Technip remporte un contrat d’unité GNL flottante en Malaisie

Le Consortium Technip – Daewoo** (TDC), a annoncé hier avoir remporté auprès d’une filiale de Petroliam Nasional Berhad (Petronas) un contrat concernant une unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) d’une capacité de traitement de 1,2 million de tonnes par an.

Ce contrat fait suite à la réalisation de l’ingénierie d’avant-projet détaillé remportée par TDC en décembre 2010. Il constitue une Alliance entre TDC, dont Technip est le leader, et Petronas. L’unité FLNG, de 300 mètres de long et 60 mètres de large, sera située au large de la Malaisie.

La conception détaillée des topsides(1) sera réalisée par les centres opérationnels de Technip à Kuala Lumpur (Malaisie) et Paris (France). La conception de la coque et la construction de l’unité FLNG se dérouleront sur le chantier naval de Daewoo à Okpo (Corée du Sud). Ce contrat

"Ce nouveau contrat, mené par notre centre opérationnel de Kuala Lumpur, confirme le leadership de Technip sur le marché prometteur de la liquéfaction en mer du gaz naturel. Le projet combine plusieurs technologies et savoir-faire de Technip : les procédés de liquéfaction du gaz naturel, les unités flottantes en mer et les infrastructures sous-marines. Fort également de l’expertise de DSME et de nos relations de long-terme avec Petronas, société pétrolière nationale malaisienne, nous sommes confiants dans le succès de ce projet stratégique" a déclaré Thierry Pilenko, PDG de Technip.

(1) Topsides : installations de surface permettant d’assurer le forage et/ou la production et/ou le traitement d’hydrocarbures en mer.

** Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Technip remporte un contrat d’unité GNL flottante en Malaisie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lionel_fr
Invité
Un scoop énorme pour l’industrie mais qui hélas passe inaperçu car il n’y a pas grand chose à ajouter à cet article déjà sybilin. Sur un autre topic, j’ai fait l’hypothèse que cette technologie pourrait être appliquée à l’hydrogène bien que liquide à une température encore 80° inférieure à celle du méthane. Ce bateau garde le gaz au frais. La fraction qui s’évapore maintient la température des cuves et le surplus gazeux va simplement alimenter les moteurs. Révolution dans le marché de gros. Le méthane peut être synthétisé de plusieurs manières et l’hydrogène s’annonce comme le facteur économique le plus… Lire plus »
Pas naif
Invité
Bien que contraire à beaucoup d’articles, je ne suis pas convaincu que H² sera un vecteur majeur d’énergie, pour plusieurs raisons: * Pour la liquéfaction il faut regarder les températures Kelvin (notre échelle Celsius n’ayant d’intérêt que par rapport à notre confort): H² se liquéfie à 21°K et CH4 à 110°K. D’autre part l’effort de liquéfaction augmente dangereusement vite quand on se rapproche des très basses températures: N’étant pas spécialiste, mais si quelqu’un pouvait nous dire combien de fois plus en énergie mécanique coûte la liquéfaction d’1 m3 H² par rapport à celui de CH4, nous aurions de grosses surprises.… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Je peux comprendre que l’hydrogène n’ait pas la cote quand on a le nez dans les bouquins (ou wikipedia.fr ou pire : manicore). Mais c’est sur le terrain que ça se passe. Sans trop entrer dans les subtilités, l’économie de marché adore les défis physiques qui lui permettent de prendre de juteux brevets. Si l’énergie poussait sur les arbres , aucun industriel n’investirait un kopek. L’hydrogène compressé est bien plus compliqué à stocker dans les véhicules (poids et place limités, contraintes mécaniques, …) or c’est précisément dans les transports que l’hydrogène s’apprète a faire une entrée fracassante d’ici 2 ans.… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“Ex: Sur 2000km en GN, la moitié du débit au départ n’arrive pas à l’arrivée, l’autre moitié étant consommée uniquement pour faire tourner les turbines de recompression du gaz nécessaires tous les 50km en station de recompression” Ouh là, vous êtes sûr de votre coup, là?

Sicetaitsimple
Invité

“qui ne pose pas de problème insurmontable car il est réparti sur le territoire”. Je n’ai jamais vu la moindre étude prospective même “grand public” ( je ne parle pas des travaux secrets de Siemens sur les technologies de production ou d’utilisation) allant dans ce sens, mais peut-être en existe-t-il? On parle bien d’intersaisonnier. Si nous n’avons pas l’occasion de nous recroiser d’ici là, très bonne année à vous.

Lionel_fr
Invité
Merci et bonne année à vous aussi Pour faire une bonne métaphore : la matière noire, 95% de la masse de l’univers (qu’on appelait “masse manquante” au siecle dernier) résulte certes de l’observation, mais surtout de la différence entre la masse observable et la somme des masses calculées pour assurer la cohésion de l’univers. Elle résulte donc entièrement d’une soustraction ! si vous pouvez le voir , si vous pouvez déduire en quoi cela consiste alors ce n’est pas de la matière noire car celle ci n’est pas connue et n’a jamais été observée. Pour revenir au sujet que vous… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Ok je m’amuse un peu avec cette histoire de matière noire mais au delà de l’incantation, la question posée par les scientifiques est quand même importante. Qu’il s’agisse de boson de higgs, de matière noire ou d’énergie sombre , tous les milieux scientifiques s’accordent sur l’immensité de leur ignorance qui croît bien plus vite que celle de leurs connaissances. Mais je vais essayer d’être un peu plus concret : Tous les intervenants sur enerzine surfent sur un web encore bien jeune – le premier site de presse française date de 1994 ! Ce média tout neuf n’en finit pas de… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Je vous interroge sur le stockage intersaisonnier (d’H2) “qui ne pose pas de problème insurmontable car il est réparti sur le territoire”, et vous partez: – d’une part sur le véhicule H2, qui n’a pas vraiment de rapport sauf l’H2. – et ensuite, comme si vous aviez oublié quelque chose, vers mon incapacité à trier quoique ce soit sur l’information disponible sur internet, “vous donnez une URL sans avoir la moindre idée des garanties qu’elle offre”. J’ai quand même l’impression que les liens que je cite sont plutôt des liens “factuels”, chiffres avérés,…mais n’hésitez pas à me reprendre en cas… Lire plus »
wpDiscuz