Enerzine

Total : De Margerie annonce un nouveau programme de cessions

Partagez l'article

Le PDG du groupe Total, Christophe de Margerie, a confirmé lundi, lors de sa présentation à la communauté financière des perspectives du groupe pour les années à venir, sa stratégie de croissance et son objectif de générer 15 milliards de dollars de trésorerie disponible en 2017.

Pour y arriver, il compte sur les démarrages de projets majeurs de l’Amont, la poursuite de la restructuration du Raffinage-Chimie et l’adaptation du Marketing & Services à l’évolution des marchés contribueront à l’augmentation du cash flow opérationnel. En parallèle, ses équipes devront dans tous les secteurs, contrôler les investissements, réduire les coûts et optimiser le portefeuille d’actifs.

Une rentabilité supérieure à 15%

Arnaud Breuillac, récemment nommé à la tête de l’Exploration-Production, a exposé sa feuille de route pour améliorer la performance de l’Amont. Les démarrages d’une quinzaine de projets majeurs doivent permettre d’augmenter significativement la production. Aussi, malgré certains retards, la production devrait croître à ~2,8 millions de barils équivalents pétrole par jour en 2017. Total annonce également l’arrivée au sein du Groupe de Kevin McLachlan, qui prendra la tête de l’Exploration début 2015 et travaille d’ores et déjà à la mise en place d’une nouvelle stratégie.

Nouveau programme de cessions

L’objectif atteint du groupe était de réaliser entre 15 à 20 milliards de dollars de cessions sur la période 2012-14. Total a réaffirmé une nouvelle fois l’importance de la rationalisation de son portefeuille d’actifs. En tenant compte des acquisitions effectuées sur la période 2012-14, le Groupe a donc annoncé un nouveau programme de 10 milliards de cessions sur 2015-17. Le géant pétrolier entend ainsi poursuivre sa transformation en se concentrant sur des actifs stratégiques, de croissance ou à forte rentabilité.

Programme de réduction de coûts

Total précise que tous les secteurs du Groupe seront mobilisés pour réduire durablement les coûts. Après avoir atteint un pic de 28 milliards en 2013, les investissements organiques doivent baisser à 26 milliards en 2014 et 25 milliards en 2017. De plus, le Groupe a annoncé un important plan de réduction des coûts opératoires, qui contribuera aux résultats dès 2015 et atteindra 2 milliards en 2017.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz