Solaire thermique industriel : Cofely entre au capital de SAED

A l’occasion de l’augmentation du capital de la start up française, SAED (Sophia Antipolis Energie Développement), un fournisseur de technologies innovantes dans le domaine du solaire thermique industriel, Cofely, l’une des filiales de GDF Suez est devenue actionnaire à hauteur de 10% environ.

Fondée à Sophia-Antipolis en 2008, SAED a développé une technologie permettant la réalisation de champs de capteurs solaires de grandes dimensions destinés à produire de l’énergie thermique « haute température » (de 80° C à 130° C) avec une possibilité de stockage.

Avec ces capteurs de nouvelle génération, Cofely a conçu "Degrés d’or", une solution de mix énergétique qui, combinant biomasse et solaire, permet de couvrir par des énergies renouvelables plus de 80% des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire d’un bâtiment ou d’un quartier. Appliquée à l’éco-quartier de Balma-Toulouse, cette solution a reçu le Prix de l’innovation de l’Association des Maires de France (AMF) en 2011.

Confortée par cette première étape, SAED souhaite maintenant compléter son tour de table avec des investisseurs aux profils complémentaires.

AED (Sophia Antipolis Energie Développement) :

La société a développé, de manière conjointe avec le CEA, une technologie de connecteurs thermiques permettant d’utiliser, pour des puissances de plusieurs MW à usage industriel ou tertiaire, les capteurs solaires les plus répandus et donc les moins coûteux.

La chaleur solaire ainsi produite a vocation à se substituer en tout ou partie à celle provenant de la combustion d’énergies fossiles.

SAED est au stade du pilote industriel avec deux sites opérationnels, l’un à Sophia Antipolis, l’autre à Cadarache ; elle démarre la phase de commercialisation depuis le 1er janvier 2012.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Solaire thermique industriel : Cofely entre au capital de SAED"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

pourquoi vouloir à tout prix produire sa propre chaleur, en habitat dense , le stockage de la chaleur et l’utilisation de grandes surfaces de captage permettrait de créer des réseaux de chaleur beaucoup plus performants et plus fiable que ce que chacun peut faire sur le toit de son pavilon Le facteur accumulation permettrait de plus de couvrir le chauffage sur les périodes non ensoleillées voire accumuler la chaleur de l’été pour les périodes hivernales. Beaucoup plus intelligent et rentable que le solaire pv. qui ne capte que 20% au mieux du rayonnement solaire.

wpDiscuz