Test réussi pour le 1er cable supraconducteur au monde

Nexans, vient de réaliser avec succès le test du premier système supraconducteur haute température au monde pour le transport de courant continu à une tension de 200 kV.

Ce résultat constitue une étape majeure dans la démonstration de la capacité des câbles supraconducteurs HT souterrains à transporter les gigawatts nécessaires aux projets de super-réseaux tels que la plate-forme d’échange d’énergie renouvelable de Tres Amigas aux Etats Unis.

Les tests ont été menés dans le laboratoire haute tension de Nexans à Hanovre en Allemagne. Un câble supraconducteur prototype, connecté à une extrémité, a fait l’objet d’une série de tests en accord avec les recommandations du CIGRE (Conseil International des Grands Réseaux Électriques). Une tension de 360 kV, soit 1,8 fois la tension de fonctionnement, a été appliquée pendant plusieurs heures. Le système, maintenu à la tension nominale de 200 kV, a également été soumis avec succès à des surtensions simulant celles se produisant en cas d’impact de foudre ou d’ouverture/fermeture de circuit.

« Le succès de ces tests ne constitue pas seulement une première mondiale. Il concrétise également la combinaison unique avec Nexans de compétences en matière, d’une part, de systèmes supraconducteurs HT et, d’autre part, de systèmes HT plus conventionnels à base de cuivre ou d’aluminium pour les applications à courant continu », commente Frank Schmidt, responsable de l’Unité Systèmes Supraconducteurs de Nexans. « Ce programme autofinancé constitue une première étape dans le développement d’un système supraconducteur adapté aux projets de super-réseaux, comme Tres Amigas

Le design du câble supraconducteur HT pour courant continu est semblable à celui de son homologue pour courant alternatif actuellement en fonctionnement à Long Island aux Etats-Unis (installation développée et mise en œuvre par Nexans, opérationnelle depuis 2008). Le travail de conception réalisé par Nexans s’est concentré sur la terminaison (reliant le câble au réseau électrique) qui est totalement différente de celle développée pour le courant alternatif.

Prochaines étapes : courants très élevés et jonctions

L’étape suivante consiste pour Nexans à adapter ce système de câble supraconducteur aux courants très élevés (jusqu’à 12 500 A) nécessaires pour le transport de plusieurs gigawatts, afin de tirer parti de la capacité des câbles supraconducteurs à transmettre de telles puissances avec de très faibles pertes. Le Groupe développera également les jonctions permettant les liaisons sur de grandes distances et les réparations.

Le projet Tres Amigas repose sur des câbles supraconducteurs HT pour courant continu

Le projet Tres Amigas a pour but de créer aux Etats-Unis la première plate-forme d’échange visant à accélérer l’adoption des énergies renouvelables et à améliorer la fiabilité du réseau électrique américain. Ce projet, situé à Clovis au Nouveau-Mexique, fédérerait pour la première fois les trois réseaux d’énergie du pays : Eastern Interconnection, Western Interconnection et Texas Interconnection.

Les trois réseaux seraient connectés par des « pipelines électriques » à courant continu constitués de câbles supraconducteurs HT et des convertisseurs (VSC) alternatif/continu. La plate-forme de Tres Amigas formerait un échangeur électrique triangulaire de 9,6 km de circuit, capable de transférer et de répartir des gigawatts d’énergie renouvelable entre les trois réseaux.

Les câbles supraconducteurs HT pour courant continu placés dans des conduites souterraines transféreraient ces gigawatts avec un rendement proche de 100% entre chacune des trois stations de conversion de la plaque tournante. Les câbles supraconducteurs se révèlent non seulement plus efficaces que toute autre solution de transport, mais ils offrent en outre une densité de puissance nettement supérieure, ce qui signifie qu’ils peuvent transporter davantage d’énergie pour un moindre encombrement au sol.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Test réussi pour le 1er cable supraconducteur au monde"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

c’est une vrai percée technologique ! Une approche intelligente pour des économies, globales, d’énergie, tant il est vrai que le gisement le plus important d’énergie dans les années à venir c’est la sobriété (comportement de consommation) , et la réduction des gaspillages et pertes diverses. Les ENR arrivent après, et en plus cette technologie permet, semble t il de règler certains problèmes d’intermittence ou de gestion des réseaux. Double Bingo.

marcob12
Invité

J’en connais un (pas qu’un d’ailleurs) qui sera content si le projet aboutis (forte probabilité). Tres Amigas ne vise pas seulement à transférer de la charge (5Gw au départ puis 30 Gw) entre les 3 réseaux américains (largement séparés en 2010), mais à sécuriser le développement des renouvelables (y compris avec une capacité importante de stockage électrique sur place). Le projet pourrait démarrer en 2011 pour un achèvement (1ière phase) en 2013/14. Espérons que les câbles de Nexans auront d’ici là prouvé leur excellence.

1000 mille
Invité

sont sensibles depuis la brève du mois d’avril

trimtab
Invité
Que voguent les électrons ! C’était Il y a presque 50 ans quand Bucky a donné son idée du Global Energy Network à Pierre Eliot Trudeau, pour le montrer au Russes lors d’un visite officiel. “Faisable voir souhaitable” disaient ils (pourtant en pleine ‘guerre froide’!), en evoquant l’interconnexion du Detroit de Bering sugéré par Bucky pour ‘réunir’ la vaste réseau Nord Americain au encore plus vaste réseau de ‘l’empire Russe’ de l’époque ! Step by Step, GEN is coming ! Et pour ceux qui pensent on est encore dans le ‘rêve utopique’, encore et toujours pour les ‘chercheurs de vérité’:… Lire plus »
trimtab
Invité

Bucky’s Map: trimtab

Lord predator
Invité

Devant l’optimisme que je partage qui est déployés ici, je serai curieux de savoir a quels température la supraconduction apparait, ce qui, in fine, déterminera le rendement de ce cable (perte/consommation) il faut en effet le refroidir par exemple avec de l’azote liquide pour que la supraconduction apparaisse même a “haute température” car ces températures là ne sont pas les températures ambiante mais flirte plutôt avec les – 100, 200 degrés … Intéressant, mais souhaite en savoir + ! Cordialement,

Sicetaitsimple
Invité

Même s’il n’y a pas de scoop, ca permet de relativiser…et d’une certaine façon d’arréter de s’auto-flageller.. Constater que les US (pays fédéral, quand même) cherche encore comment interconnecter ses 3 systèmes electriques alors que l’Europe a réussi progressivement mais depuis longtemps à le faire, c’est quand même rassurant.

wpDiscuz