Solarchill : un réfrigérateur solaire pour les vaccins

Dans les années 2000, la nécessité d’un moyen de réfrigération pour les vaccins et la nourriture a donné lieu au projet Solarchill. Ce projet vise à développer un nouveau système de réfrigération adapté aux régions du monde où l’accès à électricité est soit inexistant soit inadéquat.

Le projet Solarchill est un partenariat entre 7 organisations internationales : l’Institut technologique Danois, l’Agence du Développement du gouvernement allemand GTZ ProKlima, Greenpeace International, Programmes de technologies appropriées pour la santé (PATH), Programme de l’environnement des nations unies (UNEP), fond pour les enfants des nations unies (UNICEF) et organisation mondiale de la santé (WHO).

Pendant les 6 années de recherche et développement, le projet Solarchill a impliqué la participation de nombreuses industries comme celles des compagnies danoises Danfoss et Vestfrost. Néanmoins, le design et les principes technologiques de base de Solarchill sont libres de droit et disponibles pour tous les fabricants du monde.

La réfrigération de la nourriture et occasionnellement des produits pharmaceutiques comme les vaccins est un véritable problème dans les parties du monde ne disposant pas d’une source électrique fiable. Dans ces pays les réfrigérateurs utilisent le kérosène comme source d’énergie. De tels refroidisseurs ont donc besoin d’un apport régulier en carburant. De plus ils sont difficilement réglables et posent donc des problèmes quand il s’agit de maintenir des températures adéquates.

Le projet Solarchill a développé deux modèles de réfrigérateurs qui utilisent une technologie de refroidissement de pointe. Alimentée par du courant solaire, aussi bien en continu qu’en alternatif, la solution développée par Solarchill, qui n’utilise pas de batteries de plomb, est bonne pour l’environnement. Cette solution technologique a été testée pour être technologiquement fiable et peut être fabriquée à un coût substantiellement plus faible que les autres refroidisseurs solaires que l’on trouve sur le marché. Le premier modèle est destiné aux médicaments et aux vaccins. Le second doit permettre la conservation de la nourriture ainsi que quelques applications médicales.

  • Le premier produit Solarchill est un refroidisseur de 50 litres. Il a été testé et optimisé pendant 18 mois au Sénégal, en Indonésie et à Cuba. Ces performances et sa sûreté sont supérieures à celles des autres refroidisseurs solaires ou à kérosène. Il peut garder des températures entre 2 et 8 degrés durant les cycles nocturnes. Dans des situations de faible ensoleillement, Solarchill maintient des températures acceptables en dessous de 15°C pendant 5 jours. Son atout vis-à-vis des autres unités réfrigérantes de vaccins sur le marché, est qu’il maintient les températures requises pour garder les vaccins dans les bonnes conditions, même s’il n’est pas alimenté en électricité ou en l’absence de soleil, et ce, grâce à une isolation super-épaisse.
  • Le deuxième produit Solarchill est un refroidisseur de 100 litres actuellement en phase de test en Inde et à Cuba. Il peut être utilisé dans les pays à climat chaud où la conservation de la nourriture est un vrai challenge. On peut également l’utiliser dans des situations d’urgence, camps de réfugiés, banques de sang rurales ou épiceries dans les pays en voie de développement

Ces deux modèles fonctionnent sur le même principe. L’énergie, captée par 3 panneaux solaires de 60 watts, va directement à un compresseur qui permet aux refroidisseurs de produire une banque de glace qui maintient la température dans le caisson.

Au lieu de stocker l’énergie dans des batteries de plomb, l’énergie du soleil est directement stockée sous forme de batterie de glace. Un convertisseur peut être ajouté de sorte à pouvoir alimenter le refroidisseur. L’isolation super-épaisse assure que les températures seront maintenues durant les périodes de faible ensoleillement. Solarchill utilise de l’isobutane comme produit réfrigérant et du cyclopentane comme isolant, produits bons pour la couche d’ozone et qui ont un faible impact sur le réchauffement climatique.

 
Cette information est un extrait du BE Danemark numéro 14 du 14/12/2006 rédigé par l’Ambassade de France au Danemark. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Solarchill : un réfrigérateur solaire pour les vaccins"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
grains d'soleil
Invité

Je cherche un réfrigérateur solaire pour conserver les médicaments en Afrique, mais de petite taille, de quelques litres, pour être facilement transportable, et aussi accessible au niveau de son prix. Mais, est ce qu’un tel frigo existe, ou la technologie solaire n’est pas adaptée à un petit appareil. Merci

Pastuszynski
Invité

bonjour monsieur bientot il sera sur le marcher mondial a des prix résonable si vous connaisez un investisseur potentiel je ouvert à toutes propositions veuilliez agrées mes salutations les meilleurs

Denise
Invité

Je travaille dans une ONG en tant que bénévole et cherche pour le Sénégal 2 frigos pour 2 petites cases de santéafin de conserver les vaccins. Y a til un dépositaire à Dakar? ou en France? bien cordialement. DA

Anneulry
Invité

Bonjour, je suis très interessée par votre article sur le deuxièmede produit Solarchill 100 litre. Comment peut-on se le procurer ? Cordialement. Anne

Dan
Invité

En guise de réponse, voilà un extrait du site “solarchill” : “Le projet SolarChill invite les fournisseurs de fonds potentiels, sponsors et organisations partenaires susceptibles de souhaiter coopérer aux projets de démonstration SolarChill à se faire connaître.” L’écologie obéit d’abord aux règles économiques ! Bon courage, dans l’immédiat, il faut voir avec un bon réfigérateur A+ (bonne isolation) et un groupe électrogène ou un congélateur (l’isolation est encore meilleure pour la tenue aux coupures de courant).

Anne van nyen
Invité

Bonjour,Nous tournons un grand format documentaire cet été au Niger et nous recherchons un moyen sur et efficace de conserver la pellicule à moins de 10°. Ce projet est soutenu par Eurimages ainsi que par les télévisions et fonds publics de Belgique et d’Autriche. Votre frigo Solarchill est-il déjà disponible ? Bien à vous,Anne Van NyenEntre Chien et Loup43 rue de l’amblève1160 Brussels- BelgiumOffice:+32 2 736 48 13Fax: +32 2 732 33

wpDiscuz