Suez : le projet Netpune GNL a été approuvé

Neptune LNG LLC, filiale de SUEZ Energy North America, a annoncé aujourd’hui l’approbation par le gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney, du système de fourniture de GNL offshore dans la baie du Massachusetts proposé par Neptune, qui constitue une étape décisive du projet.

L’approbation donnée par le gouverneur permet à la U.S. Coast Guard (Garde côtière américaine) et à la Maritime Administration (MARAD – Administration maritime) de finaliser la procédure de demande du port GNL offshore de Neptune. Selon Neptune LNG, le projet sera totalement opérationnel en 2009. Un pipeline spécialement construit à cet effet sera raccordé au gazoduc sous-marin existant, HubLineSM, des méthaniers adaptés au nouveau terminal seront mis en chantier et des contrats de fourniture de GNL seront sécurisés pour desservir, chaque jour, les clients du Massachusetts et du reste de la Nouvelle-Angleterre.

La demande de gaz naturel venant des producteurs d’électricité et des clients résidentiels de la Nouvelle-Angleterre devrait enregistrer une augmentation annuelle de 1 à 2% au cours des deux prochaines décennies, le Massachusetts représentant à lui seul la moitié de la consommation de gaz naturel de la région. Vu son rythme de croissance, la région pourrait être confrontée en 2010 à une pénurie dans la fourniture de gaz naturel d’environ 14 millions m³ par jour.

Le projet Neptune, en cours de développement, fournira entre 11,3 et 21,2 millions de m³ de gaz naturel par jour, soit un volume suffisant pour desservir chaque jour entre 1,5 million et 3 millions de foyers. En augmentant la fourniture dans la région, le projet Neptune permettra aux foyers du Massachusetts et des autres Etats de la Nouvelle-Angleterre de bénéficier de chauffage par temps froid et d’électricité tout au long de l’année.

« Le projet Neptune témoigne de l’investissement constant de SUEZ dans l’infrastructure de gaz naturel de la Nouvelle-Angleterre et de notre engagement à répondre aux demandes croissantes du marché », déclare Dirk Beeuwsaert, CEO de SUEZ Energy International.

« Grâce à la diversification et la croissance de notre portefeuille de fourniture de GNL et aux synergies avec notre terminal de Boston, combinées à plus de trois décennies d’expertise opérationnelle, nous sommes dans une position exceptionnelle pour assurer aux consommateurs de la région une nouvelle fourniture substantielle et fiable de gaz naturel à long terme. »

Aperçu du projet Neptune
Le port de Neptune utilisera des méthaniers spécialement conçus pour stocker, transporter et vaporiser le GNL en gaz naturel, qui peut être envoyé aux consommateurs à l’aide du gazoduc sous-marin existant, HubLineSM. Les méthaniers mouilleront dans le port GNL offshore proposé, au moyen d’un système de déchargement composé de deux bouées submergées. En général, les méthaniers resteront amarrés pendant quatre à huit jours pour décharger leur cargaison de GNL, en fonction de la demande du marché. Les deux bouées séparées permettront de garantir la fourniture continue du gaz naturel en retenant simultanément, pendant un court laps de temps, les méthaniers entrant et sortant.

Le coût du projet, en incluant les méthaniers spécialement conçus pour répondre aux normes environnementales strictes du Massachusetts, le système à bouées et la connexion au gazoduc HubLineSM, est estimé à environ 1 milliard d’USD.

(src : CP – Suez)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz