Total: Développement du champ offshore nigérien d’Ofon

Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), la compagnie pétrolière d’Etat nigériane, et Total, annoncent le lancement de la deuxième phase du développement du champ offshore d’Ofon. Ce gisement est situé sur l’OML 102 dans l’est de l’offshore nigérian à environ 50 kilomètres des côtes par quelque 40 mètres de profondeur d’eau.

Le champ d’Ofon produit depuis décembre 1997. Les réserves additionnelles (prouvées et probables) à développer durant cette phase sont estimées à plus de 350 millions de barils équivalent pétrole. Elles devraient permettre d’accroître la production d’environ 60 000 barils par jour pour la porter à quelque 100 000 barils par jour d’ici à la fin 2010.

En complément des plates-formes existantes, de nouvelles installations sont prévues pour la phase 2 du développement d’Ofon : une plate-forme de traitement, trois plates-formes de forage et un quartier-vie pouvant accueillir plus de 120 personnes. Ce nouveau complexe central devrait être mis en production en 2010, les derniers forages de développement se poursuivant après cette date.

Cette nouvelle phase de développement permettra de supprimer le torchage du gaz associé d’Ofon, conformément à la politique du Gouvernement Fédéral du Nigeria, et de satisfaire aux engagements pris dans ce domaine par la Joint Venture NNPC/EPNL. Le gaz sera valorisé à travers l’usine de NLNG. De plus, toutes les eaux de production seront réinjectées dans le réservoir.

Conformément aux engagements de Total, le projet Ofon 2 contribuera également de manière significative à la politique de développement du contenu local mise en oeuvre par le Nigeria, en terme de travaux de constructions et de formation d’ingénieurs, techniciens et autres professionnels.

Offshore nigérian :

Total est présent au Nigeria depuis une cinquantaine d’années. Le développement des gisements offshore au Nigeria constitue l’un des principaux axes de croissance de Total en Afrique, avec en particulier, dans l’offshore profond, le développement du champ d’Akpo sur l’OML 130, que le Groupe opère, aux côtés de NNPC, Sapetro, Petrobras et CNOOC, et dont la mise en production est prévue fin 2008 à un rythme de 225 000 barils équivalent pétrole par jour au plateau. La découverte d’Egina, également située sur l’OML 130, devrait faire l’objet d’un pôle de développement indépendant ; une campagne d’appréciation est en cours.

Aujourd’hui, la production offshore de Total au Nigeria provient des blocs OML99-100-102 opérés par Total dans le cadre de la Joint Venture NNPC-Total. Les principaux champs sont Amenam, Ofon et les champs autour d’Odudu.

Total est également partenaire (12,5 %) dans l’association opérée par Snepco (Shell) sur l’OML 118, sur lequel le champ de Bonga a actuellement une production d’environ 200 000 barils par jour de pétrole.

Le lancement du développement du gisement offshore Usan, situé sur l’OML 138 viendra renforcer la production offshore du Groupe au Nigeria.

Enfin, concernant le marché du GNL, Total est présent à travers le projet Nigeria LNG (15 %), dont cinq trains sont déjà opérationnels, le train 6 devant entrer en production fin 2007.

(src: CP- Total)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz