Solaire PV : ralentissement de la demande mondiale

Le cabinet de conseil Solarbuzz estime que le marché mondial de l’énergie solaire photovoltaïque (PV) aura atteint 16.300 MW en 2010, en augmentation de 117% par rapport au seuil réalisé en 2009.

Selon le rapport trimestriel, la demande en énergie solaire PV a augmenté de 107% en Juillet, Août et Septembre 2010 par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 4.000 MW. Aussi, au cours des 9 premiers mois 2010, le marché a atteint 10.600 MW.

Lorsque l’on analyse les différentes nations, le rapport souligne indubitablement la croissance des marchés asiatiques. En effet, parmi les douze plus grands producteurs de modules photovoltaïques, huit proviennent de Chine et de Taiwan. En outre, la Chine a consolidé sa position en ce qui concerne les exportations, puisqu’au troisième trimestre 2010, 51% de toutes les expéditions mondiales provenaient de ce pays, comparativement à 47% durant la même période en 2009.

Selon le rapport, les baisses de prix initiés en 2009 ont créé les conditions nécessaires pour obtenir une croissance exceptionnelle du PV en 2010. Les prix vont continuer à baisser en 2011, mais pour obtenir une croissance significative cette année, il sera nécessaire de maintenir les primes et les subventions dans certains marchés clés. En tout état de cause, même à supposer une légère baisse en Allemagne en 2011, Solabuzz prévoit une croissance supplémentaire d’environ 20.400 MW.

La croissance globale des fabricants de systèmes photovoltaïques est estimée à 46 % en 2011. Ceci contraste fortement avec le ralentissement du taux de croissance du marché mondial, qui devrait se situer aux alentours de 25% en 2011 (+ 20.400 MW), à la suite des ajustements politiques concernant les baisses de tarifs d’achat du solaire sur les marchés allemands, tchèques et français. Cependant, l’expansion du marché sera tirée en 2011 par l’Italie, les États-Unis, la Chine, le Canada, l’Inde et les petits Etats d’Europe et d’Asie.

La demande mondiale 2011 du solaire PV à la hausse

On apprend par ailleurs qu’à la suite d’une production excédentaire, les prix départ-usine des modules solaires photovoltaïques devraient chuter de plus de 15% au quatrième trimestre 2011, à cause notamment de la politique industrielle à bas coût des producteurs asiatiques.

« Les grossistes allemands vont reporter leurs achats dans les premiers mois de 2011, jusqu’à ce qu’ils commencent à entrevoir un amélioration dans les offres de prix auprès des fournisseurs de modules solaires", a déclaré Craig Stevens, président de Solarbuzz. "Toutefois, des prix plus compétitifs apparaîtront au cours du deuxième trimestre, ce qui sera suffisant pour re-stimuler ce marché pendant la seconde moitié de l’année."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Solaire PV : ralentissement de la demande mondiale"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Heliosolaire
Invité

Je pense qu’en France pour 2011 cela va être très difficilie pour la filière photovoltaique avec le moratoire et le manque total de visibilité. Les changements de tarifs tout les trois mois ont laissé beaucoup de sépticisme pour le grand publics.

oeildecain
Invité

Autant le solaire est une des meilleures solutions d’avenir, autant la ruée actuelle était prématurée ….. Cette ruée peut donc ralentir un peu, et même doit ralentir …….. * cela va renforcer le besoin d’innover … * ce ralentissement va générer des économies qui pourront aider la recherche …. * cela va resserrer les coûts … TOUTES LES CRISES ONT DU BON !

fredo
Invité

Ce qui apparaît est que le solaire PV en France est stoppé quand il continue à s’accroître ailleurs. Après avoir raté le wagon de l’éolien, c’est celui du photovoltaïque qui passe,

Pacha
Invité

Bonjour, quand ils disent que le marché du PV fait X MW, de quoi parlent-ils? Est-ce : – le total de toutes les installations PV fonctionnant actuellement dans le monde? – l’augmentation de la puissance PV installée sur la période donnée (sur un an par exemple)? – la production de cellules PV ou modules PV sur la période donnée? – la vente de modules sur cette même période? – autre chose?? Merci d’avance pour tout réponse qui peut m’éclairer sur ce point.

Dan1
Invité

La France, championne du ferroviaire, regarde passer les trains. Mais que fait ALSTOM !

Rice
Invité
Bonjour à tous, Pourquoi le photovoltaïque serait-il moins rentable en France qu’en Allemagne (et d’ailleurs partout dans le monde). Pourquoi l’Allemagne se fixe t-elle un objectif 2020 entre 52000 et 70000 MW et la France… 5400 ???? Y aurait-il plus de soleil en Allemagne ? Ou moins de lobbies ? A moins que leurs hommes et femmes politiques soient plus sensibles au sort des générations futures ? Et en plus de réussir à développer toutes les énergies renouvelables, ils trouvent le moyen de créer de vraies filières économiques … Fortiches les teutons !). Que n’envoie t-on pas nos élites prendre… Lire plus »
Steph
Invité

@oeildecain, exactement cher ami, tant meiux, comme ca les concurents etrangers auront eu le temps d’innover en vendant des panneaux standards et viendront razzier notre marche. Dans 5 ans, 10 tout au plus, on installera vraiment plus que des panneaux allemands ou chinois avec des installateurs polonais ou roumains et ce sera alors un succes total ! Grace a des gens comme vous, LA FRANCE A TOUJOURS UNE GUERRE DE RETARD.

oeildecain
Invité
Si la CSPE solaire était entièrement rajoutée aux fonds sur la recherche solaire, on innoverait certainement plus vite qu’à la répartir entre X ” producteurs ” qui font surtout avancer la recherche de pays qui eux ne financent pas la nôtre … Quant aux panneaux allemands, soyez réalistes et dites panneaux sino-allemands : ne perdons pas de vue que le premier client mondial de la Chine sont les US, et que le 1er européen et 2ème mondial c’est l’Allemagne … La 1ère force de la qualité allemande, c’est la Chine. Avec la Chine, ils ont remis en pratique ce qu’ils… Lire plus »
airsol
Invité

Il n’y a jamais eu autant de recherche dans le PV qu’aujourd’hui Cette activité n’est pas le fruit de beaux discours, de rendements comparés….. C’est seulement l’interêt financier (le marché) qui a guidé ce developpement fantastique Dire “on va freiner le marché pour se concentrer sur la recherche” c’est freiner la recherche Quand comparera-t-on les couts et les benefices  (emplois gagnés…)?

wpDiscuz