Solidia réduit l’empreinte carbone du ciment et du béton de 70%

L’Office des brevets et des marques des États-Unis d’Amérique a publié un brevet concernant la structure du Solidia Concrete™, béton durci au CO2 qui fait progresser la performance et la durabilité des matériaux à la disposition des entreprises mondiales de construction et de matériaux de construction.

Solidia Technologies® détient l’exclusivité des droits de licence sur le brevet, qui est détenu par l’Université Rutgers, où la production initiale du matériau a été inventée.

Le brevet américain n° 9 868 667, « Élément de liaison, matrice de liaison et matériau composite ayant l’élément de liaison et le procédé de fabrication en question » couvre la composition de la matière du béton non hydraulique.

« Les liaisons hydratées du béton classique peuvent compromettre la solidité et la durabilité de ce matériau », a expliqué Nicholas DeCristofaro (Ph.D), directeur de la technologie de Solidia. « Avec le béton durci au CO2, les éléments de liaison à base de silice et de carbonate de calcium ont des propriétés intéressantes, comme la résistance mécanique, la résistance à la détérioration due aux cycles gel-dégel et la résistance à l’attaque des sulfates ».

Solidia répond aussi à la question de la baisse des émissions de carbone de l’industrie cimentière, qui contribue à la pollution mondiale par le CO2 pour 3 à 5 %. Le processus de fabrication de Solidia utilise un ciment durable et à faible coût énergétique qui est transformé en béton avec du CO2, ce qui réduit l’empreinte carbone du ciment et du béton de 70 %, et permet de recycler de 60 à 80 % de l’eau utilisée pour la production. Comme les matériels et équipements utilisés sont identiques à ceux servant à produire du béton classique, le produit possède de nombreux avantages, une meilleure performance, un moindre coût de production, et un temps de durcissement de moins de 24 heures.

« Notre béton nouvelle génération offre un avantage concurrentiel pour les marchés mondiaux du béton et du ciment respectivement d’1 billion et de 300 milliards de dollars US, faisant progresser la rentabilité et la durabilité dans un secteur qui en a besoin », a déclaré Tom Schuler, P-D.G.de Solidia.

Actuellement en commercialisation pour des applications à grande ou à petite échelle, la technologie initiale visait des applications préfabriquées en béton non armé, entre autres les pavés et dalles. Solidia met actuellement au point des processus pour des applications en béton armé, entre autres le béton cellulaire, les traverses de chemin de fer, les panneaux architecturaux et les extrusions alvéolées.

L'ensemble des brevets de SOLIDIA inclut plus de 200 demandes de brevets dans le monde entier, dont 32 sont publiées et 14 programmées. Les investisseurs de Solidia comprennent Kleiner Perkins Caufield & Byers, Bright Capital, BASF, BP, LafargeHolcim, Total Energy Ventures, Air Liquide, OGCI Climate Investments, Bill Joy et d'autres investisseurs privés.
Partagez l'article
  • 2
    Partages

 



[ Communiqué ]

            

Articles connexes

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des