Thames Water se met au vert

L’entreprise Thames Water en charge du traitement des eaux usées et de l’approvisionnement en eau de la région du Grand Londres (subdivision administrative englobant Londres) et de certains comtés britanniques (Surrey, Gloucestershire, Wiltshire, Thames Valley), a récemment annoncé un plan de 400 millions de livres (environ 455 millions d’euros) visant à améliorer le traitement des eaux usées de la station d’épuration Crossness à l’est de Londres.

Ce plan aura également pour but de réduire l’empreinte carbone de la station, qui se dotera d’une éolienne de 86 m de hauteur pour une puissance de 2,5 MW.

Un porte-parole de la British Wind Energy Association (association de l’énergie éolienne britannique) a déclaré: "L’éolienne de 2,5 MW de Crossness marque une tendance croissante des entreprises britanniques à produire leur propre énergie à partir du vent, avec la possibilité d’exporter des excédents d’énergie sur le réseau national".

Crossness produit actuellement 20% de son énergie en brûlant ses boues d’épuration.
Grâce à cette future éolienne, l’usine pourra espérer couvrir 50% de ses besoins en énergie pour le traitement des eaux usées. Ce plan permettra à la station d’être conforme aux nouveaux standards de l’Environment Agency (agence de l’environnement) qui lui demande d’accroître le volume et la qualité des effluents traités. Actuellement, lors de fortes averses, il est techniquement impossible pour la station de recevoir toutes les eaux de ruissellement. Il s’ensuit donc des débordements d’eaux pluviales contaminées par des eaux usées non traitées. Pour cette raison, Thames Water souhaite d’une part, renforcer de 44% sa capacité de traitement des effluents et d’autre part réduire les incidents dûs aux épisodes de fortes pluies ou encore à la défaillance des installations de traitement. Thames Water souhaite également supprimer les ordures ménagères qui bloquent des milliers d’égouts chaque année et améliorer l’environnement le long de la Tamise.

Le débit total d’effluents arrivant à Crossness restera approximativement le même, mais la proportion des flux entièrement traités augmentera de manière significative, ce qui impliquera moins de risque de débordements de réseaux d’égouts dans la Tamise lors de fortes pluies.

BE Royaume-Uni numéro 92 (12/01/2009) – Ambassade de France au Royaume-Uni / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57279.htmspacer

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz