SPIE diminue l’empreinte carbone de l’immeuble Shell de Londres

SPIE UK a développé une solution technique sur mesure lors de la réalisation de travaux sur l’infrastructure de refroidissement et du remplacement d’équipements-clés au sein du Shell Centre situé dans le quartier londonien de South Bank.

Ce mécanisme unique exploite la Tamise adjacente à des fins de rejet de la chaleur grâce à l’élaboration d’un système distinctif de filtration et de pompage. En qualité de maître d’œuvre principal et concepteur, SPIE a significativement réduit les coûts pour Shell, diminué l’empreinte carbone de l’immeuble, et offert une solution écologique.

Le principal défi consistait à inventer un nouvel aménagement technique pour l’utilisation et la filtration de grands volumes d’eau de rivière, tout en protégeant la vie aquatique de la Tamise, principalement les anguilles, qui sont une espèce protégée à l’échelle internationale.

Cependant, une solution de filtration classique aurait coûté 1 M£ supplémentaire et rallongé d’une année le projet, perturbant ainsi le flux du trafic nautique de la Tamise.

Démontrant l’excellence technique de l’entreprise, SPIE a conçu un nouveau mécanisme pour la filtration d’eau de rivière au sein des zones souterraines de Shell. Cette démarche a impliqué l’élaboration d’un système unique de filtration et de pompage selon les spécifications et conceptions de SPIE, dans le respect de normes techniques très strictes. SPIE a également offert un « refroidissement naturel » amélioré au cours de certaines périodes de l’année afin de réduire la consommation énergétique du système global.

L’Agence environnementale britannique a confirmé son accord pour déployer la solution distinctive de SPIE.

Darryl Clifton-Dey, expert technique senior de l’Agence environnementale britannique, a commenté : « Nous avons été très impressionnés par la solution innovante que SPIE a mise en œuvre dans une situation difficile. Les anguilles de la Tamise sont une espèce menacée d’extinction et tout dommage qui leur serait causé par la consommation d’eau constituerait une infraction. SPIE a non seulement tenu sa promesse envers l’Agence de préserver la vie aquatique, mais a aussi diminué simultanément l’empreinte carbone de l’immeuble. »

SPIE UK était chargée de l’enlèvement et du remplacement de l’infrastructure de refroidissement et de chauffage, y compris le système de rejet de la chaleur de l’eau de rivière et l’installation électrique associée, ainsi que de la commande de la solution complète. L’ensemble des travaux ont été réalisés dans un environnement bâti réel.

Le contrat, d’une valeur de plusieurs millions de livres, a débuté en novembre 2016, pour se terminer en août 2017.

Commentant la solution technique, George Adams, directeur énergie et ingénierie de SPIE UK, a conclu : « SPIE est fière de sa capacité à répondre aux nouveaux défis de ses clients, et notre travail pour Shell en est la preuve. Notre solution technique de filtration d’eau de rivière a permis à l’entreprise d’économiser plus d’1 M£ et de maintenir l’ensemble du programme sur la bonne voie, tout en préservant la vie aquatique de la Tamise et en contribuant à réduire les émissions de carbone. »

Partagez l'article
  • 2
    Partages

 



[ Communiqué ]

      

Articles connexes

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des