Enerzine

Solaire thermique : Alstom investit dans BrightSource

Partagez l'article

Alstom a annoncé jeudi son entrée sur le marché en pleine expansion de l’énergie solaire grâce à la prise de participation d’environ 55 millions de dollars dans BrightSource, faisant du groupe français l’un des principaux actionnaires de cette société.

Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une augmentation de capital de 150 millions de dollars menée par BrightSource. Cette entreprise non-cotée est un spécialiste reconnu pour la conception, la construction et l’exploitation de centrales électriques thermiques solaires à tour. Elle est implantée aux États-Unis, en Israël et en Australie.

« Avec cet accord, Alstom et BrightSource prévoient d’engager un fructueux partenariat industriel qui mettra en valeur la position de leader de BrightSource sur le marché de l’énergie solaire. Les capacités d’Alstom dans l’intégration des centrales, ses compétences en matière d’ingénierie, d’achats et de construction, associées à sa base de clientèle mondiale, permettront à BrightSource de développer, de construire et de mettre en œuvre des projets d’énergie solaire à grande échelle, à un coût compétitif avec les combustibles fossiles et aux meilleures conditions économiques et techniques. » a déclaré Philippe Joubert, Président d’Alstom Power.

« Ce partenariat constitue une nouvelle étape dans la stratégie "clean power" d’Alstom. La technologie de pointe de BrightSource en matière de centrales électriques solaires à tour permet à Alstom de consolider un portefeuille déjà bien étoffé dans le domaine des énergies renouvelables, composé de solutions hydroélectriques, géothermiques, éoliennes, marémotrices, de biomasse et de valorisation énergétique des déchets », a ajouté Philippe Joubert.

La technologie de BrightSource utilise des centaines de miroirs
destinés à réfléchir les rayons du soleil vers un récepteur central placé au sommet d’une tour, en vue de produire de la vapeur à haute température, avec les plus hauts niveaux d’efficacité énergétique. Cette vapeur est ensuite acheminée vers une turbine conventionnelle et un alternateur, qui génère de l’électricité. Capable de fonctionner sur des plages de températures extrêmement élevées, la technologie à tour permet d’obtenir les meilleurs résultats en termes d’efficacité, de performance et de rapport coût/MW parmi les technologies solaires.

« L’investissement d’Alstom dans BrightSource illustre le rôle clé de notre technologie de tours solaires thermiques pour répondre à la demande mondiale en faveur de sources d’énergie sans carbone, fiables et hautement efficaces », indique John M. Woolard, Directeur Général de BrightSource. « Alstom est le leader mondial dans le secteur de la production d’électricité. Ses capacités industrielles et commerciales et notre engagement commun en termes d’innovation et de leadership environnemental rendent ce rapprochement tout à fait naturel. Nous souhaitons bienvenue à Alstom et nous espérons pouvoir capitaliser sur ce partenariat alors même que nous poursuivons notre croissance dans le secteur de l’énergie solaire aux Etats-Unis et notre expansion internationale. »

BrightSource a conclu des contrats pour un total de 2600 MW avec PG&E et Southern California Edison, les deux principaux producteurs d’électricité de Californie. Pour y répondre, la société prévoit de construire 14 centrales solaires dans le sud-ouest des Etats-Unis d’ici 2016.

Le premier projet énergétique de BrightSource aux Etats-Unis, le complexe de production d’énergie solaire d’Ivanpah (392 MW), est actuellement en cours de développement dans le comté de San Bernardino, en Californie. Une fois achevée, cette installation permettra de produire suffisamment d’électricité pour alimenter plus de 140 000 ménages et réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de plus de 400 000 tonnes par an.

Le projet Ivanpah a reçu l’engagement conditionnel de plus de 1,3 milliard de dollars, sous forme de garanties de prêt du Département américain de l’Énergie (DOE). La première installation devrait être mise en ligne au cours du second semestre 2012


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Solaire thermique : Alstom investit dans BrightSource"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    1000 mille
    Invité

    conversion ? Le montant investit n’est pas de 555 millions de $ mais de 55 (cinquante cinq),… « CercleFinance.com) – Alstom s’apprête à investir quelque 55 millions de dollars dans BrightSource Energy, dans le cadre d’une augmentation de capital de 150 millions de dollars lancée par la société californienne spécialisée dans l’énergie solaire. »

    Maurice.arnaud
    Invité

    « Ce partenariat constitue une nouvelle étape dans la stratégie « clean power » d’Alstom. La technologie de pointe de BrightSource en matière de centrales électriques solaires à tour permet à Alstom de consolider un portefeuille déjà bien étoffé dans le domaine des énergies renouvelables, composé de solutions hydroélectriques, géothermiques, éoliennes, marémotrices, de biomasse et de valorisation énergétique des déchets », a ajouté Philippe Joubert. Qu’on ne prétende plus que l’industrie Française de la production d’énergie,rejette ou néglige les Enr(s).

    Francis 135
    Invité
    Tout le monde se félicite de ce rapprochement et comme le rachat de Ausra par AREVA , nos industriels s’organisent sur un marché qu’ils n’ont pas pris au sérieux! Regardez depuis combien d’années , Israéliens , Espagnols et Allemands se  sont engagés sur ces technologies. Ils ont des sites pilotes qui tournent , ils sont à la phase industrielle pendant que nous cherchons des alliances à grands coups de millions. Nous croyons revivre le retour des francais dans l’éolien ! Alstom est un groupe francais mais cette alliance ne donne rien à l’industrie francaise de production d’énergie et les emplois… Lire plus »
    alternotre
    Invité

    Nous sommes minables… Themis Après presque 10 Ans de tractations, avait démarré en 1983… Pour être stoppée en 1986… Pour cause de pétrole pas cher.  On re démarre en 2004 pour végéter en 2007… Et puis on re démarre… Et comme le pétrole baisse, on re végète… Et puis voilà le chevalier blanc qui trouve le moyen d’investir…. Aux USA ???? Dans un sois disant projet novateur et pilote ??? En d’autre temps on aurait appellé cela de la haute trahison… Mais, à priori, ça ne dérange personne… Alors !

    Maurice.arnaud
    Invité
    Alstom ne fait pas que dans le solaire thermique à tour,mais a aussi son portefeuille ENR dans les , a ajouté Philippe Joubert. De toute manière,maintenant,une entreprise comme Alstom doit travailler sur le plan international car un simple marché national est trop petit pour une grande entreprise comme Alstom.Il en va de son existence de grande entreprise. Alstom trouve le simple marché Français Enr(s) actuellement rikiki et investi donc dans l’international qui est plus lucratif.Mais si un jour la France décide de faire beaucoup plus d’ENR(s);Alstom sera à cette époque industriellement prêt à répondre efficacement aux appels d’offre Enr(s) en… Lire plus »
    Momo1
    Invité
    Vous avez parfaitement raison , Alstom est depuis tres longtemps ds. l’hydoelectricite et les EnR de ttes sortes , avec d’ailleurs de nombreux echecs ds. la biomasse , comme tant et tant d’autres !Et n’en deplaise a bien des lecteurs de ce forum , les entreprises d’origines et de managements francais sont extremement presentes ds. ces domaines , partout ds. le monde ( et pas seulement au service du petit 1% de la population globale que sont les Francais !) Et cela rapporte un max de pognon aux actionnaires et aux salaries ou qu’ils soient de ces entreprises ….et des… Lire plus »
    wpDiscuz