Tempête : la centrale de Blayais sous surveillance

EDF a déclenché son plan d’urgence interne (PUI) à la centrale nucléaire du Blayais à 20 h 05 hier soir. La vitesse des vents étaient supérieurs aux critères de déclenchement du plan.

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a été immédiatement informée par EDF et a mis en place son centre d’urgence à Paris.

L’IRSN, appui technique de l’ASN, a également mobilisé son centre d’urgence.

Le plan d’urgence interne permet à EDF de mettre en place de manière préventive les dispositions nécessaires pour faire face à une éventuelle inondation à cause des vents. Ces dispositions étaient en cours de mise en oeuvre hier soir.

Les 4 réacteurs du site du Blayais sont en fonctionnement normal, précise EDF.

[mise à jour mardi 10:34]

EDF a levé, avec l’accord de l’ASN, son plan d’urgence interne (PUI) à la centrale nucléaire du Blayais le 10 février 2009 à 05h10.

La diminution de la vitesse des vents, en dessous des critères du déclenchement du plan d’urgence interne, permet de lever le dispositif, indique l’ASN.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Tempête : la centrale de Blayais sous surveillance"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

En 1999, le site était inaccessible aux différents moyens de transports car les routes étaient coupées notamment par des quantités énormes de sédiments et des arbres; Aussi, par mesure de prudence, le responsable du site garde les effectifs sur place pour faire face à toute éventualité. Rappellons nous qu’en 1999, une technicienne de surface avait été emportée par une rafle de vent et a été récupérée avec une jambe cassée par les équipes EDF qui lui ont prodigué les premiers jusqu’à ce que les secours puissent arriver.

guignol07
Invité

Je suis étonné de ne pas entendre les anti-nuc hurler qu’on va tous mourir. Ils sont peut-être morts après tout.

wpDiscuz