Suez mise sur les énergies renouvelables américaines

Suite à la finalisation de l’acquisition de Ventus Energy Inc., une entreprise canadienne de développement d’énergie éolienne, à la fin de la semaine dernière, Suez Energy North America annonce aujourd’hui la création d’une nouvelle division dédiée au développement d’énergies renouvelables.

Fondée en 2003, Ventus détient un portefeuille de 25 projets de développement d’énergie éolienne dans six provinces de l’est du Canada (Ontario, Québec, Nouvelle Écosse, Nouveau Brunswick, l’Île du Prince Edouard et Terre Neuve et Labrador). Ce portefeuille est considéré comme l’un des plus importants pour des projets d’énergie éolienne au Canada, assure le Groupe.

Il comprend près de 2 000 MW de capacités de production d’électricité à différents stades de développement.

Suez Energy a acquis, via Ventus, les droits fonciers d’environ 7 millions d’hectares de terrain pour le développement de ses projets. Ventus possède une capacité installée de 29 MW dans ses installations de Norway Wind Park et West Cape Wind Energy situées sur l’Ile-du-Prince-Edouard.

Ce spécialiste de l’énergie éolienne bénéficie d’une autre capacité de 80 MW en cours de construction et s’est vu confier une capacité supplémentaire de 99 MW – dont la construction débutera bientôt – par le biais de contrats d’achat d’énergie électrique conclus avec les autorités de l’Etat de l’Ontario dans le cadre du programme Ontario Standard Offer Contract.

Les salariés de Ventus dirigeront les projets de développement d’énergie éolienne pour Suez Energy dans le cadre d’une nouvelle division baptisée « Suez Renewable Energy NA ». Cette division sera également en charge du développement des projets de biomasse, d’énergie hydroélectrique et d’énergie solaire en Amérique du Nord.

Suez Energy est le troisième plus grand acteur nord-américain dans le segment de la biomasse. Il produit de l’électricité à partir de copeaux de bois et s’intéresse au développement de l’énergie éolienne et d’autres énergies renouvelables.

L’entreprise exploite également une centrale hydroélectrique dans le Vermont. Toutes ces activités seront désormais gérées et développées par le biais de la nouvelle division Énergies renouvelables.

À l’échelle mondiale, Suez revendique une part de 40% de sa production assurée sans émission de dioxyde de carbone et 40 % n’enproduisant que peu.

Pour Dirk Beeuwsaert, Chief Executive Officer de Suez Energy International, « L’acquisition de Ventus (…) contribue immédiatement et significativement aux efforts de développement de l’énergie éolienne de SUEZ en Amérique du Nord, et alimente une croissance organique à long terme sur le marché des énergies renouvelables, un segment en pleine expansion dans cette partie du monde. »

 
(src: CP – Suez)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz