Tesla va électrifier l’autoroute du soleil à partir de cet été en France

Tesla Motors a annoncé la semaine dernière la mise en service des ‘Superchargeurs’ sur l’axe Nord-Sud de la France afin de permettre aux propriétaires de la Model S de rallier gratuitement Paris à la Côte d’Azur.

Le premier Superchargeur, situé à Auxerre, sera mis en service au cours de la première semaine de juillet tandis que le reste du trajet jusqu’à la Côte d’Azur sera couvert progressivement tout au long du mois.

Après Auxerre, ce sera le tour d’Aix-en-Provence d’accueillir le Superchargeur au sein de la nouvelle succursale Tesla Motors qui a ouvert jeudi dernier.

Dans l’objectif de lancer les ‘Superchargeurs‘ le plus rapidement possible, les nouvelles implantations proposeront deux bornes de recharges. Tesla augmentera ensuite la capacité jusqu’à 6 voire 8 bornes, d’ici la fin de l’année.

"Les Superchargeurs français sont situés sur des emplacements stratégiques le long de l’autoroute du Soleil. Ils constituent la première étape d’un plan de développement massif pour le marché Français," a annoncé Olivier Loedel, le Directeur de Tesla France. "Nous sommes très heureux de pouvoir offrir à nos clients Français l’accès à nos Superchargeurs dès cet été."

Tesla veut développer rapidement son réseau de ‘Superchargeurs‘ en Europe, en ouvrant de nouveaux sites en collaboration avec ses partenaires pour permettre de voyager gratuitement et électriquement sur les autoroutes les plus fréquentées. Il y a actuellement 23 Superchargeurs en Europe.

La Model S a été entièrement conçue dès le départ en tant que véhicule électrique et pensée pour occuper le segment haut de gamme. Cette berline 5 portes est censée rivaliser avec les meilleures voitures de sa catégorie en termes d’espace, de maniabilité et de style, sans produire d’émission de carbone. Comme le véhicule ne compte ni tunnel de transmission ni moteur à combustion interne, l’intérieur offre, en effet, un coffre additionnel à l’avant du véhicule et un habitacle assez spacieux.

Le cœur de la Model S est son groupe motopropulseur électrique qui a établi un nouveau record auprès de l’EPA, pour un véhicule électrique pouvant parcourir 265 miles (426 km) en une seule charge**. Elle est fournie avec une batterie de 40 kWh, 60 kWh ou 85 kWh.

** Selon la procédure de test de l’EPA sur 5 cycles avec une batterie Tesla de 85 kWh

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Tesla va électrifier l’autoroute du soleil à partir de cet été en France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Vladimir
Invité

L’article ne dit malheuresement pas quel est la durée nécessaire à un chargement par ces “superchargeurs”. => quelle serait la durée réelle d’un Paris-Marseille, temps de charge comprit ? Autre question : quelle est l’autonomie d’un VE lorsquer la climatisation fonctionne ?

Guydegif(91)
Invité
”…un véhicule électrique pouvant parcourir 265 miles (426 km) en une seule charge** Le mot-clé chez Tesla c’est l’autonomie ! Déjà dans la Spider, cette annoncé était révolutionnaire et dénotait un savoir-faire impressionnant! Idem pour la S ! YA+KA démocratiser l’iD, le concept et la technique pour la voiture-VE de Mr-et-Mme Tout-le-monde…. 465 kms c’est une belle distance et Auxerre est approx. à cette distance de la frontière belge, ou tout du moins Lille !…donc avec qqs Superchargeurs répartis sur le territoire, on peut en tracer de la route ! Espérons que ces Superchargeurs permettrons AUSSI de recharger d’AUTRES VEs… Lire plus »
samsab
Invité

j’aimerais bien savoir comment encaissent les batteries une charge rapide alors qu’elles viennent d’etre fortement sollicitées en décharge, et qu’elles vont subir immédiatement après la recharge une autre décharge à forte puissance. durée de vie des batteries dans ces conditions?????

Ot2014
Invité

@ Samsab: un automobiliste standard fait rarement plus de 400 km par jour. Les superchargeurs Tesla 135 kW (installés en bordure des grands axes de circulation) ne sont utilisés que très rarement (en moyenne 2 fois par an pour un automobiliste standard), l’essentiel de la recharge se fait à domicile. Cela permet à Tesla d’offrir l’électricité des superchargeurs sans aucun risque. Vivement que les véhicules de la gamme Renault ZE doublent leur autonomie et deviennent compatible avec les supercharcheurs Tesla. C’est dans ces conditions qu’il y aura un boom de l’électrique.

samsab
Invité

@cheyla l’argumentation est pauvre…. bien qur que l’on est pas sur une techno plomb; merci de l’info. il ne faut non plus un pc pour gérer une charge, quelques CI spécialisés font l’affaire…. Quelque soit la techno batterie utilisée, des cycles aussi rudes sont difficilement tenables, j’accepte le coté exceptonnel du vacancier, mais pour un professionnel qui bouffe de l’asphalte?

jumper
Invité
c’est du li-on donc voici comment l’usure de la batterie se passe : 1) la température. Un seuil précis ne doit pas être dépassé sous peine de commencer à détruire les cell li-on. la borne communique avec la Tesla donc pas de problème. C réglé 2) le nombre de cycles. Bon c’est simple mais pas évident à décrire dans un forum. Le li-on de déteriore de plus en plus en allant vers la charge maximum. Un ex issu de l’industrie ferrovière. On veut une batterie li-on capable de 500 000 cycles pour une capacité 1 KWh. On prend une batt… Lire plus »
Electrocar
Invité
496,98 km d’Auxerre à Aix-en-Provence d’après http://www.distance2villes.com Le premier Superchargeur, situé à Auxerre, sera mis en service au cours de la première semaine de juillet.Après,C’est le deuxième Superchargeur à Aix en provence.Hors,la tesla 85 S ne fait que 426 km en une seule charge(et en mode très économique). Alors, on appelle une dépanneuse pour arriver à Aix en provence(quand on vient de Paris) ou on attend le mois d’aout pour pouvoir finir le trajet ,le temps qu’ils installent un superchargeur à Lyon ? Bon,je suis un peu chiant,mais je conseille aux propriètaires Parisiens de tesla 85 S d’attendre qu’il y… Lire plus »
Electrocar
Invité

D’Auxerre à Aix-en-Provence,c’est : 595 km par la route. Les 496,98 km,c’était à vol d’oiseau(ligne droite) . Décidement,l’étape de Lyon est incontournable.

Electrocar
Invité

En reconnaissant que Tesla aura plus fait pour l’avenir du véhicule électrique à grande autonomie,que toutes les autres marques réunies.Rien que pour ça,Tesla et Elon Musk, méritent de grands éloges .

Dan1
Invité
A Guydegif “Le mot-clé chez Tesla c’est l’autonomie ! Déjà dans la Spider, cette annoncé était révolutionnaire et dénotait un savoir-faire impressionnant! Idem pour la S !” La tesla est certes une belle voiture, mais en ce qui concerne l’autonomie il n’y a rien de révolutionnaire par rapport aux autres constructeur : il suffit de mettre plus de batteries. La Tesla est une voiture de 2,1 tonnes minimum (5 mètres de long et près de 2 mètres de large), qui n’a rien d’extraordinaire aux Etats-Unis, mais qui est déjà grande en Europe. Le tout propulsé par un moteur de 300… Lire plus »
Dan1
Invité

Je ne vous ai pas parlé du prix de la voiture à 85 kWh, puisque le prix en semble pas être un obstacle pour les heureux propriétaire de la Tesla S. Mais pour l’instant, ce n’est pas encore la Volks Wagen !

lr83
Invité

Quel rabat joie ce Dan1 !! 🙂 Voyez plutôt le bon coté et dites-vous qu’on va construire 2-3 EPR pour alimenter ce bolide, cela devrait vous plaire :)))

Dan1
Invité
Je ne suis pas positif parce qu’il faut être positif (c’est à la mode). Et sinon que dire des négatif professionnels que sont les antinucléaires ! Non, je signale simplement que côté autonomie, la Tesla S n’apporte malheureusement rien de plus qu’on ne sache déjà. Evidemment, si vous avez 80 000 Euros vous serez très heureux et positif car ce doit être très agréable de roulez dans cette voiture. Enfin, pas besoin de 3 EPR pour alimenter les voitures électriques actuellement. D’ailleurs, je ne prône pas la construction d’EPR pour lancer l’électrification du parc automobile français : Je vous laisse… Lire plus »
Lespaul57
Invité

IL suffirait de rendre les batteries amovibles et on gagnerait un temps fou : tu arrives, tu sors la batterie et tu la mets en charge ; tu prends une batterie déjà chargée déposée par un véhicule précédent et en route ! Le suivant prendra ta batterie et ainsi de suite…

Dan1
Invité
D’abord chelya nous dit qu’aucun autre constructeur ne peut faire une Tesla. C’est sûr que quand on voit de près le châssis de la bête, on se dit que ça doit être difficile de fabriquer cela à moins de 50 000 € pièce. Pour ce qui est des capacités du réseau, il ne faut pas s’exagérer les besoins dans l’immédiat. Je vais reprendre l’exemple des 5 millions de petites voitures électriques urbaines type Zoé. Pour une consommation moyenne de 15 kWh/100 et une perte de charge + réseau de 20%, il faut 18 kWh pour parcourir 100 kilomètres. A 15… Lire plus »
Nicias
Invité

Est-ce que les gens qui ont 80 à 120000 € a mettre dans une voiture descendent sur la côte en voiture ? Surtout s’ils doivent faire le “plein” (2x) en route, rouler à moins de 100km/h ? Sans la clim ? Pourquoi de payer 50€ un billet d’avion Paris-Nice quand on peut descendre gratuitement en moins de 15h ?

Verdarie
Invité
Pour comprendre le brevet, il faut comprendre que celui ci en plus d’apporter une nouvelle technologie qui répond à un besoin actuel et réel de la société, doit également apporter un bénéfice à celui qui s’approprie l’objet protégé. Sans bénéfice pour l’acquéreur, le brevet reste un boulet pour le développement escompté. Et dans le cas de Tesla c’est bien le problème ! Car le véhicule reste cher, sa réalimentation électrique problématique et compliquée, le changement des batteries cher ainsi que son entretien. Dans ces conditions on ne voit pas ce qui pourrait favoriser le développement ? Et la libération de… Lire plus »
Verdarie
Invité
L’idée de Dan est intéressante mais elle le serait encore plus si les Enr pouvaient stocker leur production. Puisque le stockage pourrait être transformé en électricité en fonction des besoins des automobilistes. Ce qui éviterai la surfacturation actuelle de l’électricité et permettrait de développer les Enr tout en règlant ses besoins de financement qui seraient supportés par le réapprovisionnement des véhicules(aujourd’hui le pétrole) . On pourrait de cette façon, par ce changement progressif,faire d’énormes économies (49 milliards d’achat de pétrole en 2012)créer de nombreux emplois dans de nombreux secteurs et laisser aux producteurs nucléaires le temps de se réadapter .… Lire plus »
enerZ
Invité

Votre discours redondant est considéré comme du spam. Aussi, merci d’arrêter de faire la promotion de votre “invention”, il existe des sites de petites annonces pour cela. Dernier avertissement. Le modérateur

samsab
Invité

même si le principe de l’electrique me séduit beaucoup, je me demande si tout cela n’est pas une vaste fumisterie de nombreux points de vue: bilan énergétique réel, bilan écologique, perrenité liée à la spéculation sur le lithium, praticabilité, conséquence sur le réseau électrique, rétrocompatibilté si changement brutal de technologie batterie, etc, etc…. je me demande vraiment si la tendance fera long feu

Herve
Invité
Un VE electrique dans un foyer, la conso est equivalente à celle du chauffe eau. Donc pas de probleme coté reseau ou fourniture, le parc de production actuel sera plus sollicité la nuit, c’est tout. Le point autour duquel tout gravite est le rapport prix performances fiabilité de la batterie (soulèvé par Samsab et aussi bien décrit plus haut par jumper). Tesla on eu la démarche commerciale classique pour un nouveau produit: on commence par faire un produit haut de gamme, couteux mais qui marche bien et qui est utilisable avec la campagne de com qui va bien. Seuls les… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“ce n’est pas la production qu’il faut doubler pour mettre de l’électrique nucléaire, c’est le réseau de transport, ce qui est un petit peu plus compliqué et encore plus cher… C’est pour ça que la recharge électrique ne se fera pas avec des productions centralisés..” Les ordres de grandeur sont là (post de Dan1). Alors, pourquoi faudrait-il doubler le réseau de transport pour pouvoir permettre un déploiement du VE ( que la production soit centralisée ou non d’ailleurs). Allez y, expliquez nous.

Dan1
Invité
“Le calcul de Dan1 marchent seulement si les voitures sont raccordés au réseau de manière continue…” Le calcul de Dan1 montre simplement que 5 millions de voitures citadines raccordées essentiellement la nuit au réseau domestique ou autre en charge lente ne le ferait pas fondre… loin de là. “Une voiture électrique ça demande à peu prêt la même puissance qu’une maison…” Une voiture électrique citadine (type Zoé) en charge lente la nuit pendant 8 heures, ça demande une prise normale 16 A fonctionnant entre 8 et 12 A. Pour chelya, je fais le calcul : 230 x 8 x 8… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je m’en doutais! Même le Troll-B-Gon n’est pas suffisant! Ceci dit, il y a une vraie question dans les propos de Chelya: “200 000 personnes qui viennent aux vieilles charrues en voiture électrique vous faites comment pour leur permettre de repartir ?” Sans réseau de transport, ça risque effectivement d’être compliqué!

christophe1007
Invité

Il est certain que d’ici quelques décénies les prix des produits pétroliers s’envoleront. Le charbon devra etre limité pour sa trop grande production de gaz carbonnique. L’énergie viendra essentiellement du nucléaire. L’utilisation de l’électricité se développera. Les véhicules seront progressivement tous électriques. Des progrés des batteries permettront d’avoir les meme rapports poids/puissance que les véhicules thermiques actuels.

wpDiscuz