TMS – Véhicules hybrides et biomatériaux (3ème partie)

Le 40e salon automobile de Tokyo (Tokyo Motor Show) a pris place au Makuhari Messe du 26 octobre au 11 novembre dernier. Après celui de Paris, le TMS est le 2ème salon mondial de l’automobile et a accueilli 1,5 millions de visiteurs.

Des innovations ont été présentées par les constructeurs japonais durant ce salon. On y retrouve des véhicules tout-électrique, des véhicules à piles à combustibles et des véhicules hybrides.

3ème partie : Les véhicules hybrides et les biomatériaux

Toyota présente cette année trois modèles hybrides. Le concept-car 1/X (première mondiale) est un véhicule léger (420kg, soit un tiers de la Prius) alimenté par un système hybride moteur électrique-moteur essence. La batterie est de type plug-in (qui se branche sur une prise domestique), une nouveauté pour la marque,et le moteur est de type Flex-Fuel afin de pouvoir remplacer l’essence par du biocarburant. Les technologies utilisées ne sont pas spécialement nouvelles, c’est surtout la vision d’un nouveau véhicule, plus respectueux de l’environnement dans l’ensemble de sa conception que Toyota a souhaité présenter.

1/X Toyota

Il en est de même pour le deuxième concept-car de la marque, RIN (première mondiale), visant un mode de conduite plus en harmonie avec la nature.

rin - Toyota

Dans la catégorie des voitures plus proches de la réalité Toyota a présenté la Lexus Hybrid (première mondiale), la Crown Hybrid Concept (première mondiale) et la plug-in Prius. Les deux premiers modèles sont des véhicules de la gamme supérieure de Toyota, affirmant ainsi la volonté de la marque de promouvoir des véhicules hybrides autres que la Prius. La Lexus possède un moteur V6 essence couplé à une batterie nickel-hydrogène.

Crown Hybrid Concept

Les deux modèles devraient être commercialisés en 2008 dans une version quelque peu différente des concept-cars présentés. Enfin, la Prius en version plug-in (recharge de la batterie en une nuit sur une prise domestique), subit actuellement les field-tests en vue d’une commercialisation prochaine.

Honda présente la CRZ (pour Compact Renaissance Zero, première mondiale), un modèle hybride sportif. La technologie hybride n’a cependant rien d’innovant, le développement du concept s’étant principalement axé sur la carrosserie du véhicule (légèreté, aérodynamisme…).

CRZ - Honda

Enfin, Mazda a développé une version hybride de la Premacy, la Premacy Hydrogen RE Hybrid. Cette voiture est équipée d’un moteur rotatif fonctionnant à l’hydrogène et à l’essence, couplé à une batterie et un moteur électrique. L’autonomie du système hybride est de 200km. La philosophie du constructeur est d’utiliser d’abord le moteur à hydrogène et la batterie, et de se servir de l’essence qu’en cas de nécessité puisque les stations hydrogène restent peu nombreuses.

L’efficacité du moteur a été augmentée de 40% par rapport au modèle précédent, le RX-8 Hygrogen RE, grâce à l’évolution d’un tracé longitudinal à transversal. La Premacy est actuellement au stade des field-tests avec de premières concessions à des professionnels prévues en 2010. Quant à la RX-8 Hygrogen RE, elle est actuellement utilisée par les agents du ministère de l’environnement japonais.

Les biomatériaux :

Du côté des biomatériaux, Toyota Boshoku présente un habillage de portières en fibre de kenaf, variété de chanvre (Hibiscus cannabinus) ainsi que des pièces fabriquées par moulage par injection de propylène et de kenaf. Seule la Lexus, véhicule haut de gamme de la marque peut disposer de ces composants, plus coûteux que les équipements en matériaux classiques. La marque développe également pour les sièges une fibre textile faite à partir d’acide polylactique (PLA) issu de grains de maïs.

Chez Toyota toujours, le concept-car 1/X possède un toit translucide, fait en mélange de chanvre et de PLA. La particularité de ce matériau est que les fibres végétales sont visibles par transparence, renforçant ainsi le côté naturel de la voiture. Le même mélange est également utilisé pour différents équipements intérieurs et extérieurs.

Mazda, en collaboration avec Teijin et des laboratoires universitaires, a développé un bioplastique en fibres de PLA dont les propriétés visuelles et de résistance sont inégalées, d’après la marque.

Dans la nouvelle Premacy Hydrogen RE Hydrid la console avant, les vide-poches et boites à gants, ainsi que l’habillage des sièges et des portières sont en bioplastique. Cette voiture possède également des pare-chocs provenant du recyclage et de la réutilisation d’anciens pare-chocs de la marque.

La FCX Concept de Honda est également dotée d’équipements en bioplastique spécifique de la marque.

Enfin, pour terminer, une nouveauté chez Panasonic qui propose des haut-parleurs dont le diaphragme est intégralement en fibre de bambou. Cette technologie provient directement des enceintes des téléviseurs de la gamme Viera de la marque et sera disponible dans les haut-parleurs pour voiture dès 2008.

A lire : 1ère partie du dossier

A lire : 2ème partie du dossier

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Benkebab
Invité
Benkebab

Toyota Boshoku présente un habillage de portières en fibre de kenaf, variété de chanvre (Hibiscus cannabinus). interdiction de fumer les portières…