Stockage d’énergie : l’Etat soutient cette initiative

Le programme ‘EnerStock’ vient d’obtenir des pouvoirs publics, une aide de près de 1 million d’euros, au travers du Fonds Unique Interministériel et de plusieurs collectivités locales.

Ce projet de recherche et développement, labellisé par les pôles de compétitivité Capernergies, S2E2 et Tenerrdis, vise à développer des technologies de stockage associées à la production d’énergie renouvelable (EnR).

C’est le producteur français d’électricité renouvelable, Aérowatt, qui aura la charge de piloter EnerStock, et cela dans le cadre d’un vaste consortium regroupant l’ensemble de la filière : des fabricants de technologies de stockage (Mecamidi et Saft) au gestionnaire de réseau (EDF), en passant par l’ingénierie (Sogreah Consultants) et les laboratoires de recherche (CREMHyG de l’Institut National Polytechnique de Grenoble et PIMENT de l’université de La Réunion).

Ce projet est financé par la DGCIS et OSEO, la Région Rhône-Alpes, la Région Centre, le Conseil Général du Loiret, et l’AgglO d’Orléans.

Le stockage, une problématique majeure pour les EnR

Le stockage d’énergie fait partie des enjeux majeurs des énergies renouvelables, notamment en zone insulaire. En effet, en raison du caractère intermittent de la production d’énergie d’origine éolienne ou photovoltaïque, le taux de pénétration de ces technologies a été limité (30% en France et sur les réseaux isolés d’Outre-mer) pour prévenir les risques d’instabilité du réseau électrique. Ces contraintes sont un frein évident au développement des EnR, et un obstacle de plus sur le chemin déjà tortueux qui doit permettre à la France d’atteindre les objectifs ambitieux fixés par les pouvoirs publics en terme de mix énergétique. Le stockage est donc incontournable pour insérer davantage de production intermittente au-delà de la limite des 30%, bientôt atteinte dans plusieurs départements d’Outer-mer.

Le stockage d’énergie se révèle donc indispensable pour réduire les aléas de la production d’EnR intermittentes et faciliter la poursuite de leur développement. Ces moyens de stockage sont utilisés pour soutenir le réseau, respecter les prévisions de production et lisser la puissance produite.

Deux procédés complémentaires en développement

Le programme EnerStock vise à développer deux procédés de stockage complémentaires, l’un par batterie Lithium-Ion, l’autre, hydraulique, via un procédé gravitaire par retenues collinaires. Dans ce procédé, l’énergie produite par la centrale alimente une pompe à eau qui remplit un bassin haut. Le déversage dans un bassin bas active une turbine qui restitue les MWh stockés et les injecte dans le réseau. De son coté, la batterie Lithium-Ion, apportant une puissance immédiatement disponible et un rendement très élevé, permet de pallier à la relative lenteur de démarrage du stockage hydraulique et assure l’efficacité du système quels que soient le mode opératoire et la puissance demandés.

Un démonstrateur à l’horizon 2013

Les financements obtenus dans le cadre du programme EnerStock vont permettre de préparer la construction d’un démonstrateur sur le site Aérowatt de La Perrière (La Réunion) qui accueille une centrale éolienne de 10 MW et une centrale photovoltaïque de 3,3 MWc. Ce démonstrateur, regroupant stockage hydraulique et batteries, permettrait de stocker une énergie de 6 à 8 MWh. La mise en service est prévue en 2014.

« Le stockage d’énergies intermittentes, au même titre que la prédiction météorologique, fait partie des enjeux majeurs des énergies renouvelables et les acteurs de la filière se doivent d’apporter des réponses durables à cette problématique. C’est la raison pour laquelle Aérowatt investit chaque année d’importants moyens en recherche et développement sur ces sujets. Nous sommes fiers d’être chef de fil de ce consortium EnerStock qui vise à répondre à une problématique d’intérêt général » a commenté Jérôme Billerey (en photo), Président du Directoire d’Aérowatt.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Stockage d’énergie : l’Etat soutient cette initiative"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Bravo à cette double initiative: Aérowatt pour la réalisation à travers EnerSotock ! l’Etat pour le soutien apporté à la mise en place de ces solutions ! qu’il faudrait disséminer un peu partout sur le territoire pour distribuer les potentiels et réduire les pertes ohmiques, en combinant éolien + PV + autres EnR tels biomasse, méthanisation + centrale cycle-combiné Effinergie50 (GE) + stockage (hydraulique = STEP et batteries Li-Ion pour la réactivité)…. Bonne continuation ! A+ Salutations Guydegif(91)

Pastilleverte
Invité
ça y est, on officialise que le stockage est une des sinon LA clé pour le développement efficace et harmonieux des Enr vent+soleil. “On” s’étonnera que l’autoproclamée reine des Enr ne fasse pas participer la région Poitou Charentes à ce projet, mais, après tout on s’en f… “On” se réjouira que, ô découverte, “l’hydraulique” est encore ce qui se fait de mieux (sauf temps de réaction) pour le stockage. “On” fera semblant de s’inquiéter du prix des batteries (relais ?) Li ion… et de leur impact écologie sur leur cycle de vie complet, notamment déchéts, énergie grise, matière première “fossile”.… Lire plus »
dede29
Invité

On ferait mieux de dépenser cet argent pour faire des stockages d’eau pour les agriculteurs car de toutes façons on finira ” à l’allemande ” en installant 1 MW en turbine à gaz pour 1 MW de renouvelables installés

Jean bruno
Invité

pour répondre à “”On” s’étonnera que l’autoproclamée reine des Enr ne fasse pas participer la région Poitou Charentes à ce projet, mais, après tout on s’en f…”, sachez qu’une entreprise poitevine productrice d’électricité s’est déjà bien gavée en subventions tout récemment, attendez un peu et vous verrez fleurir les communications ronflantes et totalement farfelues sur le stockage HTA/HTB/BT en poitou…

Raymond84
Invité

Hallucinant proposer des batteries lithium ion pour un stockage d’énergie hors vehicule ou portable. Le grand n’importe quoi français et apès on dira que le renouvelable n’est pas rentable!!! combien a payer AREVA pour que l’on propose de telles bètises.

js
Invité

Je trouve ça très bien que l’on avance dans la recherche au niveau du stockage, ça ne peut être que bénéfique, mais je trouve les montants alloués, pas très élevés !!!

gaga42
Invité

Ce genre d’initiatives est bienvenu, voire indispensable car les EnR sans production de fond (fossile ou nucléaire) ne sont pas viables sans stockage, même en réseau. Un bémol quand même: le lithium est de plus en plus rare…

Lo besierenc
Invité
ce n’est pas d’hier qu’EDF a mis en oeuvre des solutions de “stockage” par l’hydraulique, mais la solution n’est vraiment pertinente que quand elle concerne de l’électricité à d’autres usages que le chauffage et la climatisation, pour ces derniers usages il faut réduire à un rôle tout à fait marginal le passage par l’électricité… les stockages par batterie lithium ion posent des problèmes de coût et d’incidence écologique. Il est plus facile et moins gaspilleur d’énergie (y compris en usage domestique) de stocker de grandes quantités d’eau fortement réchauffée quasi directement par le soleil (ou d’un fluide caloporteur capable de… Lire plus »
Boubou18
Invité

Depuis plusieurs années, des viticulteurs de la région des corbières notamment, réclament la possibilité de créer des retenues collinaires pour avoir de l’eau d’irrigation et d’abreuvage pour des troupeaux de moutons. Il leur est répondu que cela n’est pas possible§ Et là, pour promouvoir les énergies renouvelables, certains sont prêts à investir des sommes colossales! On se moque vraiment du monde!

Mamouth
Invité

Faire de la recherche sur s¡le stockage est une bonne chose. Mais là, les solutions retenues ne sont pas les bonnes : – Le pompage hydraulique, on en fait depuis des décennies. Où est la recherche ? – Les batteries Lithium-ion ne sont pas une solution déployable à grande échelle, par manque de ressources en Lithium. Allez-plutôt voir les batteries Zinc-air ou Souffre-Sodium. Mais bon, là il faudrait s’attaquer à des technologies un peu plus novatrices, pas le genre de la recherche industrielle française.

michel123
Invité
Il y en a qui ne manquent pas d’air. Se faire financer 1 million d’euro pour nous ressortir des recettes vieilles comme l’électricité elle même , c’est un peu fort de café . Tout le monde connait les step et leur efficacité de 80 % sans équivalent . Rien n’empêche d’utiliser les retenues collinaires pour le stockage combiné de l’eau et de l’énergie . Il suffit pour cela de surdimensioner le retenue de façon qu’ à la fin de la période d’arrosage il reste au moins la moitié du réservoir (ou en tout cas une quantité sufffisante) pour continuer les… Lire plus »
ecoenergie
Invité
Enfin les politiques commencent à se rendre compte que parler d’énergies renouvelables dependant du climat sans stockage d’energie ce n’est pas serieux. Contrairement aux reves de certains pour le stockage hydraulique la majeure partie des sites possibles pour le stockage sont exploité en France. Le stockage par batteries est et restera un luxe reservé aux applications tres particulières. Il est indispensable de developper de nouvelles etudes pour obtenir des equipements de stockage ayant un tres bon rendement (l’equipement travaille a la charge et a la decharge donc c’est le ncarré du rendement quiintervient) Une vois possible serait le stockage a… Lire plus »
sancho
Invité
Nos cousins germains optent de plus en plus pour le stockage de l’énergie sous forme d’hydrogène haute pression qui est alors utilisé en complément du gaz pour faire fonctionner les turbines à gaz. Je crains cependant que les PV et les éoliennes ne terminent leur carière comme les moulins à vent d’antant, dépassés par les progrès de la science. “Pastilleverte” a raison de penser que la mise au point des réacteurs à Thorium et à neutrons rapide mettra fin à toute cette débauche d’ENR qui va dans tous les sens au fil des oportunités commerciales et des subventions, sans tenir… Lire plus »
wpDiscuz