Solon SE, un fabricant allemand de modules solaires en faillite

Mardi dernier, le fabricant allemand de modules solaires, SOLON SE, a annoncé avoir déposé une demande d’ouverture de procédure pour insolvabilité, en indiquant que les négociations sur une solution à l’amiable avec ses créanciers avait échoué.

Cette procédure concerne aussi les filiales suivantes : SOLON Photovoltaik GmbH, SOLON Nord GmbH et SOLON Investments GmbH.

Durant les derniers mois, SOLON SE a engagé des discussions avec les investisseurs, les banques et les garants afin de mener à bien une restructuration financière : en vain. La société annonce maintenant qu’elle utilisera les possibilités offertes par la procédure des faillites pour initier une phase de restructuration.

En causes, la conjonction de plusieurs phénomènes tels que la chute drastique des prix des modules solaires du fait d’une concurrence accrue de la production chinoise, ou encore la baisse des subventions accordées par les différents gouvernements européens pour l’installation de panneaux solaires.

La compagnie berlinoise créée en 1998 perdait mercredi plus de 50% de sa valeur à 12h00 par rapport à son cours de la veille (0,40 euros contre 0,93 euros). La valorisation atteint aujourd’hui péniblement les 6,9 millions d’euros, soit 15 fois moins qu’au 1er janvier 2011.

Les autres acteurs du secteur photovoltaïque en Allemagne ne sont pas aux mieux comme Q-Cells qui a également dû procéder à des restructurations.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Solon SE, un fabricant allemand de modules solaires en faillite"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

une victime de la politique solaire française ?

Licht und sonne
Invité

@pastilleverte non rien avoir avec la france,ils ont investis assez hasardeusement,leur modules trop chers et pas assez competitifs

Devoirdereserve
Invité

Le gouvernement allemand par sa politique irresponsable de sortie du nucléaire est en train de tuer la filière solaire… Euh… Pardon, je sors, comme un troll.

Devoirdereserve
Invité

Tiens, ça ne fait réagir personne.

Sicetaitsimple
Invité
Si, ça fait réagir, ce qui devait arriver arrive (malheureusement car je ne m’en réjouis pas). D’aucuns nous vantaient il y a encore peu (début 2011) toute la compétitivité des fabriquants de PV européens ( par exemple Norvégien, suivez mon regard…). Les plus rapides ferment leurs unités de production en Europe ( par exemple le fameux Norvégien) et délocalisent en Asie, d’autres boivent carrément le bouillon. Les consommateurs européeens ( soyons juste, avant tout allemands) grâce à des tarifs d’achat juteux ont financé en grande partie le développement d’une industrie asiatique mais surtout chinoise du PV qui maintenant va ravager… Lire plus »
airsol
Invité
Bien sur que Solon est aussi un victime de la perte du marché francais, a la hauteur bien sur de sa penetration en France. Oui le PV dans la CSPE coute cher mais: On peut relativiser avec les cadeaux fiscaux de la droite (75 milliard d’après le PS) – c’est le même gouvernement qui a mis en place le reglement et qui s’en plaint (incompétence ou machiavélisme?) – c’est l’état, via sa participation majoritaire à EDF donc EDF EN qui est le plus gros spéculateur et le plus gros importateur de panneaux chinois – c’est aussi l’acteur qui a le… Lire plus »
Raoul-78
Invité
… Solon ne fait que récolter que les fruits de politiques technologiques et commerciales inadaptées au marché, comme GROUPAMA en France et dans un autre domaine, paye ses erreurs stratégiques. Il en va ainsi de l’économie libérale. Par contre, il est certain que, d’une part la politique tarifaire européenne d’achat de l’électricité n’a pu que favoriser l’émergence de produits low-cost pour résussir à rentabiliser des installations. La question est donc de savoir si un pays doit : – “subventionner” fortement le PV de manière à rendre sa filière nationale mature et rentable, – interdire par la taxation, l’importation de produits… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Vous aviez raison : ils ont réussi à ramener ça à la politique française. J’imagine qu’avec encore deux-trois commentaires ils mettront cette faillite sur le dos du nucléaire.

Zimboum
Invité

vous avez tout a fair raison de dire que c la faute du nucleaire parce con aurait mis moins d’argent dans les centrales on aurait pu en mettre plus dans les energies renouvelables. mais ce (feu) gourvernement n a rien compris et heureusement que dans 120 jours le PS et les Verts vont relancer la machine économique sans ces grosses cochonneries et en créant de nombreux emplois

Bachoubouzouc
Invité

Et voilà, c’est fait ! Des critiques réglées comme du papier à musique ! Et sinon Zimboum vous devez sans doute avoir raison : tout l’argent qu’on a mis il y a plus de 10 ans dans la construction de centrales rentables en France est la cause de la faillite d’une société… en Allemagne. L’Usine Nouvelle pense que cette faillite serait plus due à la concurrence chinoise, mais qui sont-ils pour mettre en doute la sacro-sainte pensée écologiste ?

Zimboum
Invité
comment pouvez vous affirmer que vos centrales sont rentables puisque personne, je dis bien personne ne sait combien cela coute réelement à tel point qu’un nième rapport de la cour des comptes doit nous affranchir en début d’année 2012. peut etre saura-thon alors combien cela a couté depuis les années 50 de maquiller les chiffres, de demonter les vieilles centrales et de mettre les moins vieilles aux normes actuelles de sécurité (quoique réparer une vieille bagnole n’a jamais fait une voiture neuve), d’enfouir un jour et pour toujours ce cochonneries vitrifiées à l’air libre pour 1 millions d’années, de les… Lire plus »
Dan1
Invité

A Zimboum. Pensez-vous sincérement servir la cause que vous semblez défendre en sortant de telles antiennes éculées. Etes vous payé pour saborder la cause antinucléaire ?

Bachoubouzouc
Invité
“comment pouvez vous affirmer que vos centrales sont rentables puisque personne, je dis bien personne ne sait combien cela coute réelement à tel point qu’un nième rapport de la cour des comptes doit nous affranchir en début d’année 2012.” C’est quand même bizarre : Depuis des décénies on nous dit que le nucléaire n’est rentable que parce que subventionné, mais malgré tout ce temps personne n’a jamais été capable de le prouver. C’est vraiment, vraiment bizarre ! Tout est pourtant suivi par le parlement (qui compte quelques écologistes)… A tel point que les anti-nuc renvoient aux pro-nuc le devoir de… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Et vous remarquerez que, comme d’habitude avec les anti-nucléaires lorsqu’ils se font laminer dans un débat, Zimboum a quelque peu “oublié” le sujet initiale de la conversation, qui était le nucléaire est responsable de la faillite de Solon SE…

Nicias
Invité

L’industrie du pv s’apparentant à celle des semi-conducteurs (selon chelya, mais dans quelle mesure ?) il était inévitable qu’elle parte en Asie. Ce n’est pas un problème en soit pour moi (surtout que si l’on stoppe les subvensions, les faillites seront en Chine). La logique économique aurait voulu que les € que la Chine obtient en vendant des panneaux pv, soient dépensés en produits pour lesquels nous disposons d’avantages comparatifs (des EPR ?). La Chine mène une politique mercantiliste et accumule des réserves de change astronomiques (600 ou 700 milliards en € ?), ça c’est un gros problème.

rouget
Invité
Solar Millenium outre-Rhin désormais. Pour le « Handelsblatt », c’est en grande partie le système de subvention du secteur qui est responsable. L’année 2012 va être pénible pour le solaire. La moitié des fabriquants chinois (les plus petits) auraient fermés boutiques mais les plus importants restent largement fournis en crédits pas chers. De plus le marché intérieur est favorisé ce qui va les protéger mais la Chine n’a pas les problèmes des pays européens. En fait le marché se consolide avec un reforcement de l’Asie et une lente disparition des acteurs européens. Un maintien des subventions serait l’équivalent d’un massage… Lire plus »
wpDiscuz