Soupçons d’entente dans le marché du gaz en bouteille

Le Conseil de la concurrence suspecte certaines compagnies de verrouiller le marché des bouteilles de gaz de butane et de propane.

Un article publié dans le Monde, indique qu’une enquête a démarré en 2005 et a été élargie en 2006 à d’autres sociétés. Le Conseil de la concurrence n’a pas encore rédigé de notification de griefs. Mais, compte tenu des révélations faites par une des sociétés qui a demandé la procédure de clémence, l’enquête a de grandes chances d’aboutir.

Quatre acteurs, Butagaz (Shell), Totalgaz (Total), Antargaz (UGI) et Primagaz (SHV Gas) se partagent en grande partie le marché. Quelques 53 millions de bouteilles ont été vendues à quelques 10 millions de foyers en 2006 dont 90 % à usage domestique.

Cette enquête fait écho aux difficultés rencontrées par Auchan et Leclerc pour pénétrer le marché du GPL en bouteille. Ces deux distributeurs qui s’étaient heurtés à des difficultés pour remplir leurs bouteilles avaient été contraints de s’approvisionner en Belgique.

Plus récemment, Intermarché s’est aussi mis à commercialiser ses ses propres bouteilles sous la marque Energaz. Elles sont conçues par Frangaz, une filiale commune créée en octobre 2006 par BP France et Rubis.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Soupçons d’entente dans le marché du gaz en bouteille"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
paul
Invité

Bonjour à ce jour je veux remplacer une citerne d’un distributeur par une autre au tarif plus interressant suite a l’acquisition d’une maison Je suis relancer par l’ancien détenteur du contrat que je n’ai pas contacté. Par contre le nouveau distributeur contacté il y a plus d’un mois et malgré mes nombreux appels est aux abonnés absents je soupconne une entente entre eux sur ce marché cordialement