Enerzine

Solaire : Enerplan demande un moratoire sur la baisse des tarifs d’achat

Partagez l'article

Enerplan, le syndicat des professionnels de l’énergie solaire demande au gouvernement un moratoire sur la baisse des tarifs d’achat de l’électricité solaire dans le but non seulement de sauvegarder l’emploi du secteur, mais aussi "de ne pas gager les discussions de l’automne sur le futur de la filière et sa contribution à la croissance du pays".

En application des textes en vigueur, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a communiqué au gouvernement le 19 juillet dernier, ses préconisations pour la baisse des tarifs d’achat de l’électricité solaire. Ceux-ci baisseraient de 4,5% pour le résidentiel et de 9,5% pour les tarifs en intégration au bâti simplifiée entre 36 et 100 kW.

Enerplan a plaidé, auprès des membres du gouvernement, en faveur de deux mesures d’urgences pour juguler la disparition des emplois dans le secteur photovoltaïque : "Geler le tarif d’achat de l’énergie existant et arrêter une décroissance quasi automatique de 10% tous les trimestres, comme le propose encore la CRE, et étendre ce tarif aux projets allant jusqu’à 250 kWc pour permettre un peu d’effet d’échelle et lisser les frais fixes."

"La profession ne peut plus attendre, l’urgence est maintenant" a précisé Enerplan dans un communiqué, rappelant que plus de 10.000 emplois ont disparu dans ce secteur au cours des deux dernières années. Enerplan demande ainsi au gouvernement de ne pas suivre l’avis de la CRE en matière de baisse des tarifs d’achat de l’électricité solaire.

Le syndicat prépare donc, en vue des prochaines échéances de la rentrée, des propositions de création d’emplois durables à fort contenu technique et à forte valeur ajoutée exportable, véritable vision d’une filière française d’excellence.

"La bonne volonté affichée par le gouvernement envers le secteur solaire doit se mettre en œuvre, il y a urgence à décider d’un moratoire sur la baisse des tarifs et à mettre en œuvre des mesures transitoires, pour favoriser la sauvegarde d’emplois locaux dont la perte diffuse n’en est pas moins sévère et dramatique" a indiqué Thierry Mueth, Président d’Enerplan.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    37 Commentaires sur "Solaire : Enerplan demande un moratoire sur la baisse des tarifs d’achat"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est bizarre, chaque fois que la « parité réseau » se rapproche par une baisse des tarifs d’achat, Enerplan sort un communiqué contre. D’ailleurs, l’expression a définitivement disparu de ce dernier communiqué (je suis allé voir l’original sur le site). La dernière fois, on en parlait encore un peu…

    Steph
    Invité

    La parite, on y arrive mais 1 ou 2 ans d’obligation d’achat plus sereine sont indispensable pour ne pas faire mourir le peu d’entreprises d’installation qui subsistent. Enerplan est totalement dans le vrai et croyez-moi, nous attendons tous le moment ou nous pourrons nous passer des decisions gouvenementales criminelles et incompetentes. Car lorsque le moteur de notre activite sera les economies et l’auto-consommation, le marche sera infini.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Non, on y arrive pas, même si on s’en rapproche. 120€/MWh en gros pour les tarifs des particuliers, 175à 195€/MWh pour les tarifs proposés par la CRE pour du « simplifié au bati ». Le gap est encore très important, et par ailleurs comme souligné dans le lien cité ci-dessus « parité réseau » ne signifie en aucun cas « fin des tarifs d’achat », car l’autoconsommation est un leurre dans la plupart des cas.

    Robert
    Invité

    le tarif pour les projet 36

    Sicetaitsimple
    Invité
    Je vous accorde que -9,5% de baisse par trimestre est difficilement soutenable, mais les tarifs sont aujourd’hui à peu près comparables à ceux de l’Allemagne ou de l’Italie. Enerplan ( c’est son boulot) a depuis des années promis la parité réseau pour « dans 5 ans ». Le problème, c’est qu’on arrive maintenant à des prix de panneaux très faibles ( on parle de 0,7€/W sur un autre fil), soit peut-être 1/4 à 1/3 du prix d’un petit système installé chez un particulier, et qu’il n’y a donc plus grand chose à gagner en pourcentage du coût total de ce coté là… Lire plus »
    Robert
    Invité

    les panneaux descendront encore, on a vu des panneaux à 0,5 €/W (chinois). le prix des onduleurs baissent légèrement, mais constamment. et puis la fin des systèmes intégrés qui coutent cher à l’achat de par leur conception, et cher à la pose de part leur complexité et qui diminuent le rendement des installations.

    Mamouth
    Invité

    Les coûts restants sont la main d’oeuvre et les assurances. Ce n’est pas avec l’intégration au bâti « à la française » que l’on fera baisser la main d’oeuvre. Trop compliqué. Il faut simplifier.

    Catalan
    Invité
    il faudrait que les tarifs de pose baissent: en 1) supprimant l’intégration au bati (invention française) et 2) arrêter de se gaver avec la MO ! 3 kw de modules coutent actuellement environ 2000 euros plus 1 onduleur et 1 coffret disjoncteur plus la MO, on devrait raisonablement le vendre 6000 euros ht aux particulier ! là oui on pourra enfin parler de relancer une filière PV, et de parité enfin atteinte car 3 kW produiront 60 000 kWh sur 20ans on en serait donc à 10 cts le kWh produit. Reste aux banques avec une pression du gouvernement à… Lire plus »
    Steph
    Invité

    Si il est si evident de proposer 3 kW pour 6 000 €, allez-y donc plutot que de donner des lecons. Vous ne tiendrez pas 3 mois. Avant de tirer des opinions a partir de calculs de coin de table, il convient d’etudier son sujet, quelques pistes . – cout de la main d’oeuvre (salaires, charges, vacances, absence, gestion) – cout du materiel – complexite de l’integration – charge de structure – assurance – deplacements – frais commerciaux.

    Dan1
    Invité
    « C’était un pur produit du contexte réglementaire français qui a été mis en place par des abrutis naïfs qui s’imaginaient que le solaire allait donner lieu à la création d’un métier d’artisan à la façon d’un plombier mais c’est pas comme ça que le monde marche… » Sur ce coup là, je ne suis même pas sûr d’avoir envie de contredire Chelya. Cependant je ferai quelques observations. Parmi les abrutis naïfs, n’y avait-il pas un certain nombre « d’écologistes » qui promettaient à tout va des centaines de milliers voire des millions d’emplois. Enfin, quand bien même ces emplois auraient été au rendez-vous… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Euh, je n’avais pas vu, mais j’ai l’impression que c’est moi dont Chelya parle, là, non? Abrutis, ahuri sur un autre fil,des posts anonymes, Chelya a besoin de vacances…. Bon, je garde « sicetaitsimple », si je me fais jeter par le Webmaster je reviens sous « caféducommerce ». Merci Chelya.

    airsol
    Invité
    Ces couts là sont pour des grosse structures , pas encore pour l’artisanat, qui ne stocke pas et achète son produit en fonction de la toiture du client. Un kit en europeen pour l’artisan ça tourne à 5000 euros HT environ, ce qui est déjà une belle baisse. Si le nombre d’installation vendues aux particuliers a chuté, c’est à cause du discours : c’est la fin des aides, et ça coute trop cher aux consommateurs. il n’y a plus de demande de particuliers, ceux qui bossent emm.. le monde au telephone pour remplir. Le niveau d’aide est aujourd’hui suffisant, mais… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Parmi les croyants de la sugénération (ou isogénération car ça devrait suffire), il y a les Chinois qui nous vendent les panneaux PV à prix cassé. Parce qu’il est bien évident que l’on ne mettra pas tous nos oeufs dans le même panier au sein du mix énergétique. Un mix électrique nucléaire + solaire + éolien peut parfaitement fonctionner à moyen terme en France. Evidemment ce serait au détriment des centrales thermiques à flamme en base. Et puis c’est pas très difficile de croire à surgénération quand on sait depuis les années 50 que cela fonctionne et que certain réacteurs… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    J’ai cru me reconnaitre dans votre ‘ceux qui rigolent sur la parité réseau » qui « rient jaune », permettez moi de developper un peu, d’autant que nos échanges restent généralement très courtois et intellectuellement honnetes et constants dans les arguments, ce qui n’est pas le cas de tout le monde…… Alors je ne rigole pas sur la parité réseau, je dis depuis un certain temps que c’est un concept marketing. Rapellons ce que ça veut dire: un kWh PV revient moins cher à son producteur (particulier, entreprise , de toutes façons un consommateur)qu’un kWh produit. tranporté, distribué, taxé. Très bien, c’est clair,… Lire plus »
    airsol
    Invité
    il ne bradent donc pas leur prix, et sont les premiers installateurs en 2011 hors Europe.l’AIE prevoit 32 GW en chine en 2017 Je doute que ce soit le thermique à flamme qui souffre le plus des energies intermittentes, je pense plutôt au nucléaire qui aura du mal (economiquement) à fonctionner en base, s’il n’est pas reduit en proportion, au moins en France. Phenix a produit pendant 30 ans l’equivalent de 250 000 habitation equipées de 3 kWc (ce qui aurait couté moins cher) Mais bon l’interet c’etait la recherche, et c’est pas pris sur la CSPE. Vous permettrez les… Lire plus »
    airsol
    Invité

    L’ideal,à terme, avec un cout PV bas ,est un comptage simplifié qui compte et decompte au même tarif. Bon là je vient de perdre un chantier avec 3000 euros de devis raccordement ERDF – les trois kW de production ne peuvent pas emprunter le cable des 9 kW de consommation, parceque on sait pas comment arrive le cable donc compteur et cable dedié, en traversant la route bien sur

    Dan1
    Invité

    Je me suis peut être mal exprimé, les chinois n’ont pas besoin de casser leur prix pour nous casser les reins (enfin surtout ceux des Allemands). Enfin « on » a réclamé la baisse des prix du PV…. on l’a eu et il reste à assumer. Ils vont avoir 32 GW en 2017 qui devraient produire 32 TWh. C’est bien et à comparer au besoin annuel qui a dépassé les 4 000 TWh. Question : en quelle année, la Chine dépassera les 1% d’électricité PV ?

    Luis
    Invité

    Un calcul assez simple. Si le tarif des particuliers est de 120€/MWh et le tarif d’achat de 175€/MWh, alors, soit la parité réseau est atteinte au 3ème trimestre 2013 avec une baisse de 9,5% par trimestre, soit la parité réseau est atteinte au 4ème trimestre 2014 avec une faible baisse de 4% par trimestre.

    Sicetaitsimple
    Invité

    pas bien compris les 4000TWh…. Et les 32GW, nos voisins ne devraient pas en être loin dès la fin 2012.

    Dan1
    Invité
    L’idée c’est de comparer une future production photovoltaïque à une consommation globale d’électricité actuelle. La Chine a désormais dépassé les Etats-Unis en terme de production et consommation d’électricité : Je reprends ce qui nous intéresse : « La Chine a produit en 2011 environ 4700 TWh d’électricité, la plaçant au premier rang mondial. Elle a aussi pris le leadership mondial en matière d’émissions de CO2. Rappelons quand même que la consommation par habitant est inférieure à 3000 kWh par an, ce qui est 3 fois moins qu’en France, 6 fois moins qu’aux Etats-Unis, et qui laisse donc de belles perspectives au… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    OK, j’avais mal lu, je nous croyais en Allemagne….

    Sicetaitsimple
    Invité

    Vous les avez vexés, nos amis chinois! La nouvelle est du jour, c’est dire s’ils sont réactifs.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Bah oui, d’ailleurs je vous écrivais ça il y a 3 mois: Pour recopier: 1. je profite des subsides européens pour construire une industrie 2. je tue mes concurrents européens 3.je régule la demande par mon marché intérieur. Alors oui au cache-sexe XXL! 30% de PV en Chine, banco! PS: compte tenu des chiffres rappelés ci-dessus par Dan1, c’est pas pour tout de suite…..

    Dan1
    Invité
    Bon alors on ne touche pas à la taille du sexe. En revanche, on double la taille du cache, ce qui m’oblige à reprendre mes calculs. Avec 50 GW de PV en 2020, on peut attendre 50 TWh d’électricité. Avec une progession de 5% par an jusqu’en 2020, les Chinois consommeront 7 290 TWh. Les 50 TWh PV représenteraient alors un peu moins de 0,7% du mix électrique. Rappelons qu’en 2000 la Chine était à 1 500 TWh et que en 2006 elle avait pratiquement doublé cela à près de 3 000 TWh pour arriver à 4 700 TWh en… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Nous sommes quand même impressionnés par votre pouvoir d’influence. Un post sur Enerzine et hop, la Chine double son objectif de PV pour 2020! PS: vous passez mon bonjour à Hu ( Jintao) la prochaine fois que vous l’avez au téléphone.

    Sicetaitsimple
    Invité

    GreenPeace a peut-être une solution pour ces problèmes d’érection incontrolée? Au moins, pour les accros de la lutte contre le CO2, ça donne une cible bien plus grosse que nos petites économies europeennes. Lesquelles, rengaine sicetaitsimple , devraient s’occuper en premier lieu de tenter de s’affranchir au maximum des energies fossiles importées en oubliant le CO2, qui suivra forcément.

    airsol
    Invité

    c’est quoi cette philosophie de 4X4? Bon les chinois, ils consomment 4700 TWh à 1,36 milliard Nous on consomme 500 TWh à 65 millions Quelle bande de petites bites!

    Dan1
    Invité

    De toute façon l’érection incontrolée ne va pas durer car on va leur envoyer un commando NEGAWATT avec un grand seau d’eau froide. Négawatt c’est l’anti Viagra pour l’électricité ! Enfin, rappelons quand même que 7 000 TWh/an c’est plus du double de ce que consomme l’Europe à 27. Bon d’accord d’un coté il y a 1,3 milliards de consommateurs contre seulement 500 millions dans l’UE. Je persiste tout de même à penser que nos NEGAWATTEURS zélés seraient plus utiles en Asie.

    Dan1
    Invité

    Je pense que Grenpeace doit être en train de préparer les paramoteurs pour attaquer les centrales à charbon. A mon avis ils risquent de manquer de pilotes (à propos comment le pilote Allemand de la centrale du Bugey ?) car je pense qu’il y a trop de cibles difficiles difficiles à reconnaître. Pensez donc, à une époque il se construisait une centrale à charbon par semaine.

    Dan1
    Invité

    En prime un focus pas sexuel sur l’énergie en Chine :

    Sicetaitsimple
    Invité

    chez nos amis allemands. 4373MW installés au premier semestre. Grande taille mais gros prix aussi pour les consommateurs d’electricité allemands.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Parce que certains sembleraient vouloir la réduire….Les gaz de shiste, ça change les choses….

    Guydegif(91)
    Invité
    OUi, pour que le PV vive ! Il faut revoir la politique_PV pour la (non-) baisse des tarifs d’acaht des kWhs par ErDF ET AUSSI élérgir les catégories de bâtiments publics concernés. En clair ne pas se limiter au  »écoles » et  »santé », mais inclure: caserne de pompiers, mairies, salles communanles, gymnases, etc…!!! Avec la nouvelle équipe gouvernementale, RIEN ne semble avoir changé en mieux pour le P, pour le moment. Toujours les mêmes réductions tarifaires périodiques pour l’Achat des kWhs_PV produits, tj les seules catégories limitatives et restrictives  »Enseignement » et  »Santé » pour les bâtiments publics, ignorant tous les autres: casernes… Lire plus »
    Luis
    Invité
    Après une synthèse rapide et claire de la situation du solaire photovoltaïque depuis 2002, les associations Hespul et Cler font des propositions de bon sens pour relancer la filière photovoltaïque en France. Rappelons que Hespul est cette association dont les panneaux photovoltaïques ont fêté leur 20ème anniverssaire récemment, avec une perte de rendement de seulement 8,3% après 20 ans de fonctionnement dans la banlieue de Lyon. Une mesure entre autres est la prise en compte des différences d’ensoleillement selon les régions, qui doit se traduire par une différenciation tatifaire. Cela existait avant 2010 et c’est une évidence pour permettre au… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Pas vraiment d’accord avec la regionalisation des tarifs. Il faut à un moment choisr. Soit le solaire est devenu une energie mature et dans ce cas on baisse les tarifs à marche forcée quitte à à avoir un développement qui va forcément se concentrer sur les régions les plus ensoleillées, Soit ce ce n’est pas une energie encore mature. Mais le discours doit être cohérent, même si j’admets bien que ce n’est pas forcément facile pour les installateurs « du Nord de la Loire ».

    airsol
    Invité
    il faut baisser les aides plus vite là ou c’est plus rentable. Le PV n’est pas encore mature vu qu’il est en evolution rapide, mais progresse très vite Même en nord loire ça peut bien produire : carte interactive de productible photovoltaîque.info Le rapport HESPUL/CLER est plein de bon sens comme l’a signalé Luis. Un exemple parmis de nombreuses abberations: Pour demander un devis de racordement d’une instal de plus de 9 kw, il faut une attestation de capacité de financement du client alors que la rentabilité du projet ne sera connue qu’a reception du dossier complet par ERDF! Donc… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Pour suivre ce que je disais le 2/08 à 18:22 ci-dessus, il semble et c’est de mon point de vue une bonne nouvelle que la Chine « régule » à fond, puiqu’elle viendrait de décider (à confirmer) de passer son objectif 2015 de 21 à 40GW installés.

    wpDiscuz