Tests d’un moteur spatial utilisant du méthane

Des équipes d’ingénieurs (américains) ont effectué récemment dans le désert de Mojave les premiers tests d’un moteur utilisant du méthane liquide.

Ces tests se sont déroulés comme escompté et de nombreux autres devraient être menés avec des technologies plus puissantes. Le moteur actuel ne peut en effet fournir qu’une poussée de 3,5 tonnes, ce qui correspond à peine à 0,5% de la poussée créée par chaque propulseur à ergol solide de la Navette.

Le programme n’est en cependant qu’à ses débuts et les ingénieurs prévoient de développer des moteurs plus puissants et plus évolués. L’avantage majeur du méthane liquide par rapport aux ergols liquides habituellement employés (oxygène et hydrogène) réside dans sa forte densité, (permettant d’utiliser des réservoirs plus petits), le méthane restant néanmoins plus difficile à allumer.

Si de tels moteurs étaient utilisés pour les futures sondes interplanétaires, la capacité de recharger les réservoirs sur des corps tels que Titan pourrait éventuellement être envisageable.

 
BE Etats-Unis numéro 78 (11/05/2007) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42784.htm
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz