Total convoite les sables bitumineux de l’Alberta

Le groupe Total a revu à la hausse son offre publique d’achat sur le Canadien UTS, qui exploite les sables bitumineux de l’Alberta.

L’offre précédente de Total avait été rejetée en février dernier. Aujourd’hui, le groupe propose 830 millions de dollars canadiens (509 millions d’euros), soit 1,74 dollar par action, et 35% de plus que la précédente. Elle est prolongée jusqu’au 17 avril.

Le prix de l’offre ainsi augmenté représente une prime d’approximativement 111% sur le cours de clôture d’UTS du 27 janvier 2009, indique Total.

UTS exploite les sables bitumineux canadiens, notamment via sa participation de 20% dans un projet à ciel ouvert de la région de l’Alberta. Le groupe possède également 60% du projet de Fort Hills, en Alberta, qui offrirait 4 milliards de barils de bitume de réserves.

De son côté, Total détient 50% du projet Surmont, qui exploite actuellement 18000 barils par jour, et vise les 110 000 b/j. Il est aussi et surtout opérateur du projet Joslyn dont il détient 74%. Cette exploitation à ciel ouvert promet une production de 200 000 barils par jour.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

2
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
marcob12
Invité
marcob12

Quand on connait un peu les coûts écologiques et économiques de l’exploitation de cette ressouce on a peu d’illusion sur nos chances de découvrir de grosses réserves en pétrole conventionnel. On peut d’ailleurs se demander si la filière CTL (coal to liquids) ne serait pas « meilleure ». Au moins on sait que ce groupe se contrefiche d’une éventuelle taxe carbone ou d’un mécanisme « Cap and Trade » parce qu’il sait (mieux que les politiques) que ce ne sera ni efficace ni dissuasif. S’ils n’auront pas la nausée ils auront au moins les mains sales…

Petar91
Invité
Petar91

taxe carbone : effectivement, l’exploitation des sable bitumineux n’est pas necessairement plus émetteur de CO2, cependant l’impact environnemental est desastreux, mais cet impact n’est pas prévu dans une taxe carbone eventuelle….