Stockage de gaz : arrêt du projet Salins des Landes

Le projet de stockage souterrain de gaz naturel en France dénommé "Salins des Landes" et initié depuis 2008 par EDF ne sera pas poursuivi "tel qu’il avait été envisagé et présenté lors du Débat Public en 2011-2012."

Le projet initial prévoyait la création d’une douzaine de cavités creusées dans l’un des dômes de sel identifié dans le sud du département des Landes, permettant de stocker l’équivalent d’environ 600 millions de m3 de gaz naturel.

Afin d’examiner la faisabilité technique du projet, un premier forage exploratoire a été réalisé en 2010, validant l’adéquation au développement de cavités et permettant d’entreprendre un second forage en 2012 afin d’approfondir la connaissance du dôme de sel.

Aujourd’hui, l’ensemble des informations réunies à l’issue des deux forages démontre que, malgré son potentiel, le dôme de sel exploré ne permet pas d’accueillir le projet initialement conçu par EDF. De surcroît, les critères technico-économiques requis pour la faisabilité d’un projet comme Salins des Landes ne sont pas aujourd’hui satisfaits.

L’expérience acquise et les données recueillies lors du développement de ce projet resteront toutefois utiles, car d’après EDF ce type de stockage est un outil précieux pour couvrir des besoins toujours plus importants de modulation de la demande en gaz naturel.

Un stockage de gaz en cavités salines assure une double fonction :

► Il permet de stocker du gaz naturel ; ce gaz est acheminé par le réseau de transport et on le comprime pour l’injecter dans la cavité.

► Il permet de soutirer du gaz naturel ; le gaz est alors envoyé vers ce même réseau de transport, sa pression étant (le plus souvent) abaissée à la sortie de la cavité.

► De façon générale, le gaz est injecté l’été et pendant les périodes de plus faible consommation et soutiré pendant les périodes de forte consommation, notamment en hiver.

Le stockage en cavités salines permet une grande flexibilité et des soutirages rapides lors des pointes de consommation. Il offre un haut rapport entre débit de pointe et volume utile.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Stockage de gaz : arrêt du projet Salins des Landes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
tacite
Invité

Il serait plus intelligent de procéder à de telles explorations afin de procéder à des réserves d’énergie verte sous forme d’air comprimé. La technique existe déjà. Le rendement n’est pas encore très performant, mais cela permettrait justement de pallier le grand défaut de l’éolien et du solaire : l’intermittence et de travailler à l’amélioration de ce principe assez simple ! Deux articles intéressant à ce sujet :

Tech
Invité

cet article est étrange, il nous explique tous les avantages d’un tel stockage et nous informe que le projet est arrété (technico économique!) mais sans précisions! ? serait-il possible de stocker de l’air comprimé à la place? comme l’on fait allemand et américains dans des projets pilotes?

Sicetaitsimple
Invité
“Pourquoi stocker le gaz naturel en sous-sol ?Il serait plus intelligent…. ” Tout simplement parce que le “scandale” de la pointe electrique régulièrement dénoncé par certains indignés (et Mme Rivasi) sur Enerzine dès qu’il y a un petit coup de froid n’est rien par rapport à la saisonnalité de la consommation du gaz naturel. Un jour de milieu Aout, c’est environ 400 à 500GWh qui sont consommés via le réseau de GRTGaz, hier jour très frais c’était environ 3000GWh..Vous pouvez vérifier, c’est ici: (GRTGaz representant plus de 80% du gaz transporté en France, et je ne pense pas que le… Lire plus »
wpDiscuz