Technologies de l’énergie : 2 nouveaux projets sélectionnés par le FUI

Tenerrdis, le pôle de compétitivité dédié aux nouvelles technologies de l’énergie a annoncé mercredi que 2 projets avaient été sélectionnés par le FUI (Fonds Unique Interministériel) dans le cadre du 16ème appel à projets.

Ces projets représentent un investissement de 5 ME et seront financés à hauteur de 2 ME par l’Etat et les collectivités territoriales. Il s’agit de projets répondant à des enjeux stratégiques pour le développement des filières de l’efficacité énergétique dans le bâtiment et du solaire photovoltaïque. Ils permettront aux entreprises de proposer de nouvelles offres sur ces marchés.

Dans la filière efficacité énergétique dans le bâtiment, le projet Fondatherm® vise à développer une fondation géothermique clé en main. Il s’agit d’un élément en béton préfabriqué qui assure à la fois le rôle de fondation (infrastructure) et de source d’énergie renouvelable (géothermie), et ce pour tout type de bâtiment (industriel, tertiaire, agricole, logements individuels et collectifs).

Technologies de l'énergie : 2 nouveaux projets sélectionnés par le FUI

Ce concept de géothermie intégrée au bâti constitue une approche innovante dans la limitation de l’impact environnemental du secteur de la construction. Il devrait contribuer à améliorer la performance énergétique des bâtiments en réduisant de manière importante les consommations, répondant ainsi aux recommandations de la Réglementation Thermique 2012. Il donnera par ailleurs de nouvelles possibilités techniques pour atteindre l’objectif de la RT 2020, c’est-à-dire le bâtiment à énergie positive.

Porteur : Ceschin SAS

Dans la filière solaire photovoltaïque, le projet I3BC2 s’attachera à la fabrication de cellules photovoltaïques (PV) à haut rendement par la technologie d’implantation ionique.

L’objectif de ce dernier est de développer un nouvel équipement d’implantation ionique par plasma pour réaliser des cellules PV à contacts face arrière pour la simple et moyenne concentration solaire. La technologie mise au point par l’INES (Institut National de l’Energie Solaire) permettra ainsi à MPO Energy de fabriquer des cellules à haut rendement (>22% en moyenne) pour un faible coût de production.

Il n’existe aujourd’hui aucun fabricant européen pour ce type d’équipement. L’arrivée d’un nouvel équipementier (IBS) devrait renforcer la filière de fabrication de cellules et ouvrir des perspectives de création d’emplois locaux pour les marchés de l’international. Le projet I3BC2 placera les industriels du projet favorablement sur le marché du photovoltaïque avec une spécificité pour les systèmes à moyenne concentration (Sunpartner).

Cette filière est en phase de stabilisation avec de nouvelles perspectives d’investissements pour des équipements innovants. La recherche de profitabilité implique en effet une forte demande de modules à hautes performances. Ce projet répond aux objectifs de l’Etat visant à rendre positive la balance commerciale des équipements de production d’énergies renouvelables.

Porteur : MPO Energy

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Technologies de l’énergie : 2 nouveaux projets sélectionnés par le FUI"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité
Il est evident, que dans toutes tentatives d’éfficacité énergétique dans les batiments, intégration ‘à la base’ des technologies connues dans les éléments mêmes de construction va de soit. Et si ici c’est du ‘puits canadien ‘revisité’ (au dires mêmes sur le site des concepteurs), ça aurait pu être un réseau de tuyaux géothermique (tel qu’on met dans les jardins) integré dans les éléments de ‘dalles’ etc. De nombreuses autres possibilités BI (Building Integrated) existent, pour créer ‘en amont’ des éléments d’éfficacité énergetqiue, telles que du solaire PV (ou thermique ?) intégrés dans les surface vitrés ou toitures d’origine. On voit… Lire plus »
trimtab
Invité
Il est evident, que dans toutes tentatives d’éfficacité énergétique dans les batiments, intégration ‘à la base’ des technologies connues dans les éléments mêmes de construction va de soit. Et si ici c’est du ‘puits canadien ‘revisité’ (au dires mêmes sur le site des concepteurs), ça aurait pu être un réseau de tuyaux géothermique (tel qu’on met dans les jardins) integré dans les éléments de ‘dalles’ etc. De nombreuses autres possibilités BI (Building Integrated) existent, pour créer ‘en amont’ des éléments d’éfficacité énergetqiue, telles que du solaire PV (ou thermique ?) intégrés dans les surface vitrés ou toitures d’origine. On voit… Lire plus »
fredo
Invité

bien joué le concept de fondation “active” de régulation thermique, ça peut bien aller avec les maisons bois par exemple qui justement manquent d’inertie thermique.

fredo
Invité

ce projet à base plasma fait penser au projet purification silicium métallurgique PV Alliance créé en 2007 par Photowatt maintenant dans EDF ENR. ça existe encore PV Alliance?

wpDiscuz