Stocker de l’énergie grâce à de l’air comprimé

Un quatrième brevet a été délivré par le gouvernement américain à SustainX, une société de capital-risque en pleine croissance dans le secteur de la technologie qui est installée à Lebanon, dans le New Hampshire.

SustainX a développé une technologie transformationnelle pour le stockage de l’énergie à l’échelle industrielle en utilisant l’air comprimé. Le nouveau brevet couvre des méthodes pour contrôler la manière dont l’air est dilaté et compressé dans de tels systèmes.

D’après le département américain de l’énergie, le stockage de l’énergie est essentiel pour rendre le réseau électrique plus efficace, mais des technologies de stockage abordables manquaient jusqu’à présent. Pour répondre à ce besoin, SustainX compresse l’air en utilisant l’électricité pour déplacer des pistons dans des cylindres. L’air à haute pression résultant est stocké dans des cuves au-dessus du sol. Pour libérer l’énergie ultérieurement, le système utilise l’air stocké pour déplacer les mêmes pistons, qui à leur tour entraînent un générateur électrique.

Le nouveau brevet de la société** couvre l’utilisation de mesures des conditions à l’intérieur des cylindres, comme la température ou la pression, pour conserver l’air à une température presque constante durant les phases de compression et d’expansion. L’une des méthodes pour contrôler la température de l’air consiste à pulvériser de l’eau dedans. En maintenant l’air à une température presque constante (‘isotherme’), SustainX améliore significativement l’efficacité du stockage de l’énergie grâce à l’air comprimé.

Stocker de l'énergie grâce à de l'air comprimé

"Ce brevet, ainsi que les trois autres attribués à SustainX au cours des 12 derniers mois, renforce la positionne de la société en tant que leader mondial du stockage de l’énergie isotherme grâce à l’air comprimé", a déclaré Thomas Zarrella, PDG de la société.

Ce nouveau brevet, associé aux brevets attribués précédemment concernant la compression et l’expansion par étapes ainsi que l’échange thermique avec un puits thermique ou l’environnement, renforce la position de la propriété intellectuelle de SustainX dans le domaine du stockage de l’énergie grâce à l’air comprimé.

** brevet identifié sous le numéro 7 900 444

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Stocker de l’énergie grâce à de l’air comprimé"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
montayak
Invité

Nous aimerions avoir plus de précisions sur le procédé utilisé car à la compression les pertes thermiques sont très importantes et à la décompression les besoins le sont tout autant. Entre les deux phases un temps important peut se produire et le stockage des calories à la compression doit se faire sur le long terme …

js
Invité

s’est il exilé aux usa ? 😉 finalement ce qui n’a pas marché sur les voitures, peut s’avérer une bonne solution en installation statique ? plus simple que la conversion en hydrogene en tous cas.

michel123
Invité
la caleur est accumulée grace à un accumulateur de chaleur puis redonnée lors de la décompression . Si les volumes sont importants et l’isolation de bonne qualité les pertes thermiques seront négligeables . De plus ce genre de réservoirs sont faits pour les accumulations énergétiques de courte durée (24 h )destinées à lisser les irrégularités du réseau sur la journée en accumulant la nuit l’énergie qui sera libèrée lors de la pointe de consommation qui se situe entre 19h et 24 h . Un grand réservoir de ce genre (deux cavernes sous terraines ) avec un rendement beaucoup moins bon… Lire plus »
Fleurent
Invité
Lorsqu’on saura stocker l’énergie par compression isotherme on fera un pas en avant considerable ,mais les lois de la physiques sont là…….. Le texte resumé du brevet ne permet pas d’apprecier la solution. Il est heureux de voir des recherches continuer dans ce domaine. il existe deja de nombreuses études en Allemagne pour recuperer et rendre l’énergie calorifique  en compression puis en detente, ,mais le rendement n’est semble-t-il pas au rendez vous. Arrivera – t on à un rendement correct ? Il est regrettable que si peu d’études soient faites en France dans ce domaine pourtant essentiel pour le futur.… Lire plus »
Aurel
Invité

J’ai du mal à imaginer que l’EPFL lance des recherches avec peu de moyens.

wpDiscuz