TMS – Véhicules à piles à combustibles (2ème partie)

Le 40e salon automobile de Tokyo (Tokyo Motor Show) a pris place au Makuhari Messe du 26 octobre au 11 novembre dernier. Après celui de Paris, le TMS est le 2ème salon mondial de l’automobile et a accueilli 1,5 millions de visiteurs.

Des innovations ont été présentées par les constructeurs japonais durant ce salon. On y retrouve des véhicules tout-électrique, des véhicules à piles à combustibles et des véhicules hybrides.

2ème partie : Les véhicules à piles à combustibles

Les véhicules alimentés par des piles à combustibles (PAC) sont relativement nombreux, notamment chez les constructeurs Honda et Suzuki.

Honda présente deux concept-cars de genres totalement différents : la FCX Concept et la Puyo. La première est un concept-car entièrement fonctionnel de type berline. Elle possède un nouveau modèle de PAC développé en interne par Honda, plus compact, plus léger et plus puissant. La circulation des gaz ainsi que l’écoulement de l’eau résiduelle se font verticalement ce qui a permis d’augmenter l’efficacité de la pile. Les PAC étant de petite taille, il a été possible de les loger dans le tunnel central du véhicule, optimisant ainsi au maximum le volume du véhicule. Un véhicule inspiré de la FCX Concept va être commercialisé dès 2008 au Japon et aux Etats-Unis. Ce modèle sera présenté le 14 novembre à la presse lors du salon de l’automobile de Los Angeles.

Puyo honda

Le deuxième modèle de la marque, alimenté uniquement par des PAC, est la Puyo (première mondiale). La curiosité de ce concept-car futuriste reste cependant sa carrosserie en gel de silicone absorbeur de choc qui s’illumine de couleurs différentes selon l’humeur du conducteur ainsi que tous les équipements rendant la conduite très aisée (roues pivotantes à 360°, commande du véhicule avec un joystick). Aucune commercialisation n’est envisagée par Honda pour le moment.

Chez Suzuki, le modèle le plus abouti est sans doute le « seniorcar » Mio. Ce fauteuil-scooter électrique, destinés aux personnes à mobilité réduite, est alimenté par une PAC à méthanol directe.

Mio SuZuki

Le réservoir de 4 litres permet une autonomie de 60km. Secondé par une batterie Lithium-ion, le véhicule détermine automatiquement lorsque de la puissance complémentaire est nécessaire. En effet, contrairement aux PAC à hydrogène, les PAC à méthanol ont un rendement énergétique de l’ordre de 30%, limitant ainsi la puissance maximale fournie. Le choix du méthanol comme combustible permet cependant une manipulation sûre et plus pratique du véhicule. La circulation de méthanol à 54% est autorisée au Japon, rendant possible la vente de petites cartouches de 500ml évitant ainsi toute panne d’énergie. La technologie est aboutie mais pour le moment le prix de revient est bien trop élevé pour envisager une mise sur le marché (au minimum 1 million de yens – 6000 euros – soit plus de trois fois le prix d’un véhicule du même type à alimentation électrique classique).

Le constructeur a également utilisé l’alimentation par PAC pour l’ensemble Pixy-SSC (premières mondiales). La Pixy est à mi-chemin entre un fauteuil et une voiturette. Elle permet de se déplacer à une vitesse de 6 km/h en milieu urbain adapté. L’alimentation est 100% électrique mais le moteur présente la particularité de posséder un condensateur de forte capacité qui permet de réduire le temps de charge. Le SSC (pour Suzuki Sharing Coach) est un véhicule plus puissant qui permet de loger deux Pixy, rendant ainsi possibles des déplacements plus longs et plus rapides.

Pixy SuZuki

L’alimentation du SSC est assurée par une PAC et une batterie classique. Ces deux modèles restent purement des concept-cars même si d’après les ingénieurs de Suzuki les technologies nécessaires à la réalisation de tels véhicules sont déjà bien maîtrisées. Dans le projet global de « Sustainable Mobility », la marque propose une version sport et une version aquatique de la SSC. Dans un modèle de ville adapté aux SSC, le constructeur prévoit des stations de recharges alimentées par des cellules photovoltaïques.

Enfin, Suzuki a obtenue la certification du ministère des transports (Ministry of Land, Infrastucture and Transport) pour son MR Wagon-FCV, premier véhicule japonais à PAC utilisant de l’hydrogène pressurisé à 70MPa. Ceci a été réalisé dans le but d’augmenter la distance de parcours, atteignant ainsi les 200km.

A lire : 1ère partie du dossier

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gilles Monette
Invité
Gilles Monette