Solvay et Areva s’associent pour valoriser le thorium

Solvay et Areva ont annoncé avoir conclu un accord destiné à valoriser le thorium, un élément présent de façon abondante dans la croûte terrestre en association avec des terres rares ou de l’uranium.

L’accord vise à définir les conditions pour assurer une gestion responsable du thorium. Il inclut le déploiement d’un programme de R&D pour étudier, entre autres, son exploitation comme combustible potentiel de centrales nucléaires, en complément des combustibles utilisant l’uranium et le plutonium.

Solvay et Areva possèdent des stocks de thorium en France au travers de l’extraction des terres rares pour Solvay et de l’extraction de l’uranium pour Areva.

"Nous nous réjouissons vivement de ce partenariat qui s’inscrit parfaitement dans notre politique de développement durable. Il nous permettra à terme de proposer des options complémentaires dans le domaine du cycle nucléaire" a déclaré Olivier Wantz, Directeur Général Adjoint du groupe Areva, en charge du business group Mines.

"Cet accord souligne notre engagement visant à assurer une gestion durable des ressources naturelles. Il devrait permettre de mieux valoriser cet élément et mener à de nouvelles opportunités de collaboration", a ajouté Xavier Houzard, Directeur de la Réhabilitation Environnementale de Solvay, en charge du développement du Thorium.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Solvay et Areva s’associent pour valoriser le thorium"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pierreerne
Invité

Deux poids lourds dans le domaine de l’exploitation du thorium : Solvay héritier de Rhône-Poulenc à travers Rhodia pour les connaissances dans la chimie des terres rares et du thorium, Areva dans le domaine des centrales nucléaires : voici enfin la taille critique et les compétences nécessaires réunies pour une étude et une mise en oeuvre sérieuses de la technologie du futur (surgénérateurs) capable de résoudre nos problèmes énergétiques pour les quelques millénaires à venir. Je suis sûr que nous entendrons rapidement parler de la question.

Futurnuke
Invité

Les EPR(s) pourront ainsi fonctionner dans le futur avec des mixed oxydes à l’uranium-plutonium-thorium. Les ressources seront alors de plusieurs siècles gràce à l’abondance du thorium,sans même avoir spécialement besoin de surgénérateurs au sens strict du terme.De simple réacteurs 3G++,pouvant faire l’affaire,gràce à ce supermox uranium-plutonium-thorium.

Futurnuke
Invité
Puisque les EPR(s) (et les atméa(s)) pourront fonctionner avec un mix au thorium,les constructions d’EPR(s) et d’ATMEA vont représenter un marché d’au moins une centaine de réacteurs chacun,à travers le monde,tout au long de ce siècle.Les pays riches en thorium comme l’Inde,la Chine,la France,etc… seront intéressé au premier plan. EPR et ATMEA ont vraiment beaucoup d’avenir,gràce aux ressources en thorium dans certains grands pays du monde. Le traitement des matières contenant des forts émetteurs Gamma(filière de l’U233 issu de la transmutation du thorium232)seront maitrisés gràce aux progrès dans la robotisation et automatisation des retraitements de ces matières délicates à traiter… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité

Le LDT (Litho-Desity-Tool) de Schlum pourrait être un auxiliaire intéressant pour caractériser et quantifier volume et proportion du Thorium dans les argiles de roches sédimentaires….. Les anciens Schum-Forumeurs (il y en a, je sais!) me donneront leur avis…. A+ Salutations Guydegif(91)

Choom
Invité

Pouvez-vous me dire où vous avez vu que les EPR, et autres réacteurs 3G+ seront capables de fonctionner avec du MOX Th? (au dela de la théorie). Ce serait magnifique, cependant je suis étonné de l’information.

Futurnuke
Invité

Dans ce lien : A noter,dans les dernières parties de l’article,la possibilité que le thorium soit mixé dans les REP(s) actuels et dans les EPR(s) avenir pour économiser l’uranium au point d’en arriver à rendre même l’uranium de l’eau de mer,utilisable sur le plan économicofinancier(original,non ?). J’espère que ce lien marchera.Sinon je demande à Enerzine de l’activer. Merci.

Futurnuke
Invité

Pour hudax Le thorium(Th232) est un matériau fertile. Les neutrons issus de la fission de l’U235 (et,ou,du Pu239)le transmutent en U233 fissile comme le sont l’U235 et le Pu239 .Ces neutrons (transmuteurs du Th232) sont présents dans les réacteurs actuels(2G);et avenir(3G)comme l’EPR et Atméa.

Futurnuke
Invité
Oui,je connais,c’est l’ADS(accelerator driven system),un systeme piloté par accélérateur,on l’appelle aussi amplificateur d’énergie. Le concept fut crééer par Carlo Rubia(d’où le nom de Rubbiatron qui lui est parfois donné).Les Norvégiens veulent l’appliquer avec du Thorium. Mais c’est dans les cartons pour le moment.Aucun crédit pour un prototype de démonstration,n’a été voté .Cela reste juste un projet sur le papier pour l’instant. Et le paasage à un ADS industriel de 500 MW ou +,est encore plus éloigné de nous;on n’a même par un proto de démo(si petit serait-il). L’intérêt de mettre un mixed oxydes à l’uranium-plutonium-thorium dans les EPR et Atméa,sera… Lire plus »
Futurnuke
Invité

Oui , il s’agit du réacteur MYRRHA. Voir l’article d’énerzine(sur myrrha) sur ce lien : C’est très bien fait.Voir aussi le commentaire de “Fertile”.

Futurnuke
Invité

Mon lien semble ne pas passer(page:”diagnostiquer problème de connexion”), pouvez vous corriger merci. C’est un article du 15-10-2013 .

wpDiscuz