Test d’un carburant synthétique dans les B-52

Un bombardier américain de type B-52, dont deux des huit réacteurs qui étaient alimentés en partie par du carburant synthétique, a réussi son vol d’essai au-dessus de la base d’Edwards (Californie), selon la revue Aviation Week and Space Technology du 16 octobre.

Ce carburant synthétique, encore appelé F-T, est produit à partir de charbon ou de gaz naturel. Les Etats-Unis envisageraient d’assurer en 2016 la moitié des besoins de leurs appareils de combat avec du F-T.

Cette orientation vers des carburants non conventionnels devient stratégique pour les Etats-Unis. En effet, en cas de problèmes dans leurs approvisionnements en produits pétroliers (kérosène), il faut se rappeler que le pays recèle d’énormes réserves de charbon (25 % des réserves mondiales) transformables en carburants synthétique.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Test d’un carburant synthétique dans les B-52"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Didier
Invité

Bien, nous restont dans le domaine de l’énergie fossile qui doit-être consommée pour produire ce nouveau produit..Synthétique ! Mais bon, il conviendrait de connaitre les process de production pour évaluer tout les reste, et comme pour l’E85, le bilan écologique.Cette solution comme d’autres qui utilisent des carburants fossiles pour être développés ne peuvent être que des solutions provisoires. Le vrai progrès écologique et salvateur n’est pas là !

wpDiscuz