Suez au capital de la nouvelle usine d’enrichissement

Les groupes Suez et Areva ont signé un protocole d’accord sur la prise d’une participation de 5 % par Suez au capital de la société portant l’usine d’enrichissement Georges Besse II.

Areva construit cette installation, basée sur la technologie d’ultracentrifugation, sur le site du Tricastin (Drôme). Suez, via sa branche des Services à l’Energie, participe à la réalisation des installations électriques, des systèmes de gestion des fluides, de climatisation et de refroidissement de la nouvelle usine, dont la mise en service est prévue en 2009.

L’accord traduit la volonté des deux groupes de renforcer leurs coopérations industrielles existantes. Il permettra au Groupe Suez de sécuriser une partie de son approvisionnement en uranium enrichi pour ses centrales nucléaires.

D’un montant total de près de 3 milliards d’euros, l’usine Georges Besse II est l’un des investissements industriels majeurs conduits en France aujourd’hui.

Le procédé d’enrichissement par centrifugation présente notamment l’avantage de consommer 50 fois moins d’électricité que l’actuel procédé de diffusion gazeuse utilisé jusque-là en France(*) et ne nécessite pas de prélèvement d’eau pour son refroidissement.

(*) Diffusion gazeuse : technologie d’enrichissement employée jusqu’ici par le groupe Areva dans l’usine Eurodif.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz