, une société d’énergie renouvelable indépendante affiliée à Tenaska va développer le projet.

Pour terminer, Soitec affirme que les fonctionnalités et les performances de ses modules CPV qui seront fabriqués à San Diego ont encore été améliorées pour les adapter aux grandes centrales de production d’électricité et garantir la meilleure efficacité au meilleur coût.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz