Enerzine

THPE : 19 maisons préfabriquées à ossature bois

Partagez l'article

La ville d’Aiffres, petite commune de près de 5000 habitants, située dans le département des Deux-Sèvres, accueille depuis le mois de juillet 2010 un chantier d’un lotissement social composé de 19 maisons BBC à ossature bois, mettant en œuvre des modules constructifs bois préfabriqués et assemblés en usine (murs, menuiseries, planchers, couverture et aménagements intérieurs).

A quelques dizaines de kilomètres de Niort, ce projet d’habitat résidentiel social à coût réduit, commandé par la SA HLM « des Deux Sèvres et de la Région », une société du Groupe « Mieux se loger », est constitué de 19 maisons BBC à ossature bois d’une surface de 70m2 chacune et affichant un coefficient de performance énergétique de 45,13 kWhep/m² an, en deçà des valeurs requises pour le label BBC, notamment grâce aux choix d’équipements à énergies renouvelables (poêle à granulés, isolation en ouate de cellulose, eau chaude sanitaire solaire, etc.).

Ce projet a été développé par un consortium de partenaires réunis autour d’une même préoccupation : développer une solution en bois préfabriquée, énergétiquement performante et à coût maîtrisé. L’entreprise CMB (constructeur et préfabrication des modules 3D), le Groupe MILLET (fabricant des portes et fenêtres et du système constructif SYBOIS), le cabinet TRIADE (architecte concepteur) ainsi que le Bureau d’Etude Thermique ACE, ont alors décidé de réunir leurs compétences au sein d’une équipe pluridisciplinaire afin de concevoir le projet d’Aiffres.

Ce maillage d’expertise a permis de développer un projet constructif reposant sur une industrialisation totale. Tous les éléments sont intégralement conçus et assemblés en usine, et livrés prêts à poser sur le chantier :

– Murs préfabriqués SYBOIS intégrant l’isolation et les ouvertures,
– préparation de la plomberie et de l’électricité en usine,
– aménagement de la salle de bain, des WC et des escaliers en usine…

Un projet développé exclusivement à partir de matériaux à faible impact environnemental

Hormis les fondations en massif et 8 plots béton de 60 cm de hauteur, l’ensemble du projet d’Aiffres est réalisé en bois, y compris le plancher et la toiture. Après avoir mis en place les fondations en plots béton, l’entreprise CMB vient poser les modules constructifs en bois. C’est lors de l’opération de levage par grue que ces modules préfabriqués sont déposés sur la base de la maison.

THPE : 19 maisons préfabriquées à ossature bois

La mise en place d’une maison complète (composée de 4 modules) se fait en un temps record : seulement 4H de levage nécessitant l’intervention de 3 compagnons. L’ossature de la maison est réalisée en bois avec une isolation en ouate de cellulose (épaisseur 150mm) et fibres de bois (épaisseur 35mm) pour les murs. L’ossature de la toiture et des planchers est assurée quant à elle à l’aide de poutres en I de 60x300mm.

L’habillage extérieur de la maison est finalisé en usine par la pose de lame de bardage en bois (Douglas) éco-certifié PEFC et FSC.

THPE : 19 maisons préfabriquées à ossature bois

Le choix des plots béton permet d’optimiser la quantité de béton utilisée tout en offrant une grande souplesse d’adaptation pour le système constructif selon les types de sol et déclivité du terrain.

Le calfeutrement des menuiseries est effectué sans silicone. Une paroi en terre cuite derrière le poêle à granulés permet de gérer l’hygrométrie du logement.


Une excellente performance énergétique

La forte isolation thermique des parois, les performances des menuiseries MILLET (Uw = 1.5 W/(m².K) combinées à l’excellente perméabilité à l’air obtenue par la fabrication en atelier des murs finis permettent d’obtenir un Ubat de 0,316.

THPE : 19 maisons préfabriquées à ossature bois

L’excellente performance du projet est due également à des choix techniques en matière de chauffage (poêle à granulés), eau chaude sanitaire (électro-solaire), ventilation (hygroréglable B) qui permettent d’obtenir des valeurs de performances en deçà du label BBC, soit 45,13 kWhep/m² an.

Des maisons r+2 baignées de lumière

Les 8 fenêtres en bois du Groupe Millet qui équipent le projet d’Aiffres permettent d’offrir aux futurs habitants une surface vitrée très importante dans la maison : avec plus de 20 % de surface vitrée par rapport à la surface SHON, le projet d’Aiffres se positionne bien au-delà des exigences de la RT 2012 qui impose un minimum de 16%.

THPE : 19 maisons préfabriquées à ossature bois

Chaque maison bénéficie ainsi d’une quantité importante de lumière naturelle renforcée par la présence de grandes ouvertures en bois exposées en façade sud.

Cette lumière naturelle profite à l’habitant à plusieurs niveaux : son confort d’été comme d’hiver, mais aussi sa facture électrique : plus il y a de lumière et d’apport solaire sur les baies, moins les appareils d’éclairage et de chauffage sont sollicités !


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "THPE : 19 maisons préfabriquées à ossature bois"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    trimtab
    Invité

    Recyclage de containers en logements et maisons ‘préfabriquées’…. Comme disait un commentateur americain sur Bucky’s STANDARD LIVING UNIT de 1949 ! Si IKEA vendait les maisons: « this is how they’d do it ! » Voir mon poste: Bucky ‘inventait’ les ‘concepts’, non vraiment pour leur ‘commercialisation’ immédiatement, car il disait travailler avec quelques decades d’avance afin de ‘prédire’ des besoins et eveolution technologique, mais il disait que lorsque qu’on aura besoin ‘on’ les adoptera ! Peut être bientôt alors chez IKEA ‘The Bucky Box’! trimtab

    ccsiaix
    Invité

    Belles photos mais il manque une indication de coût au m2

    Mathieu.
    Invité

    Le groupe Millet annonce un tarif inférieur à 1200€/m² fondations comprises mais l’information est à vérifier.

    Papyelephant
    Invité

    Réalisation intéressante qu’il serait bon de visiter et suivre ensuite les commentaires de celles et ceux qui vont les habiter.

    erwann-29
    Invité
    Il y’a surement bcp de bon là dedans…. du moins tant que la fabrication n’est pas hyper industrialisée/centralisée, et que ça reste locale… J’aime bien aussi le passage « Pour une fois qu’on ne nous sort pas la fadaise du mur de terre ou pierre qui permet une « très bonne inertie et donc un très bon rendement du poêle» ouf! Là de toute façon il s’agit de poêle à granulé donc niveau rendement in situ c’est excellent. Perso j’aime pas trop le chauffage principalement à « air » (i/e: vecteur volatile , donc stratifiant les T°, et qu’on envois dehoirs avec la VMC, et super isolant… Lire plus »
    michel123
    Invité

    mais je vois que rien n’est prévu pour protèger le bois des intempéries . De ce fait , le soleil et la pluie sur ces facades non protègées n’auront besoin que d’une quinzaine d’année pour dégrader le parement en bois et en altèrer l’étanchéité . Danscertaines régions,les avancées de toitures sur toute la périphérie du batiment ont permis à la structure en bois de survivre plus de 300 ans aux intempéries .

    Lepetit
    Invité

    le bois n’est pas traité pour résister aux intempéries ?

    wpDiscuz