The Geshem Project pour lutter contre la sécheresse

Les Israéliens vont tenter, au-delà de tout problème mystique ou religieux, de prendre le contrôle du temps et des intempéries.

Une équipe de recherche israélienne de l’université Ben Gourion dans le Néguev, qui fait partie d’une équipe composée d’américains et de belges, espère transformer ce mythe en réalité. Ce projet, qui pourrait réduire considérablement les problèmes de la faim dans le monde, se nomme "the Geshem Project" ("Geshem" qui signifie "pluie" en hébreu).

La technique (un peu simplifiée) consiste à étaler une grande surface noire qui absorbe l’énergie solaire sur plusieurs kilomètres carrés. Cette énergie ainsi absorbée est ensuite réémise dans l’air afin d’augmenter la température de l’atmosphère. Cet air chaud entraîne ensuite une condensation d’eau suffisante pour former des nuages et produire des pluies à la demande !

Etendre ce dispositif sur 9 kilomètres carrés devrait apporter de la pluie sur une région qui s’étendrait de 40 à 100 kilomètres carrés. Les estimations sont incroyables : une région avec 150 mm de précipitation par an pourrait atteindre jusqu’à 700 mm par an !

De même, un scientifique de l’université Ben Gourion estime que cette technique pourrait augmenter de 40 pour cent le rendement d’une culture ! Le prix de l’installation est de 80 millions d’euros (prix d’une usine de dessalement). Néanmoins, elle fonctionne à l’énergie solaire qui, elle, est gratuite. Un projet de simulation réelle est prévu très prochainement dans le désert du Néguev en Israël.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "The Geshem Project pour lutter contre la sécheresse"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rogger58
Invité

des news de ce projet? qu’a donné la simulation?

matthieu
Invité
“Cet air chaud entraîne ensuite une condensation d’eau” Pour ce que j’en sais, la vapeur d’eau ne peut condenser que si elle se refroidi (a pression constante, ce qui est le cas meme avec les variations meteo). Au contraire, chauffer l’air localement reduit la probabilite de condensation ! Je suppose que les inventeurs maitrisent le sujet, mais l’explication de cet article a quelques lacunes ou contresens… Mon intuition dirait plutot: > noircir le fond de la mer morte pour y stimuler l’evaporation, > l’alimenter d’eau de mer via le Koweit pour compenser (hydroelectricite au passage, et nouvelle industrie de marais… Lire plus »
matthieu
Invité

Ooups je rectifie une anerie de ma part: pour la source d’eau je voulais parler du golf d’Aqaba (a l’est du Sinai), et non du Koweit !

wpDiscuz