TIC : 100 projets novateurs financés par l’UE

Une centaine de projets novateurs financés par l’UE dans le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) sera présentée à l’occasion du forum ICT 2010-Digitally Driven à Brussels Expo du 27 au 29 septembre.

Cet événement bisannuel, organisé par la Commission européenne et accueilli cette année par la Belgique, rassemble des chercheurs, des dirigeants d’entreprises et des décideurs politiques autour des dernières tendances des TIC. Parmi les thèmes à l’honneur cette année : le développement durable dans une économie à faibles émissions de carbone, l’apport des TIC dans la vie quotidienne et l’importance de leur financement public.

Aperçu de quelques uns des projets présentés dans le cadre du forum ICT 2010 :

3D-COFORM: pour un patrimoine vivant

Le projet 3D-COFORM vise à mettre la numérisation en 3D d’objets d’art et de sites artistiques au service de la conservation du patrimoine culturel, d’une façon qui soit accessible, pratique et efficace. Il contribue à la réalisation de programmes tels qu’Europeana et l’initiative «bibliothèques numériques» de l’UE, destinés à promouvoir la numérisation du patrimoine culturel européen. Ce projet fait intervenir des universités et des centres de recherche en Allemagne, en Autriche, en Belgique, à Chypre, en Égypte, en France, en Grèce, en Italie, au Royaume-Uni et en Suisse.

BeAware: des économies d’énergie à portée de main

La réduction de la consommation énergétique est essentielle pour diminuer les émissions mondiales de CO2. La technologie BeAware incite les citoyens européens à prendre conscience de leurs modes de consommation et leur permet d’acquérir les bons réflexes pour économiser de l’énergie, et de l’argent. Des capteurs interactifs sans fil évaluent la consommation des appareils domestiques, puis indiquent aux consommateurs les économies d’énergie qu’il leur serait possible de réaliser. Les technologies BeAware sont actuellement testées auprès de ménages finlandais et italiens. Ce projet est mené par des universités et des centres de recherche en Finlande, en Italie et en Suède.

Éclairage à semi-conducteurs: un avenir plus lumineux

L’éclairage représente plus de 20 % de la consommation totale d’électricité en Europe. Le projet d’éclairage à semi-conducteurs, Oled100.eu, a mis au point des techniques d’éclairage organique qui sont cinq fois plus efficaces que l’éclairage conventionnel et pourraient amener l’UE à réduire ses émissions de CO2 de 20 % d’ici à 2020. Les diodes organiques électroluminescentes (OLED) ne contiennent pas de mercure et, du fait de leur longévité, elles génèrent un minimum de déchets. Ce projet est coordonné par Philips Technology GmBH, en partenariat avec des universités en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Presenccia: l’immersion numérique

Presenccia conçoit des solutions de technologie virtuelle pour des applications médicales destinées aux personnes handicapées et à leur réadaptation. Grâce aux avancées technologiques de l’interface cerveau-ordinateur, la réalité virtuelle modifie la perception que nous avons de notre propre corps et apporte une nouvelle dimension au concept du soi. Avec Presenccia, des personnes amputées pourraient apprendre à utiliser une prothèse, des personnes en fauteuil roulant à marcher dans la réalité virtuelle, ou même des personnes paralysées à transcrire directement leurs pensées sur ordinateur. Ce projet a été mené par des universités, des centres de recherche et des PME en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en Israël, en Italie, en Suède, en Suisse et au Royaume-Uni.

 

Kompaï: un auxiliaire de vie

Le robot Kompaï vient relever le défi posé par le vieillissement de la population en Europe. Conçu pour l’assistance à domicile des personnes âgées, malades ou handicapées en perte d’autonomie, il est capable de parler, d’obéir à des ordres, de se déplacer dans la maison et d’accéder à des services sur Internet. Il mémorise les rendez-vous, enregistre la liste des courses et peut même organiser des vidéoconférences en ligne pour permettre aux utilisateurs de consulter leur médecin. Kompaï a été conçu par l’entreprise française Robosoft, en partenariat avec des chercheurs autrichiens, français et hongrois.

iCub: le robot-enfant

Le robot iCub est capable de s’asseoir, de ramper et de manipuler des objets grâce à ses cinq doigts articulés. Par la vue, l’ouïe et le toucher, il se développe en interaction avec son environnement, tout comme un enfant. Face au vieillissement de la société, on constate une demande croissante pour des robots domestiques dotés de compétences cognitives.

Les robots d’assistance doivent être en mesure d’accomplir des tâches ménagères consistant notamment à apporter des médicaments ou à servir à boire à des personnes âgées ou handicapées. Le robot iCub a été adopté par plus de vingt laboratoires dans le monde. Ce projet est dû à des universités et des centres de recherches en Italie, au Portugal, en Suède, en Suisse et au Royaume-Uni.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz