Sulfurcell inaugure son siège autonome en énergie

Nouvellement inauguré, le siège du fabricant de panneaux solaires "Sulfurcell" situé à Berlin prouve que l’intégration solaire au bâti peut être à la fois esthétique et économique.

En effet, les façades du complexe principal utilisé comme centre administratif comprend plus de 900 modules solaires en couche mince CIS.

Chacune des surfaces des modules se compose de verre durci, sans cadre, permettant ainsi de créer une façade lisse d’une esthétique plutôt réussie.

Comme les modules solaires sont installés sur une sous-structure, il devient possible de couvrir les surfaces inégales, telles que rencontrées avec les immeubles anciens. Comme le montre la photo ci-dessous, le module est ventilé et équipé de canaux de drainage des eaux de pluie garantissant une couche d’isolation thermique toujours sèche. La ventilation arrière a l’avantage supplémentaire de faire abaisser la température du module CIS, augmentant ainsi leur rendement énergétique.

Sulfurcell inaugure son siège autonome en énergie

D’une longueur de 1,25 m, d’une largeur de 85 cm et d’une profondeur de 8,5 cm, un seul module standard pèse pas moins de 20 kg.

Le système installé couvre environ un tiers des besoins énergétiques de l’immeuble de bureaux. Et comme le toit de la nouvelle usine de production a été pourvu de larges panneaux solaires, le siège administratif est devenu totalement autonome en énergie.

Sulfurcell inaugure son siège autonome en énergie

Grâce à cette nouvelle usine de fabrication, la capacité de production annuelle de modules solaires en couche mince s’est accrue et passe de 3 à 35 mégawatts (MW). La société prévoit même d’étendre dans les années futures sa capacité à 75 MW.

Sulfurcell inaugure son siège autonome en énergie

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Sulfurcell inaugure son siège autonome en énergie"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ds
Invité

Cela veux dire ne pas être relié aux différents réseaux électriques et de chaleur, même le 21 décembre au matin, quand il fait -10 et gris sale sur Berlin. J’ai des doutes. Que l’immeuble soit excédentaire le 21 juin entre 12 et 15 heures, si le temps est beau, je veux bien le croire.  L’énergie renouvelable, c’est d’abord un bel exercice de communication.

zelectron
Invité

communiquons !  communiquons ! il en restera toujours quelque chose ! D’accord avec vous Ds, les fabricants abusent du mode dithyrambique.

Ceze & orb
Invité

Il me semble qu’être « autonome en énergie » signifie produire autant ou plus que sa consommation, en moyenne sur une année, pas à chaque instant.

ferdi
Invité

Autonome signifie « qui se suffit à lui même », or ce n’est certainement pas le cas la plupart du temps en hiver ou bien la nuit.

Remi8
Invité
Dans la periode actuelle ou RTE signale des problèmes futurs éventuels sur les réseaux (pas assez de production pour la conso demandée en hiver prochain) nous allons droit dans le mur. Effectivement ce bâtiment va produire plus qu’il ne va en consommer sur une année, sauf que les besoins risquent d’être plus important en hiver, la ou le PV risque de atiner… donc faire croire cela est scandaleux. Il faut bien comprendre que le PV est la cerise sur le gateau et je suis bien curieux de savoir quelle est l’isolation, la ventilation, le système de chauffage, l’étanchéité de ce… Lire plus »
Philoo
Invité

Par rapport aux autres bâtiments, celui-ci consomme autant qu’il produit sur l’année, les autres ne produisent rien, et donc, a fortiori consomment plus… Ce bâtiment n’est pas en France, mais à Berlin, il ne bénéficie donc pas du tarif de rachat… Ce bâtiment étant moderne, et servant de siège (présence de bureaux), j’imagine que l’isolation la luminosité, les pertes électriques en tout genre ont été étudiées par les architectes qui ont du, pour des raisons de budget du maître d’ouvrage, limiter les consommations avant de rajouter la couche « production d’énergie »… Soyez optimistes !

falmer
Invité
Franchement, et si vous arretiez de critiquer le moindre effort qui ne reponde pas absolument  a votre orthodoxie de l’ecologisme? Ca tourne « Kmher Vert » sur Enerzine, et c’est fatiguant. On peux feliciter cette boite pour son boulot tres reussi en terme d’integration et de design. Qui plus est, comme c’est de la couche mince, ca ne devrait pas revenir excessivement cher (et les couts devraient baisser a terme). Donc c’est facilement apposable sur des immeubles existants.  C’est une idee pragmatique qui offre une solution immediate. C’est a saluer, a moins que vous ne preferiez continuer a debattre de comment, vous, a… Lire plus »