TEPCO prend part dans 2 réacteurs nucléaires ABWR

La compagnie d’électricité japonaise Tokyo Electric Power (Tepco) a annoncé hier la conclusion d’un accord avec Nuclear Innovation North America (NINA), NRG Energy et Toshiba Corporation en vue de participer à la construction de 2 réacteurs nucléaires aux Etats-Unis.

C’est la première fois qu’un électricien nippon participe financièrement à un projet d’agrandissement d’une centrale nucléaire américaine située dans le Sud du Texas. C’est également les deux premiers modèles de réacteur à eau bouillante (ABWR) dont se dotent les Etats-Unis.

Les réacteurs 3 et 4 d’une puissance unitaire de 1350 mégawatts fabriqués par le constructeur d’équipements nucléaires japonais Toshiba sont prévues pour être mis en service à l’horizon 2016-2017.

Tepco va ainsi investir 125 millions de dollars dans l’opération, ce qui se traduirait par une prise de participation de 10% dans les exploitations de NINA. TEPCO aurait également le droit d’assortir une option supplémentaire du même acabit, d’ici un an.

La compagnie japonaise indique qu’elle est aussi partie prenante dans neuf projets de centrales thermiques répartis dans six pays et (qu’elle) possède des participations dans Eurus Energy Holdings, un exploitant de centrales éoliennes implantées aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "TEPCO prend part dans 2 réacteurs nucléaires ABWR"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité

Rien de bien nouveau. On sait que sans les prêts garantis du DoE, ces réacteurs ne verront pas le jour et on sait que le volume de prêts actuels ne peut concerner que 8/10 réacteurs au mieux. Ils n’ont pas obtenus encore ce prêt. Ils parlent d’un début de construction en 2012 pour une mise en service en 2016/17. Très optimistes, ils sont.

Guydegif(91)
Invité

”C’est la première fois qu’un électricien nippon….” …oui, mais faut qd même dire pour une meilleure  compréhension du lecteur de l’article ci-dessus (ce qui n’est pas dit, à tort d’ailleurs!!), …que cet électricien nippon qu’est Toshiba n’est pas n’importe qui et a repris il y a qq années WESTINGHOUSE, le spécialiste du Nuc., société US s’il en était…père d’ailleurs aussi du savoir-faire Nuc. français à la base…. …donc ce n’est pas très surprenant ni usurpé qu’ils s’intéressent à investir dans du Nuc. aux Amériques….cqfd A+ Salutations Guydegif(91)

1000 mille
Invité

STP 3 & 4 (deux unités de 1350 MW) ne sont actuellement que des projets en cours d’élaboration par NINA sur le site existant actuel de STP (South Texas Project) dans le comté de Matagorda.

Toshiba
Invité

Guydegif(91) : Toshiba n’est pas un électricien mais un constructeur de centrales nucléaires ABWR (équivalent d’Areva pour faire simple) alors que TEPCO est un électricien (comme EDF). Le groupe Toshiba propose donc 2 filiales : PWR au travers de Westinghouse et ABWR sous licence GE

1000 mille
Invité

précision pour précision : on dit deux filières ou deux filiales ? Bonne journée

1000 mille
Invité

sur ce site (Bay City) et les installations existants de STP voir :

michel123
Invité

A quoi sert de construire des centrales qui vont durer 60 ans alors qu’il ne reste que 40 ans de combustible ? Il faudrait mettre un grand coup d’accélérateur sur la filière surgénératrice . Peu de gens le savent , mais la france dispose d’un immense stock d’uranium 238 (résidus de combustion des centrales classiques ) qui lui permettrait de subvenir à nos besoins électriques (au rythme actuel) pendant 5000 ans .

Toshiba
Invité

@1000 mille C’est une erreur de ma part, en effet on parle de filières

1000 mille
Invité
Gros contrat nucléaire en Turquie pour l’industrie russe. Un accord a été signé ce mercredi par le vice-Premier ministre russe, Igor Setchine, et le ministre turc de l’Energie, Taner Yildiz, durant une visite officielle du président Medvedev à Ankara, qui prévoit une coopération en vue de la construction et l’exploitation d’une centrale nucléaire sur la côte méditerranéenne turque. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a précisé que la construction débuterait après la ratification de l’accord par les parlements des deux pays. “C’est un très gros contrat”, a déclaré Sergueï Kirienko, directeur général du géant nucléaire Rosatom. “Le prix approximatif… Lire plus »
wpDiscuz