Solaire Photovoltaïque : rencontre franco-allemande

Dans le cadre de la campagne des Journées Européennes du Solaire, le Bureau de coordination énergies renouvelables a organisé ce jeudi 14 avril 2011, une conférence à l’Ambassade d’Allemagne à Paris intitulée Solaire Photovoltaïque « made in Europe » perspectives face à la crise ?

Cette rencontre aura permis d’échanger sur des solutions communes et de comparer les visions d’une filière industrielle allemande et française confrontée aux mêmes défis.

Selon Céline Kittel, Chargée de mission au Bureau de coordination énergies renouvelables « Bien qu’il y ai une différence de maturité de marché, nous sommes tous confrontés aux mêmes défis. Il y a beaucoup de sociétés de toutes tailles, intelligentes et motivées … qui ont une vision claire de l’avenir énergétique européen et qui proposent aujourd’hui des solutions dont tout le monde aura besoin demain. »

Stéphane Maureau a été invité à débattre en tant que Président d’Evasol, acteur dans des solutions d’économies d’énergies.

« Même si les participants français et allemands ont conjointement regretté que la France ne fasse pas preuve d’autant de volontarisme et de stabilité que l’Allemagne, dans le soutien de la filière PV, les industriels des deux pays demeurent convaincus que le marché du PV est très prometteur et qu’il continuera à se développer à l’échelle mondiale, notamment face à l’envolée des prix de l’énergie » estime cet industriel français.

Les allemands affichent une vision industrielle vigoureuse et un secteur en forte croissance

« La filière allemande, développée grâce au soutien du marché national, considère que l’avenir sera bientôt à l’exportation, à l’échelle mondiale. Le soutien de sa filière est considéré non pas comme une dépense mais comme un investissement dont le retour sera rapide. Aujourd’hui, le programme fédéral allemand propose une vision à long terme très ambitieuse dans laquelle les EnR pourraient représenter 80% du mix électrique soit 60% du mix énergétique total d’ici 2050. »

La France reste sur un marché prometteur

« Le marché du résidentiel français est freiné par des discours négatifs qui contrastent avec la réalité du photovoltaïque : une énergie rentable et objectivement attractive pour les foyers français. Il ne faut pas oublier que même si le marché français reste plus modeste que le marché allemand, son système d’incitation demeure très généreux et bien plus avantageux qu’en Allemagne. »

Stéphane Maureau a rappelé que « même si le marché du PV aura une croissance moins exponentielle en France à court terme, l’activité qui consiste à proposer des « bouquets de solutions énergétiques » (non seulement du PV mais aussi de l’isolation etc.) demeurera extrêmement porteur pendant de nombreuses années, compte tenu de l’envolée du prix de l’énergie. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz