Solaire : “un revirement inexplicable du Gouvernement”

David Guinard, directeur général de Photosol et membre de l’Association des Producteurs d’Electricité Solaire Indépendant se propose d’analyser et d’exposer le paradoxe qui existe entre le discours (2009) du gouvernement évoquant l’importance du développement des énergies renouvelables jusqu’au rapport Charpin (2010), montrant, lui, la nécessité de mettre un coup de frein à la filière photovoltaïque !

Le 9 juin 2009, au Bourget du Lac, en visite à l’Institut National de l’Energie Solaire, le Président de la République a prononcé un discours fondamental pour la filière entière du photovoltaïque en quête de visibilité et de stabilité ; et c’est sur cette base solide et enthousiaste que la plupart des sociétés ont lancé leurs programmes d’investissements et de recrutement, qui devaient porter leur fruits environ 2 ans plus tard en 2011 :

« La France, en tête de tous les pays sur l’énergie nucléaire pensait ne pas avoir besoin des énergies renouvelables. C’est une erreur ! (…) Nous allons prendre les décisions pour les énergies renouvelables aujourd’hui, aussi importantes que celles qui ont été prises dans les années 60 par le Général de Gaulle pour l’énergie nucléaire. Ce n’est pas l’un ou l’autre ; ce n’est pas l’un opposé à l’autre ; c’est l’un et l’autre. »

« C’est un engagement historique de tous les pays, dont la France, d’avoir en 2020, 23% de notre énergie en énergies renouvelables. Nous sommes à 10%, en 2020 nous serons à 23% de notre consommation énergétique issue d’énergies renouvelables. C’est ça la bataille historique. C’est ça l’enjeu. Il faut respecter cela. C’est de mon point de vue un minimum. (…) Ce n’est pas un maximum inatteignable, c’est une orientation majeure. »

« Je vous le dis de la façon la plus claire, l’Etat est derrière vous, ce que vous avez fait ici est remarquable, allez, passez à la seconde étape, faites INES 2, la France décide d’investir sur le photovoltaïque sur la durée, sur le long terme. (…) Donc, vous aurez un fort soutien public au travers de l’engagement d’un rachat de l’énergie produite, à bon prix, (…) ; il n’y aura pas de baisse dans les tarifs de rachat d’ici à 2012 ; vous voulez de la visibilité, m’avez-vous dit ; incitatif et pérenne, m’avez-vous dit très exactement ; et bien moi je prends un engagement jusqu’à 2012, après on sait pas, en tous cas de vous donner une visibilité pluriannuelle ; il n’y aura pas de baisse. »

Le 3 septembre 2010, à peine 1 an après ce discours, et suite à deux baisses des tarifs de rachat de l’électricité (le 12 janvier 2010 et le 1er septembre 2010), un rapport de l’Inspection Générale des Finance était publié, dont les principales préconisations constituent une sentence de mort pour la filière photovoltaïque française.

Aucune tentative d’explication n’est convaincante :

– La France n’a installé que 416 MWc dans l’intervalle (contre plus de 6.000 MWc en Allemagne),
– La file d’attente des projets non encore réalisés est largement surestimée par le Rapport de l’IGF, et jamais officiellement communiquée,
– La France demeure en retard par rapport à la plupart des ses homologues européens et mondiaux,
– La menace que le photovoltaïque ferait peser sur l’équilibre du réseau ERDF n’est pas sérieuse et mise en doute publiquement par de nombreux spécialistes,
– Des études récentes démontrent que le coût de revient du photovoltaïque est en train de passer en dessous de celui du nucléaire dans certaines régions du monde,
Le photovoltaïque ne pèse que 5,7% de la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité),
– Les industriels français du secteur ont tenu leur parole et commencé à investir des millions d’euros dans des unités de production de modules,
– Le photovoltaïque a déjà créé plus de 10.000 emplois pérennes en France, et pourrait en créer 40.000 supplémentaires d’ici à 2020,
– L’équilibre de la balance commerciale de l’industrie photovoltaïque ne s’est pas fondamentalement aggravé, et est même en train de s’inverser,
– Les objectifs de 23% d’énergie renouvelable en 2020 sont très loin d’être atteints, et ne pourront pas l’être sans un développement plus massif du photovoltaïque,
– Les conditions réglementaires et tarifaires françaises, compte tenu de l’ensoleillement, sont parmi les moins favorables du monde, et génèrent des rentabilités bien inférieures aux 25% évoqués par l’IGF.

Entre ces deux dates, que s’est-il passé qui puisse expliquer ce revirement à 180 degrés de la vision stratégique du Gouvernement ?

Le photovoltaïque aurait-il « explosé » et « d’ores et déjà remplis ses objectifs » ? Faux : malgré les chiffres évoqués sans aucun fondement officiel par le Rapport de l’IGF, la France a aujourd’hui un parc photovoltaïque raccordé de 551 MWc, selon le rapport du Commissariat général au développement durable publié en septembre 20102 ; soit à peine plus de 10% de l’objectif du Grenelle de l’Environnement,

La file d’attente des projets non encore réalisés permettraient-ils à la France d’atteindre ses objectifs à court terme ? Faux : comment l’IGF a pu décemment écrire dans son rapport que 4.800 MWc sont actuellement en cours de réalisation en France 3, alors que ce chiffre impliquerait que plus de 15 Milliards d’Euros soient investis dans les tous prochains mois !

Ce volume, repris depuis la parution de ce rapport, par tous les journalistes et par le monde politique, oublie de retirer de cette liste tous les projets qui n’ont pas obtenu leurs permis de construire, ceux qui n’ont pas trouvé de raccordement adéquat, ceux qui ne présentaient pas d’équilibre économique suffisamment solide pour convaincre les banques : le taux de succès est actuellement estimé par les professionnels de la filière à environ 10%, ce qui ramène la file d’attente à un plus raisonnable 600 MWc,

La France serait-elle parvenue à devenir un leader de l’énergie photovoltaïque ? Faux : tandis que le marché français augmentait de 416 MWc entre le discours du Président de la République et le rapport de l’IGF, l’Allemagne installait plus de 6.000 MWc supplémentaires (12 fois plus) ; par ailleurs, la France est toujours largement devancée par l’Espagne, le Japon, les Etats-Unis, ou même l’Italie, la République Tchèque et la Belgique 4 qui ont pourtant lancé leur politique de soutien au photovoltaïque après la France,

Le Gouvernement aurait-il découvert que le photovoltaïque risquait de plonger la France dans le noir, en remettant en cause l’équilibre du réseau ? Faux : malgré le discours alarmiste de la nouvelle Présidente d’ERDF, Mme Bellon 5, il est assez irrationnel de qualifier le photovoltaïque de risque majeur, alors que cette énergie ne représente aujourd’hui que 0,1% de la production française et que l’Allemagne produit à peu près 25 fois plus d’électricité photovoltaïque ; cette incohérence a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs contre-analyses qui paraissent plus sérieuses 6,

Des études auraient-elles prouvé que le coût de revient du photovoltaïque ne pourrait jamais atteindre celui du nucléaire ? Faux : alors même que la filière nucléaire est actuellement confrontée à des enjeux majeurs (démantèlement des centrales en fin de vie, chantier des nouvelles centrales EPR, traitement des déchets), entraînant des hausses considérables de son coût de revient, plusieurs études internationales ont été publiées qui tendent à prouver que les énergies renouvelables, et le photovoltaïque en particulier, commencent à devenir compétitives, dans certaines parties du monde, par rapport au nucléaire 7,

Le photovoltaïque aurait-il fait exploser le coût de la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité) ? Faux : le photovoltaïque ne pèse que 5,7% du coût total de la CSPE et l’estimation de la CRE pour 2010 (sur la base des prévisions optimistes de l’Etat, de l’ordre de 850 MWc installés) ne s’élèverait qu’à 120,1 M€ 8,

Les industriels n’auraient-ils pas tenu leur parole et n’auraient-ils lancé aucun projet de fabrication de modules ? Faux : plusieurs dizaines de projets, à des stades plus ou moins avancés, ont émergé depuis deux ans, et des entreprises ont investi des millions d’Euros dans ce secteur avec pour objectif d’être opérationnelles dès 20119 ; plusieurs de ces projets ont d’ailleurs été suspendus suite à la parution du rapport de l’IGF10,

Le photovoltaïque n’aurait-il créé aucun emploi pérenne en France ? Faux : on estime à 10.000 le nombre d’emplois créés sur le secteur depuis 2006, et le potentiel français à plus de 50.000 emplois 11, comme viennent encore de le rappeler les Industriels du Photovoltaïque dans leur lettre ouverte au Président de la République le 8 octobre 2010,

L’équilibre de la balance commerciale de l’industrie photovoltaïque se serait-il inversé ? Faux : personne ne nie le fait qu’une partie des équipements est importée d’Allemagne, d’Espagne et de Chine, et en particulier les modules ; mais non seulement cet état de fait était déjà vrai en juin 2009, mais surtout la tendance s’inverse actuellement grâce au développement d’une industrie française,

Les objectifs de 23% d’énergie renouvelables en 2020 seraient-ils en passe d’être atteints grâce aux autres sources d’énergies renouvelables ? Faux : la part des énergies renouvelables dans la consommation d’électricité est toujours inférieure à 15% et la croissance actuelle que connaît l’éolien en particulier n’est plus de nature à permettre de franchir le fossé qui nous sépare de l’objectif ; seul un parc photovoltaïque français de 20 GWc minimum (environ 4% de la consommation d’électricité) permettrait à la France de respecter cet objectif,

Les conditions réglementaires et tarifaires françaises seraient-elles particulièrement avantageuses pour les investisseurs ? Faux : non seulement le tarif (de 27 cents le kWh pour les centrales au sol) est parmi les plus faibles d’Europe compte tenu de l’ensoleillement, mais les démarches administratives sont parmi les plus longues et les plus complexes ; les taux de rentabilité observés sur le secteur sont en tout état de cause bien loin des 25% évoqués par le Rapport de l’IGF !

"Ce revirement du Gouvernement dans sa perception du photovoltaïque entre juin 2009 et septembre 2010 est inexplicable" explique Davide Guinard. "Il ne s’appuie ni sur des modifications majeures dans les équilibres de la filière, ni sur des conditions externes profondément différentes".

Pour terminer, le directeur général de Photosol n’hésite pas à s’en prendre fermement au rapport de l’IGF qui met à mal la filière française du photovoltaïque : "En transformant l’objectif de 5.400 MWc du Grenelle de l’Environnement, en un plafond à ne surtout pas dépasser, et les investissements lourds mais nécessaires du Discours du Président de la République de juin 2009, en un péril financier majeur, le Rapport de l’IGF donne des arguments biaisés et mensongers au Gouvernement pour sacrifier une des seules filières économiques aujourd’hui créatrice d’emplois et de valeur".


1 Lettre ouverte du 8 octobre 2010 adressée par les Industriels du Photovoltaïque au Président de la République
2 Commissariat général au développement durable – Tableau de bord éolien-photovoltaïque, n°149, septembre 2010
3 Rapport de la mission relative à la régulation et au développement de la filière photovoltaïque en France, août 2010, page 9,
4 EPIA – Global Market outlook for photovoltaics until 2014, Mai 2010
5 Communiqué de presse du 22/06/2010, ERDF
6 Le Monde, 20/07/10, « Mais quelle mouche a donc piqué la présidente d’ERDF », tribune conjointe d’Hélène Gassin, vice-présidente de la Région Ile-de-France, de Denis Baupin, maire-adjoint de la Ville de Paris et de Didier Lenoir, vice-président du CLER
7 Solar and Nuclear Costs — The Historic Crossover Solar – Energy is Now the Better Buy, John O. Blackburn & Sam Cunningham, juillet 2010
8 Source : TECSOL, 3 septembre 2010,
9 Rapport du SER, juillet 2010, page 11
10 Les Echos, 6/10/2010, « Solaire : plusieurs projets d’usines gelés en France »
11 Sources : Enerplan (Panorama du photovoltaïque en France et prospective 2020), EPIA, ADEME

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

42 Commentaires sur "Solaire : “un revirement inexplicable du Gouvernement”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Raslebol
Invité

Décidément, Monsieur Guinard a la cote auprès d’Enerzine, après déjà 3 brèves (si on peut dire) ces derniers jours. Est-ce la version n°IV “attendue” par Michel 123 dans son commentaire du 8/10/2010 ?

De passage
Invité
Quelle intérêt de poursuivre sur cette voie ? Le PV aujourd’hui c’est des placements pour spéculateurs avertis, niches fiscales et autres avec pour conséquence  une note salée pour TOUS les usagers (les pauvres payent une fois de plus pour les riches). Rendement globale ? Tout juste 10% (si on ouvre les yeux) pour 0.1 % de production électrique sur le total national, c’est dérisoire. A quand les vrais solutions, nouvelle conception des bâtiments (isolation, déphasage, MDE, solaire thermique avec GRS etc…).Plutôt que de financer l’industrie asiatique aidons les industriels français à développer des produits innovants, et fabriqués localement (certains pensent que c’est… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité

Ce réquisitoire contre le REVIREMENT INEXPLICABLE du Gouvernement parait solide et pertinent ! Que peuvent nous dire le MEEDDM et Jean-Louis Borloo pour expliquer ce revirement? Espérons que CORRECTIOn sera apportée ASAP !!! Nos engagements et objectifs sont en jeu et en DANGER ! (l’1 des piliers des 3  x 20%, à savoir les 23% d’EnR en 2020 !) A+ Salutations Guydegif(91)

Louismars
Invité

Bizarre, on entend pas les anti PV sur ce remarquable article, parfaitement argumenté et chiffres à l’appui. Le discours de notre cher Président est également édifiant, on voit que sa parole présidentielle est vraiment très crédible….quelle HONTE

Pasconvaincu
Invité
Ces arguments sont tout à fait pertinents pour la pluspart et on peut comprendre la colère/déception de la filière PV française. Reste que je continue à penser que les mesures prise dernièrement, qui auront pour effet de freiner l’essor du PV, sont bonnes. Il semble en effet, comme le fait remarquer de passage, que l’investissement d’argent public dans le PV ne va guère s’averer rentable en terme de résultats. Tout le monde est à peu pret d’accord pour dire qu’on a raté le train du PV il y a 5/10 ans, tout comme on a raté celui de l’éolien il… Lire plus »
Pps
Invité

Attendez Louismars, il n’est que 10h30 😉 Je pense que personne ne contredira le revirement de situation concernant le PV. Mais d’autres comme De Passage s’interrogent cependant quant au développement de la filière en France. De Passage, les technologies que vous citez ne sont pas étouffées par le PV, elles peuvent parfaitement (et c’est souhaitable) se développer en parallèle. De plus, je ne comprends pas votre argumentaire: vous mêlez rendements (chiffon rouge par excellence), niches fiscales (les 25% de CI pour les installations 3kWc vous perturbent tant que ça?) et la notion de spéculation (spéculation sur 20 ans, vraiment?).  Cordialement,

Louismars
Invité
de passage vous restez sur vos positions sans avoir même lu l’article…. Donc les 10.000 emplois pérennes (par les temps qui courent c’est énorme) sont tous des emplois de spéculateurs avertis….d’accord…. Les mllions d’euros investis en unité de production de panneau (exemple Fonroche), ce sont des euros que nous avons “volés” aux pauvres….d’accord… Les Gigawatt allemands installés ne représentent rien en terme de production…d’accord… Bref, vos arguments sont éculés et totalement faux, vous vous êtes fait cornaqués par le lobby anti PV qui est UNE REALITE… le photovoltaïque est un gisement fomidable pour tout le monde, sachons bâtir du concret… Lire plus »
indianagrenoble
Invité
Bientôt plus de pétrole (pic-oil déjà passé) , des centrales nucléaires tout autour du bide, des tutures 100% électriques qui arrivent sur le marché (besoin de beaucoup de puissance pour les recharges journalières), EDF et le gouvernement vont enfin pour faire leur choux gras des MEGAWATTS de nucléaire… Le Solaire PV ne serait-il pas le bouc émissaire du nucléaire sous prétexte qu’il va mettre sur la paille tous les français (euhhhm ça serait pas le nucléaire qui nous a déjà mis sur la paille d’ailleurs ?)… c’est FAUX ! Chiffre à l’appuis les Allemands font 100 fois mieux que nous… Lire plus »
pierre 25
Invité

Ce machin est a été accaparé par les spéculateurs de tout poils, et les commerciaux à l’affut de profits juteux et immédiats. Et exact tout le monde paye pour une poignée de riches. Une bonne idée mais bien vite dévoyée…

Pps
Invité

Aucun acteur du PV ne viendra vous contredire sur le sujet des économies d’énergies! C’est une évidence que l’on retrouve dans les trois principes de base que sont l’utilisation d’EnR, l’efficacité énergétique et la sobriété. Les trois doivent être développés.

gp
Invité

pourquoi il y en a toujours sur ce forum qui ne peuvent pas s’empécher de commenter les articles, y compris lorsqu’ils n’ont absolument rien à y apporter??? Je veux bien croire que ca donne un peu de travail au modérateur de EnerZine mais tout de même!! Surtout que le modo en question, il a beau répéter que ca n’est pas en écrivant en rouge surligné qu’on est plus pertinent pour autant, certains persistent et signent! 😮

Jules
Invité
Dans l’ensemble, je suis moi aussi d’accord avec De PAssage. Même si certains termes sont mal employés. Mais il faut arrêter de dire que le PV est une solution renouvelable. Ca coute la peau des fesses pour une rentabilité zéro. Sauf bien sûr avec un tarif de rachat à 0,60 cts. Imaginons, vous appliquez un tarif de 0,08cts de rachat (comme l’éolien par exemple) et vous en arrivez à: cout global PV pour une installation de 3Kva cout matériel: environ 16 000€ cout install: environ 4 000€ crédit d’impôt: – 8 000€ Ce qui nous fait donc un coût pour… Lire plus »
Louismars
Invité

Non Pierre, ça n’est pas exact (c’est même carrément faux) de dire que tout le monde paie pour une poignée de riches….je n’ai pas envie d’argumenter une énième fois, reportez vous à mes précédents messages si vous le souhaitez…. C’est quand même fatiguant de lire des anêries pareilles, on a l’impression d’être le Diable en personne alors qu’on essaie simplement de gagner notre vie en faisant de l’énergie propre…on marche sur la tête !!

Pierrotb001
Invité
..On le voit bien sur ce forum. Je ne suis aps d’accord avec vous Mr Jules. Votre calcul est INAPROPRIE. Les intéret du PV sont à mon sens: – son extention sur toues les toitures de France et de navarre   1- sans désagrément paysager 2- sans artifiaclisation nécessaire des sols – production verte et gratuite par excellence,  même si elle est “fatale” – production non négligeable: même en Bretagne vous pouvez produire autant que vous consommez si votre logement possdède une bonne efficacité énergétique (Au stockage près) – Sensibilisation aux économies d’énergie: j’ai un panneau solaire et je sais combien… Lire plus »
Pps
Invité

Jules, vous m’avez convaincu! Il faut au plus vite prévenir les Allemands qu’il vont droit dans le mur! A propos, comment traduisez vous en allemand “rachat” et “kw/h”, vous qui semblez attacher beaucoup d’importance aux justes formules? 😉 Que d’énergie dépensée dans la critique! Il n’existe pas encore à ma connaissance d’association anti-PV, mais peut être qu’en en parlant à la FED…

Dm
Invité
Je suis d’accord avec Louismars, ça devient fatiguant de relire le même débat à longueur de forum sur “le PV c’est bien”, mais “le nucléaire c’est mieux”, etc. et de devoir réargumenter à chaque fois (surtout que la plupart des intervenants étant inébranlables dans leurs positions, la discussion devient vite stérile). Je pense que ce qui est plus intéressant dans la question posée par cet article est la suivante : en tant qu’entrepreneur en France (et ça concerne tout le monde, pas seulement les énergies renouvelables), est-ce que la parole du Président est suffisante pour qu’on accepte de prendre des… Lire plus »
De passage
Invité
Un article paru sur batiactu Je me permet un oeil critique sur le PV car je le cotoie professionnellement depuis 4 ans.J’ai assité à son évolution. Je ne suis pas un anti PV forcené mais pour moi, il s’agit d’un bilan plus que contestable.Prenons l’exemple de la MDE, une étude à démontrée que éteindre les lampes la nuit dans les zones commerciales et industrielles pouvaient générer une économonie de 2%/an, donc si c’est exact, 10 a 20 X plus que ce que le PV génère en un an, l’espagne depuis 3 ans impose dans tout nouveau logement collectif l’intégration de… Lire plus »
michel123
Invité
Tout a déjà été dit sur le sujet du PV : ses rares avantages et ses nombreux inconvénients. Si l’on arrive à produire des unités pv avec des matériaux organiques à bas coût , le PV s’imposera de lui même , cela vaudra alors le coup d’investir dans des structures d’accumulation ou de réseaux transcontinentaux . Pour l’instant on en est loin et les batailles de chiffres sur des centimes d’euro commencent à nous fatiguer . Si vous voulez nous faire dire que la ligne directrice de ce gouvernement est louvoyante et peu lisible je pense qu’il y a consensus… Lire plus »
Pps
Invité

Jules, vous m’avez convaincu! Il faut au plus vite prévenir les Allemands qu’il vont droit dans le mur! A propos, comment traduisez vous en allemand “rachat” et “kw/h”, vous qui semblez attacher beaucoup d’importance aux justes formules? 😉 Que d’énergie dépensée dans la critique! Il n’existe pas encore à ma connaissance d’association anti-PV, mais peut être qu’en en parlant à la FED…

Dm
Invité
En tous cas, il me fait toujours autant rire avec ses phrases aussi ridicules du genre : “Tout a déjà été dit sur le sujet du PV : ses rares avantages et ses nombreux inconvénients” ; quand je veux être un peu de mauvaise foi, je sors exactement la même phrase sur le nucléaire, et ça marche tout aussi bien (ou tout aussi mal, selon). OK on a compris que vous étiez un anti PV et un pro nucléaire, mais bon, votre lobbying commence tout autant à nous pomper l’air, et en plus, contrairement à l’auteur de l’article, qui a… Lire plus »
michel123
Invité

Les nombreux engagements non tenus du président on les connait( la taxation du carbone par exemple) Ces articles redondants ne font que répéter pour la N ième fois ce que tout le monde sait. C’est en celà qu’il nous pompe l’air…

enerZ
Invité

Cet article donne un autre éclairage (après celui de la CSPE) sur la filière industrielle photovoltaïque, à la française. Les non spécialistes ont ainsi l’occasion de découvrir par ce papier, d’autres facettes que celles présentées habituellement. Aussi, lors des différents échanges, merci de rester courtois…. La rédaction

boronspin
Invité
En vous lisant je me suis dit qu’il y a un sérieu problème de lobbys et de chapelles, en résumé si j’ai bien tout compris: le PV est cher non rentable à terme, fait travailler les étrangers, sa technologie est dépassée,et surtout engraisse les spéculateurs (j’aime beaucoup cet argument) l’éolien défigure les paysages, il est bruyant, piège les oiseaux, cyclique pas de vent ça marche pas, trop de vent non plus, il parait qu’il faut des turbines à gaz pour ré équilibrer,et surtout engraisse les spéculateurs (j’aime toujours cet argument) Le nucléaire est extrèmement cher, produit des déchets, provient des… Lire plus »
Louismars
Invité

DM, vous avez entièrement raison, votre remarque est effectivement la plus importante et élargie le débat. Sarko vous incite à investir dans un secteur : surtout ne le faites pas, vous allez le regretter et le payer très cher dans très peu de temps !! C’est quand même énorme cette situation, je crois que les français ne s’en rendent pas bien compte, alors que la santé des PME – PMI c’est la santé du pays et  de son économie ! Français, ON VOUS MENT !! Bien cordialement

De passage
Invité
L’évolution du PV en france était prévisible, beaucoup d’entreprises étaient largement convaincues, il y a 2 ans déja , qu’il s’agirait d’un feu de paille et l’avaient anticipées.Il y a 3 catégories, la premiere, les sociétes employant une équipe de commerciaux féroces avec pour but une activité de 2 ou 3 ans et hop salut la compagnie! l’autre , sociétés à la recherche d’une activité complémentaire souvent en remplacement d’un marché de la pompe à chaleur déficiant, le PV c’est du plus mais pas vital.La troisième , celles qui ont tout misé dessus en s’appuiant sur les dires du gouvernement,… Lire plus »
Al
Invité
Déjà, il me semble très démagogique de dire que les “pauvres payent pour les riches” sur ce sujet. Avec un coût pour 2010 d’environ  120 M€ au sein de la CSPE, le PV ne “vole” qu’en moyenne 30 centimes d’euros (par foyer et par an, source : CLER) aux gentils pauvres pour aller aux vilains riches spéculateurs…Vous pouvez multiplier ces chiffres par 10 ou même 20, a priori le problème n’est pas si insurmontable qu’on voudrait bien le faire croire. Les détracteurs du PV ne proposent RIEN en contrepartie, et ne le feront jamais car ils n’ont toujours pas intégré… Lire plus »
Realiste
Invité

C’est la raison pour laquelle St Gobain installe sa future usine en ……..corée! La France exportatrice de PV, vraiment vous etes sérieux ?

Realiste
Invité

C’est la raison pour laquelle St Gobain installe sa future usine en ……..corée! La France exportatrice de PV, vraiment vous etes sérieux ?

Guydegif(91)
Invité
Merci et Bravo à tous les 2 pour votre lucidité d’analyse ! Oui, pour certains il est facile de critiquer, surtout si c’est pour ne rien proposer de constructif à côté…Et de la couleur ou un peu de gras ça peut attirer l’oeil et réveiller…sur des mots-clé… Il n’y a pas de ”Solution Unique” mais il faut considérer un ”Bouquet de Solutions” ! Ceci est vrai dans beaucoup de domaines; ça s’appelle aussi des compromis. Ainsi par exemple il y a des hectares de toits bien exposés au soleil, donc pourquoi ne pas exploiter cet apport d’énergie inépuisable qu’est le… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Merci et Bravo à tous les 2 pour votre lucidité d’analyse ! Oui, pour certains il est facile de critiquer, surtout si c’est pour ne rien proposer de constructif à côté…Et de la couleur ou un peu de gras ça peut attirer l’oeil et réveiller…sur des mots-clé… Il n’y a pas de ”Solution Unique” mais il faut considérer un ”Bouquet de Solutions” ! Ceci est vrai dans beaucoup de domaines; ça s’appelle aussi des compromis. Ainsi par exemple il y a des hectares de toits bien exposés au soleil, donc pourquoi ne pas exploiter cet apport d’énergie inépuisable qu’est le… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
M. Photosol fait un très bon article, mais il est (au moins) aussi faux-cul que les gens qu’il décrie en nous parlant du cût actuel de la CSPE. Ce qui compte c’est le coût futur.. Hasard du calendrier: (vous pouvez en trouver d’autres si Reuters n’est pas votre tasse de thé). Pour résumer, 1,5c€ par kWh en plus entre 2010 et 2011 sur une sorte d’équivalent de la CSPE en Allemagne. 15 €/MWh…, soit 1/3 à 1/4 du prix moyen de marché ( le prix de l’electricité produite, hors transport et distribution)L’équivalent pour un francais moyen, environ 10à 15% d’augmentation… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
M. Photosol fait un très bon article, mais il est (au moins) aussi faux-cul que les gens qu’il décrie en nous parlant du coût actuel de la CSPE. Ce qui compte c’est le coût futur.. Hasard du calendrier: (vous pouvez en trouver d’autres si Reuters n’est pas votre tasse de thé). Pour résumer, 1,5c€ par kWh en plus entre 2010 et 2011 sur une sorte d’équivalent de la CSPE en Allemagne. 15 €/MWh…, soit 1/3 à 1/4 du prix moyen de marché ( le prix de l’electricité produite, hors transport et distribution)L’équivalent pour un francais moyen, environ 10à 15% d’augmentation… Lire plus »
bigbluejlr
Invité
Je pense qu on est d accord sur le fait que les promesses de Sarko n engagent que ceux qui les ecoutent… il vient encore de repeter d une voix mielleuse, que “la stabilité de la fiscalité est essentielle pour le developpement des industries en France” ( table ronde mondial de l auto 2010) en sachant qu il fait tout le contraire !! quand il se rendra compte que la prime de 5000 eur va permettre d aider l importation de vehicules electriques chinois ou jamais plus performants que les locaux, il va pleurer et supprimer les aides. Logique en… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Que ne dirait-on, en reprenant l’information ci-dessus sur l’augmentation de la “CSPE” allemande, si du jour au lendemain EDF augmentait ses tarifs de 30% sur la part “energie” du fait d’une sous-estimation de ses provisions nucléaires ( combustible et démantèlement)? C’est pourtant ce qui arrive en allemagne, pour une augmentation annuelle de 1 % de la production à base de solaire (je n’ai pas les chiffres exacts, mais les ordres de grandeur sont de 20TWh solaire sur 600TWh au total en 2010)

jymesnil
Invité

en fait le montage des tarifs portait en germe la mise à mort, mais il y aussi une réalité qui est que le nucléaire et notamment français est condamné à mourir 🙂 et on attaque le solaire et l’éolien en ce moment car le croisement des coûts est à court terme inscrit…

Aurel
Invité
“Sans tarif de rachat exorbitant proposé par EDF (et qui est répercuté sur la facture EDF de tous les français pour ceux qui ne le savent pas),  le PV n’est intéressant que pour fournir de l’énergie à des sites non raccordés.” La différence entre le tarif de rachat du solaire par EDF et son tarif de revente le plus bas (entre 8 et 12 centimes le kWh) est payé par le contribuable (et non par les clients EDF) car EDF n’y perd pas dans la transaction En revanche, lorsqu’un aute fournisseur (Enercoop, par exemple) rachète des kWh photovoltaique au même… Lire plus »
Dan1
Invité

Et pour avoir un débat un peu plus juste sur la CSPE, il faudrait commencer par regarder comment elle est construite avant de deviser sur les tarifs et le contribuable (figure de rhétorique classique). Pour ce faire, vous pouvez toujours vous documenter en lisant Enerzine ! Sinon lisez le site de la CRE, il y a des explications. Quand au coût du nucléaire, pour sortir de la caricature, il vous faudra aligner les faits et les chiffres sinon ça reste du pipeau !

Gestual
Invité
Je vois beaucoup de gens parler d’une filière qui devrai se développer plus qu’une autre, l’objectif n’est pas de choisir le “bon cheval”, il y a une différence entre develloper une activité industrielle et créer un “champion” comme avec le nucléaire. Aujourd’hui le crédit d’impôt et la CSPE représente une goutte d’eau dans l’océan des dépenses de l’état sur le nucléaire. ensuite, pour ceux qui parle de spéculateurs, je pense que vous connaissez assez mal l’economie, meme pour faire une boulangerie il y a un investisseur, et parcontre sur les 10000 emplois crées il y a des couvreurs, des electriciens des ingénieurs, des chercheurs. pour… Lire plus »
Garrincha
Invité
Toutes les comparaisons avec l’Allemagne sont quand même assez risibles. Vous semblez oublier qu’un particulier allemand paye son électricité environ 22 c€/kWh et un français environ 12 c€/kWh (source : Eurostat). De plus, l’Allemagne peut se permettre d’installer beaucoup de photovoltaïque car elle possède un parc thermique bcp plus important que le parc français (plus de 50% de la production contre 10% en france). Les ressources thermiques permettent de compenser rapidement la variabilité de la production solaire, ce qui est plus difficile avec le nucléaire dont la puissance doit restée à peu près constante. Mais en contrepartie l’Allemagne rejette bcp… Lire plus »
Etonnant
Invité
Etonnant Comment expliquer la position d’un état qui en pleine crise économique et sociale se prépare à briser les reins d’une filière avec toutes les conséquences déja citées alors que cela ne coûte rien ! C’est pas logique..De plus il faudrait sortir du débat systématique PV/Nucléaire.Je rejoins l’idée du mauvais ou bon cheval, il faut bien comprendre que notre porte monnaie n’est pas un puit sans fond, il faut cibler dans le panel des ENR ou gestion de l’énergie celles qui sont les plus prometteuses en therme d’efficacité, investir massivement dans le dévellopement qui peux générer de la valeur ajoutée… Lire plus »
Pps
Invité

Lion, Peut être est il de bon ton de préciser que pendant ces 10 dernières années, le prix de l’électricité Allemande a augmenté de 9,4cts/kWh afin de pouvoir relativiser l’augmentation de leur CSPE. (vois le graph, notamment) Cordialement,

ClEment gauthie
Invité

RECHERCHE INVESTISSEUR  POUR FABRICATION D’UN PROTOTYPE       DE  L’ÉLECTRICITÉ GRATUITE POUR LES PAUVRES ET POUR LES VÉHICULES  ÉLECTRIQUE.  VOICI LA SOLUTION: POURQUOI NE PAS SAUVER LA PLANÈTE EN DONNANT AUX GENS LA POSSIBILITÉ D’AVOIR DE L’ÉNERGIE GRATUITE.  EN REGARDANT LA VIDÉO VOUS COMPRENDREZ CE QUE JE VEUX DIRE.  EN EFFET, VOUS POUVEZ REGARDER LA DÉMONSTRATION D’UN PROTOTYPE DE CHARGEUR AUTONOME SUR       YOUTUBE EN DEMANDANT : ( CHARGEUR AUTONOME DÉCEMBRE 2010 )CLÉMENT GAUTHIER .ABITIBI QUÉBEC, CANADA                                                                                                                                                                                  OU    VOICI   LIEN                                                                                                                  G. F .                               RECHERCHES  EN  HAUTES  TECHNOLOGIES                                                                                                               &                                                               AÉROSPATIALE  

wpDiscuz