Solairemed va commercialiser son panneau photovoltaïque intelligent

La jeune société française, Solairemed, a annoncé jeudi avoir obtenu la certification TUV pour son panneau photovoltaïque ‘intelligent’ permettant de réaliser une production énergétique très supérieure à un panneau classique.

Après 2 années de développement, Solairemed va pouvoir démarrer la commercialisation d’une gamme de panneaux photovoltaïques intégrant sa technologie brevetée, nommée ‘IQSUN‘.

Basé sur des cellules photovoltaïques classiques et intégrant une électronique de régulation énergétique, le panneau photovoltaïque – PV 180 OPC – permettrait selon son concepteur une production énergétique "de 35 à 40% supérieure à un panneau standard de technologie équivalente – lissée sur 20 ans". Et d’ajouter : "Les premières installations résidentielles sont déjà réalisées et confirment ce surcroit d’énergie."

Pour convaincre les plus réticents, la société a mis en ligne sur son site internet une installation de démonstration composée de 8 panneaux solaires IQSUN OPC 210 et de 8 panneaux Suntech avec une exposition Nord-Est. La courbe journalière est visible à cette adresse : ICI

Le Jury d’experts du salon ENERGAIA 2012, le plus grand salon français dédié aux professionnels des énergies renouvelables, n’a pas hésité à décerner le trophée « OR Innovation » à la technologie IQSUN. Cette technologie regroupe en réalité 3 fonctionnalités en un seul produit :

Optimiseur : limite les pertes causées par l’ombrage et les différences de performances "mismatch",
Protecteur : prévient le vol et propose une « Sécurité Pompier » efficace,
Compensateur : permet au panneau de conserver sa puissance maximale pendant 20 ans et compenser les pertes de production liées à l’élévation de température des modules.

"Notre technologie IQSUN offre de nouvelles perspectives de marché notamment pour les régions moins ensoleillées ( Nord de la France ) ou les toitures moins bien exposées par rapport au soleil ; les premiers installateurs du réseau partenaires de Solairemed ont très vite compris l’intérêt économique pour eux-mêmes et aussi pour le propriétaire de l’installation" se réjouit Jean Yves Le Roux, président fondateur de Solairemed.

"Nous suivons avec beaucoup d’intérêt le développement de ce panneau révolutionnaire depuis de nombreux mois. Déjà commercialisé par notre société, nous sommes convaincus que ce nouveau système va permettre de faire redécoller le marché résidentiel" a précisé pour sa part Patrice Leblay, gérant de la société Belle Vie Domotique et Photovoltaïque.

D’un point de vue économique, dans le cadre du marché résidentiel français, le surcoût moyen d’une installation IQSUN de 3kWc est de 1.500 euros pour un revenu additionnel (NDLR : sur 20 ans) d’environ 9.000 euros ( soit un gain net de +90% ) pour les installations du Centre et Nord de la France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Solairemed va commercialiser son panneau photovoltaïque intelligent"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mamouth
Invité

On aimerait bien savoir en quoi consiste cette “intelligence” et en comment cela permettrait un tel gain de production.

Solarevolution
Invité

L’aspect Optimisateur et Protecteur me fait beaucoup penser à la technologie des micro-inverters déjà beaucoup exploitée, en Californie notamment. (je n’ai pas de youtube au boulot pour le lien, mais des vidéos pédagogiques existent, mots clés : micro-inverter solar) Un grand groupe solair français avait testé cette technologie mais le + par rapport au surcoût ne leur avait pas paru évident… Il semble l’être pourtant

Dardsmall
Invité
@Mamouth : S’il s’agit bien de micro-onduleur (et là je m’avance), alors le gain se fait grace à une gestion individuelle des panneaux (des cellules ?). L’usure, les dégâts, les ombres ou les chiures d’oiseaux (…) qui affectent un panneau ne baisse plus l’intensité de toute la rangé. Chaque panneau cherche individuellement son point de fonctionnement optimal. Ce n’est intéressant que pour les régions nuageuses (la moitié du toit à l’ombre par exemple), d’où l’étude au Nord de la France, ou pour les zones partiellement ombragées. En résumé, pour des panneaux derrière les arbres à Lille quand ya plein de… Lire plus »
cezorb
Invité

Certains fabricants, notamment chinois, proposent en effet un optimisateur de voltage sur leurs modules (technologie Tigo par exemple). cela réduit le mismatch (2-3% de rendement supplémentaire), et les effets d’ombrage s’ils existent. Pour l’instant, on est loin du surcroît de rendement de 35-40% à moins de comparer un générateur IGSuN à un générateur placé autour d’une cheminée ou derrière un poteau…. PS. Si quelqu’un sait à quoi le “compensateur” correspond…

Larcher
Invité

Et moi qui croyais qu’il n’y avait que Total pour installer des panneaux orientés au Nord-Est (cf. centre de recherche Jean Feger à Pau)… ils font exprès de les positionner n’importe comment ou quoi ?

Guydegif(91)
Invité
Encourageantes techno et solution ! Mérite de voir de plus près ! De plus, si on combine cette solution IQSUN avec la techno optimale selon les conditions d’ensoleillement d’après les constats faits par LumiWatt, à voir dans le lien: …par ex. couches minces (First Solar ou autres), CIGS, etc…, on devrait arriver à trouver une solution optimisée pour chaque région et conditions. Ceci ouvre donc de nouvelles perspectives intéressantes…qui, si épaulées par des décisions cohérentes et constructives lors du débat gouvernemental à venir mi-septembre pour les EnR et le PV, pourraient remettre du baume au coeur des professionnels et investisseurs… Lire plus »
crolles
Invité
Bonjour, Evidemment, ce n’est pas un logiciel qui nva permettre au silicium de s’affranchir de la perte de puissance en température ou de la perte due à l’usure (20% en 25 ans). Vous remarquerez que les panneaux sont des 60 cellules et qu’ils font 210Wc là ou les autres font 250Wc. C’est ceci qui exolique la “performance” Les panneaux sont “bridés” à l’instant t. Si la température des cellules augmente, ou si les panneaux vieillissent, ils sont “débridés” en conséquence. Un panneau classique de 250Wc va faire 210W sous tres fortes température. Le panneau IQSUN labellisé “210Wc” est en fait… Lire plus »
Estcelaverite
Invité
Je suis très dubitatif à la lecture des informations commerciales affichées par cette entreprise. Je partage le point de vu de “crolles”. A priori, ils annoncent la puissance crête incluant les pertes de vieillissement sur 20 ans, et à NOCT plutôt qu’aux STC. Ainsi effectivement cela parrait être magique… Si effectivement il y a un bridage, cela serait alors une abération… Etonnant que le TUV est certifié cela…. Faudrait savoir sur quoi portait les certifications ? Est-ce une supercherie ? Messieurs-Dames De Solairemed, on veut en savoir plus (la vérité?) ! En tout cas, l’idée de ce positionnement marketing est… Lire plus »
crolles
Invité

Je confirme, Ou plutot, IQSUN a confirmé sur le forum PV Cdlt

Mandelstam
Invité
Bien sûr qu’il y a un bridage. Les caractéristiques de leur module de 60 cellules sont celles d’un 54 cellules en 6 pouces. En gros, si Solairemed vendait des voitures, ils annonceraient fièrement avoir mis au point un véhicule consommant autant en roulant à 200km/h qu’en roulant à 30. Formidable pense-t-on je peux rouler beaucoup plus vite et ne pas consommer plus. Vrai sauf que Solairemed oublie de préciser que la consommation annoncée pour une vitesse de croisière de 30km/h est déjà celle d’une voiture roulant à 200. Vous aurez une consommation de 15l/100km quelle que soit votre vitesse mais… Lire plus »