Total découvre du pétrole au large du Congo

Total a annoncé vendredi une nouvelle découverte de pétrole sur le permis Mer Très Profonde Sud (MTPS), à environ 185 kilomètres des côtes de la République du Congo, par une profondeur d’eau de 2 120 mètres avec le forage positif du puits Persée Nord Est Marine-1.

Le puits, foré à une profondeur totale de 4 110 mètres, a trouvé au Miocène six niveaux de réservoirs à huile, explique Total dans un communiqué.

Suite aux découvertes d’Andromède (2000), Pégase Nord (2004), Aurige Nord (2006), et Cassiopée Est (2007) ce forage positif est la cinquième découverte sur le permis MTPS et conforte la stratégie d’exploration de Total au Congo, visant à constituer un pôle de développement économique sur ce permis en eau très profonde.

Les études techniques concernant ce pôle de développement seront lancées une fois faite l’évaluation des réserves associées.

Obtenu en mai 1997, le permis MTPS s’étend sur plus de 5 000 kilomètres carrés avec des profondeurs d’eau allant de 1 300 à 3 000 mètres.

Total, à travers sa filiale Total E&P Congo, en est l’opérateur avec un intérêt de 40 % aux côtés d’Eni Congo (30 %) et d’Esso Exploration and Production Congo (Mer Très Profonde Sud) Limited (30 %).

Présent en République du Congo depuis 1968, Total a opéré la moitié des puits d’exploration réalisés au Congo, mis en production 11 des 17 champs existants et découvert 65 % des réserves initiales répertoriées.

Dans les années quatre-vingt, le développement de Kikouala, Yangga, Sendji et Tchibouela a été le moteur principal de la montée en puissance de la production du pays. Cette dynamique, portée par une exploration très active et un investissement continu dans la valorisation de nouveaux champs de l’offshore conventionnel, a continué à porter ses fruits durant la décennie suivante. Le démarrage de Nkossa en 1996 (Total, opérateur, 53,5 %), avec la plus importante barge en béton jamais construite, a marqué une étape importante dans la croissance de la production de Total au Congo.

Total s’est ouvert l’accès aux grandes profondeurs d’eau et mettra en production en 2008 le premier champ de l’offshore profond congolais, Moho-Bilondo (Total, opérateur, 53,5 %), qui devrait apporter en 100% environ 90 000 barils par jour en plateau.

Par ailleurs, Total continue l’évaluation des réserves de trois gisements d’huile rencontrés dans la partie Nord du permis de Moho-Bilondo au printemps 2007.

 
(src : CP – Total)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar