Tchernobyl : le toit d’un bâtiment annexe de la centrale s’effondre

Stupeur et effroi en Ukraine ! le 12 février dans l’après midi, une partie du toit du 4ème bloc de la centrale nucléaire de Tchernobyl s’est effondrée, une annexe au sarcophage recouvrant le réacteur gravement endommagé, 27 ans plus tôt.

Plusieurs médias (inter)nationaux ont indiqué que des employés des sociétés françaises Vinci et Bouygues avaient été évacués du site même de Tchernobyl. Environ 80 employés engagés dans la construction du nouveau sarcophage seraient concernés.

"Les constructions en question ne constituent pas une partie substantielle de l’enceinte de confinement. Aucun changement de la situation radiologique sur le site n’est détecté. La chute n’a fait aucune victime", a indiqué le service de presse dans un communiqué.

Pour rappel, dans la nuit du 25 au 26 avril 1986, le 4e réacteur de la centrale de Tchernobyl avait explosé entrainant une contamination radioactive sans précédente sur une superficie de 160.000 km² dans le nord de l’Ukraine, l’ouest de la Russie et le sud-est de la Biélorussie.

La catastrophe de Tchernobyl avait été classée au niveau 7, soit le plus élevé de l’échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES).

A l’occasion du 26e anniversaire de l’accident nucléaire, le pays avait alors initié la construction d’une nouvelle enceinte de confinement le 26 avril 2012. D’une hauteur de 105 mètres pour 150 mètres de long et  260 mètres de large, l’enceinte aura la forme d’une arche érigée au-dessus du sarcophage pour une durée d’un siècle.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz