Suisse : la modernisation des parcs éoliens a le vent en poupe

Juvent SA, société du groupe énergétique suisse BKW, a débuté en juin le "repowering" de sa centrale éolienne, c’est-à-dire le remplacement des quatre éoliennes les plus anciennes par des turbines modernes beaucoup plus performantes. Une première en Suisse !

Deux des nouvelles éoliennes s’élèveront exactement à l’endroit des anciennes et les deux autres seront légèrement décalées pour des raisons techniques. Les quatre anciennes turbines, construites il y a bientôt vingt ans, seront démontées et, si possible, érigées ailleurs par un nouvel exploitant. Les quatre éoliennes (trois modèles V44 et un V47) du constructeur danois Vestas, seront remplacées par des modèles de type V90.

Les travaux de démontage des quatre turbines ont commencé mercredi et devrait durer près de deux semaines. Celles-ci vont être démontées à l’aide de grues et remplacées par quatre éoliennes ultraperformantes affichant une production annuelle 7 fois plus élevée. Ces travaux requièrent une attention particulière, car les turbines devront pouvoir être réutilisées sur d’autres sites. Une société germano-néerlandaise se chargera du transport des éoliennes de Juvent SA jusqu’en Allemagne du Nord et de leur acheminement ultérieur vers leur futur site d’installation.

Plusieurs exploitants implantés en Europe et en Nouvelle-Zélande ont exprimé leur intérêt pour les éoliennes de Juvent SA, qui sont en bon état de fonctionnement.

Suisse : la modernisation des parcs éoliens a le vent en poupe

Ce repowering d’un coût de 17 millions de Francs Suisse permettra d’augmenter de 40% la production de la centrale, qui comprend 16 éoliennes. Le montage des nouvelles turbines est prévu à partir d’octobre. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération helvétique, qui promeut l’exploitation des énergies renouvelables.

L’accroissement de l’exploitation des nouvelles énergies renouvelables visé par le Conseil fédéral et le Parlement se heurte à des oppositions de plus en plus fréquentes, notamment dans le domaine de l’éolien. C’est pourquoi Juvent SA a décidé d’optimiser sa centrale éolienne existante, bien acceptée par la population, en remplaçant les anciennes turbines de 0,6 mégawatt (MW) par des modèles plus performants de 2 MW. La production annuelle passera ainsi de 40 à plus de 55 millions de kilowattheures, soit l’équivalent de la consommation de la totalité des ménages du Jura bernois.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Suisse : la modernisation des parcs éoliens a le vent en poupe"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Luis
Invité

¤ Comme quoi la durée de vie d’une éolienne est bien supérieure à vingt ans. Les éoliennes remplacées par de plus puissantes ont encore une belle durée de vie devant elles puisque d’autres entreprises sont intéressées par leur acquisition. Sans tarif d’achat (la durée de validité de ces tarifs d’achat est dépassée), les éoliennes peuvent encore produire de l’électricité à un prix modique.

Nature
Invité

Lors des discussions sur la possibilité de voir disparaître les éoliennes de nos paysages ,on entend les promoteurs annoncer que les machines n’occuperont pas l’espace au-delà des vingt années généralement prévues. On constate ,et c’était la logique technique et économique attendue , que de nouvelles machines ,encore plus envahissantes remplacent les anciennes. Les promoteurs vont devoir réviser leur argumentaire.

Sicetaitsimple
Invité

Tout d’abord , ces machines ont 17 ans ( pour les trois plus anciennes) et 15 ans (pour la 4eme). Et à votre avis pourquoi il les remplacent, puisqu’ils “pourraient encore produire à un prix modique” Bah pour repartir sur un nouveau tarif….

Tom-ipp
Invité

Les nouvelles éoliennes font beaucoup moins de bruit que les anciennes. Et puis, comme elles sont plus grandes, il faut les séparer plus pour limiter les pertes de sillage. Du coup, moins d’éoliennes pour un parc, ou alors des parcs plus étendus 😉

Sicetaitsimple
Invité

Vous avez raison, il y a plein de bonnes raisons pour “repowerer” un parc une fois que les tarifs d’achat ont pris fin. Il se trouve que certains, peut-être un peu naifs, imaginent que non, une fois la fin du tarif atteinte, on va enfin produire de l’électricité pas chère et non subventionnée pendant des années…. Bon, visiblement Juvent a fait un autre choix…..le choix d’une nouvelle période de tarif d’achat. Ce n’est pas un reproche, c’est juste la confirmation qu’il ne faut pas réver….. Un petit lien sur le même débat il y a quelques mois:

wpDiscuz