TIPER 3 : Ségolène Royal inaugure un parc solaire à Thouars (79)

La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a inauguré samedi dernier à Thouars (Deux-Sèvres) le chantier de Tiper Solaire 3, un parc solaire d’une capacité de production de 10.300 MWh par an.

Lancé en 2005, le projet TIPER, parc des Technologies Innovantes pour la Production d’Energies Renouvelables, a pour objectif de développer un pôle lié aux énergies renouvelables dans le Thouarsais, sur les anciens terrains militaires de l’ETAMAT.

TIPER s’articule autour de deux volets : la partie production d’énergie renouvelable et la partie découverte, qui permettront de développer une offre complémentaire et d’intégrer durablement les différentes activités liées à la production d’énergies renouvelables dans l’économie locale.

Le projet de centrale solaire TIPER Solaire 3 s’inscrit dans un projet plus global de production d’énergies renouvelables avec, en complément du parc solaire :

– une usine de méthanisation Méthanéo (utilisation de déchets agricoles pour produire de l’électricité et de la chaleur) produisant en chaleur l’équivalent de 840 tonnes de pétrole par an correspondant au chauffage de 1 400 maisons de 100 m² et de l’énergie électrique à hauteur de 17.470 Mwh par an correspondant à la consommation de 4 000 foyers(hors chauffage) ;

– deux parc éoliens d’une énergie totale de 28 000 MWh par an équivalent à la consommation 6 316 foyers (hors chauffage).

Au total, la production d’énergie électrique annuelle du parc d’énergie renouvelable TIPER sera de 68 975 Mwh par an correspondant à la consommation de 15 672 foyers (hors chauffage).

TIPER Découverte regroupera différentes activités :

• la formation : deux formations proposées par le Lycée Jean Moulin et l’organisme Ginger Formation qui permettent d’ores et déjà de former des spécialistes en énergies renouvelables ;
• un espace habitat durable destiné aux particuliers et aux professionnels qui permettra de s’informer et d’échanger sur les différentes techniques de construction et de rénovation afin de réduire la consommation énergétique dans les bâtiments ;
• une cité des énergies renouvelables : espace de loisirs en lien avec les énergies renouvelables pour sensibiliser aux enjeux de l’environnement, dans un cadre ludique et pédagogique, et présenter l’ensemble des techniques de production d’énergie passées, présentes et futures ;
• une ferme pédagogique dédiée à l’agriculture et au jardinage pour découvrir et comparer les solutions alternatives qui permettent de cultiver la terre tout en préservant l’environnement.

Loin d’être un parc solaire de plus, le projet TIPER Solaire 3 veut démontrer que l’énergie solaire est aujourd’hui compétitive. Le prix (sortie du parc) pour les premières années (105 €/MWh) est inférieur au coût de la plupart des autres sources de production d’électricité renouvelable (pour de nouvelles capacités non amorties).

Le projet s’inscrit dans une logique de marché et d’intégration au réseau grâce à la signature d’un contrat de vente d’électricité de gré à gré (CVES) entre un producteur d’énergie et un fournisseur d’électricité, un modèle pleinement durable à la différence des mécanismes administrés.

La grande fiabilité de la prévision de production d’électricité (à +/- 5% par an), doublée d’une maîtrise durable des coûts de cette production, permet à la collectivité d’investir avec un risque très faible. Le projet, doté d’un mécanisme singulier de plafonnement du coût de l’électricité, procure une sorte de « bouclier solaire ». Cela permettra à Séolis et à ses 145.000 clients de se prémunir contre des augmentations excessives à long terme des coûts d’approvisionnement, vecteur de compétitivité dans la durée pour le territoire des Deux-Sèvres.

TIPER ÉOLIENS

Dans le cadre du projet TIPER, trois parcs éoliens seront construits. Un premier de 4 éoliennes sera situé à Mauzé-Thouarsais au niveau du carrefour de la Croix d’Ingand, un deuxième de 4 éoliennes sera localisé sur l’ancien site de l’ETAMAT, entre les communes de Thouars, Louzy et Saint-Léger-de-Montbrun, et un troisième de 5 à 7 éoliennes sur la commune de Sainte Verge.

En fonction du matériel qui sera installé (soit des éoliennes Enercon E-82 d’une puissance de 2 MW, soit des éoliennes Enercon E-101 d’une puissance de 3 MW) la puissance totale des deux premiers parcs éoliens sera de 20 à 30 MW, celle du troisième sera définie suite à l’étude de la zone de développement éolien et pourra atteindre jusqué 21 MW.

TIPER 3 : Ségolène Royal inaugure un parc solaire à Thouars (79)

Cette production énergétique équivaudra à la consommation énergétique de 82 000 habitants et permettra d’éviter l’émission de 26.650 tonnes de CO².

TIPER MÉTHANISATION

L’usine de méthanisation centralisée qui sera construite à Louzy fait appel à un procédé innovant qui permet de transformer différents types de sous-produits agricoles et agro-alimentaires dits biomasse (lisiers, fumiers, déchets d’abattoirs ou de transformation alimentaire…) afin de produire de l’énergie électrique et thermique. Ce procédé permet également d’obtenir un fertilisant naturel désodorisé, directement épandable dans les champs pour les agriculteurs locaux.

TIPER 3 : Ségolène Royal inaugure un parc solaire à Thouars (79)

Cette installation valorisera plus de 70.000 tonnes de biomasse collectées à une distance moyenne de 10 km autour du site.

Elle permettra la production d’énergie renouvelable équivalente à la consommation d’environ 12.000 habitants, ce qui permettra d’économiser 4.000.000 litres de fuel par an et d’éviter l’émission d’environ 7.000 tonnes de CO2.

Du point de vue agricole, le fertilisant obtenu, à forte valeur agronomique et désodorisé, permet d’éviter l’épandage de 220.000 kg d’azote pur soit 660.000 kg d’engrais chimique chaque année.

TIPER 3 : Ségolène Royal inaugure un parc solaire à Thouars (79)

 

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "TIPER 3 : Ségolène Royal inaugure un parc solaire à Thouars (79)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rice
Invité

Belle opportunité pour 20 MWc de panneaux français. Vive SEGO l’âne royal.

Blabla
Invité
la filière PV française est une chose morte-née : entre les ambitions du grenelle et les réalités des volontés politiques, le grand écart a eu raison des acteurs qui ont eu la naiveté de croire que le développement responsable d’une telle filière serait pris sérieusement par les acteurs politiques. Alors, oui, sans doute des panneaux asiatiques….on se souvient toujours de l’implantation d’une usine First Solar vers Bordeaux, ou du dépiotage des unités de production de Photowatt…. Royal est une quiche, on est d’accord. Elle a néanmoins pris des initiatives intéressantes et essayé. contrairement à d’autres incompétents (voyez les partis-pris techniques… Lire plus »
Samivel51
Invité

Suis surpris que le site du ministere n’ait pas encore ete renomme comme ca. Depuis qu’elle est ministre, pas un jour ne passe sans qu’on entende parler d’elle. Comment Francois Hollande a-t-il pu la prendre? Il n’a pas encore assez souffert?

Temb
Invité

Intéressant, cette centrale va produire à 105€ par MWh pour 30ans, soit 4€ du MWh moins cher que l’EPR pour une durée presque similaire, même si ce n’est pas pour le même service rendu.

Pastilleverte
Invité
Admirons la précision des “consomations des ménages”, à l’unité près 15675 “foyers”, en précisant bien “hors chauffage”. Il ‘y a donc pas de chauffage électrique dans le Thouarais, c’est bien, à moins que le “micro” climat, bien connu de cette région ne nécéssite pas de chauffage. Le prix (le coût de production en fait) ? Si Marie Ségolène (pourquoi ne pas garder entier un si beau prénom), le dit, c’est que ça doit être vrai, et tant mieux. NB comparer le prix avec celui de l’EPR en pratiquement une seule entité est de la malhonnêteté intellectuelle, mais passons. Surface utilisée… Lire plus »
Magnum
Invité
Plusieurs remarques: – la consommation des ménages en électricité est toujours donnée hors-chauffage. Comme vous êtes un habitué de ce forum, je suis surprise que vous ne l’ayez pas encore remarqué. Pas la peine de faire du mauvais esprit dessus – en quoi comparer le prix de l’électricité est malhonnête intellectuellement? Le prix reste un paramètre intéressant pour beaucoup de gens. – Les panneaux solaires ne tuent pas les oiseaux, aux dernières nouvelles. Mais je vous en prie, portez plainte si vous avez de bons arguments – en gros, je sens que vous voulez critiquer ce projet parce que c’est… Lire plus »
Boubou18
Invité

28000 mwh! Avec des éoliennes de 3 mwh chacune, celà nous donne un parc de 9 333 machines! Va falloir trouver de la place pour les installer………

Tech
Invité
les attaques ad hominem sont nulles qu’ont fait les précédents de l’UMP? mis un prix du kWh solaire à 60 centimes, générés des milliers de projets, sans mettre les ressources pourgérer les dossiers! enrichis un paquet de financiers sans scrupules (comme eux?) et complètement ignorant de la technique! et faisant donc payer aux petits une CSPE disproportionnée. et détruit une filière qui aurait pu avoir sa place en france si convenablement gérée! c’était donc du temps de NS ni fait ni à faire, au moins là il y a une certaine cohérence et les prix sont raisonnables Sego a au… Lire plus »
Altela
Invité
Il serait interessant de connaitre l’origine des financements : – des centrales de production (éolien, PV, metah), – des activités périphériques (formation, ferme pédagogique, cites des ENR, …). Il ne faut en effet pas oublier que S.ROYAL n’a jamais été capable d’investir 1 euro dans un projet économiquement viable (cf. Eco&Mobilité, Heuliez, Mia, …) et qu’elle est plutot dans une logique d’effets d’annonce permanents de manière à rester sur le devant de la scène (de la Seine désormais) en prévision d’une prochaine élection présidentielle (…). Si l’on pouvait reprendre tous ses projets, les chiffrer et voir les retombées économiques ou… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

de savoir quellles sont les modalités d’évolution du prix de base du MWh (105€/MWh). C’est un schéma “solairedirect” dont je n’ai pas encore vraiment compris la mécanique. Rassurons nous quand même , sur 20 ans c’est couvert par de la CSPE, c’est après que ça devient interessant.

Tech
Invité

allez tenir ce discours aux salariés d’heuliez et de Mia! si les liens politiques de bolloré pour imposer sa solution autolib avait été changé au profit de Mia, qui n’a rien de moins bien! vous ne tiendriez pas le même discours! et oui je préfère payer des impôts pour former des gens qu’à ne rien faire! il en ressortira toujours du positif.

Reivilo
Invité

14 MW x 2 000 heures = 28 000 MWh C’est quoi le problème ?

vd69
Invité

Les cellules de ces champs PV ont nécessité une grand consommation d’énergie électrique pour leur fabrication en Chine avec une électricité fossile à 80%. Le temps de retour énergie électrique est admis de l’ordre de trois ans ( Ademe, Hespul). Le temps de retour carbone pour une implantation en France où ils remplacent de l’électricité fossile à 10% est donc de : 3 x 80 : 10 = 24 ans Dans 25 ans , ce qui restera de ces panneaux commencera à etre écologique, mais pas avant.

vd69
Invité

Faut-il voir dans le nom du site éolien un aspect signifiant. Moi en tous cas il ne me fait pas bander.

sunny
Invité

CQFD Le photovoltaïque est un dangereux polluant et ce sur 24 ans. Heureusement l’énergie nucléaire va nous sauver à la fois du fossile et du solaire photovoltaïque. Je propose la mise en place immédiate d’un programme nucléaire mondial de 320 GW (200 EPR) pour sauver la planète. Vive le nucléaire!

Sean paul
Invité

Pas “bandant” en ce qu’il concerne les ressources non plus :S 10 et 100 fois plus de ressources par kWh, et dure 2 à 3 fois moins longtemps que le nucléaire, est-ce vraiment “renouvelable”? Src:

Reivilo
Invité

Il faut le reconnaître, le nucléaire est champion du “durable” Période de quelques types de déchets radioactifs ; Iode 129 : 15 700 000 ans uranium 238 : 4 470 000 000 d’années, Imbattable en effet…. 😉

Sean paul
Invité

Vous avez oublié le fer, l’aluminium, le néodyme, le nickel, le cuivre, l’étain etc. qui ont des durées de vies infinies. Evitez de passer pour un débile en classifiant des éléments de la table périodique, omniprésents dans la croûte terrestre, sur notre planète et dans tout notre système solaires depuis des milliards d’années, comme déchets. Surtout que plus la durée de demie-vie est longue, moins ils sont radioactifs.

Reivilo
Invité

Ah bon, y’a combien de plutonium omniprésent dans la croûte terrestre par exemple Monsieur le professeur ? Et quand je pense qu’on s’embête à vouloir enterrer à grands frais ces déchets aussi anodins qu’inoffensifs ??? Merci de m’éclairer et de prévenir l’ANDRA.

Sean paul
Invité

Le plutonium 239 est naturellement présent dans la croûte terrestre à des niveaux monstreux de 50µBq/kg et la planète en produit annuellement entre 4 à 30 kg par an par fission spontanée et/ou bombardement de rayons cosmiques sur U 238… “Et quand je pense qu’on s’embête à vouloir enterrer à grands frais ces déchets aussi anodins qu’inoffensifs ???” A vous de chercher combien d’éléments radioactifs, les centrales à charbon mondiale envoient dans l’atmosphère et combien la règlementation issue des politiques se contre-fout de l’épidémiologie.

wpDiscuz