Enerzine

Total lance l’exploitation du projet Surmont, au Canada

Partagez l'article

Total a annoncé mardi le démarrage de l’exploitation commerciale de la première phase du projet Surmont, au Canada. Situé à 60 kilomètres au sud-est de Fort McMurray, dans la province canadienne de l’Alberta, ce projet est détenu à 50 % par Total et opéré par ConocoPhillips.

D’une capacité de 25 000 barils par jour, la première phase du projet devrait atteindre son plateau de production en 2012, annonce Total dans un communiqué.

Elle sera suivie d’une deuxième phase, dont le démarrage est prévu avant le milieu de la prochaine décennie. Cette deuxième phase atteindra un plateau de production de 75 000 barils par jour, portant la production des deux phases de Surmont à environ 100 000 barils par jour. Des phases supplémentaires de développement sont à l’étude.

Le pilote de Surmont a été lancé en 1997. En 2003, les partenaires ont décidé de lancer la première phase de l’exploitation commerciale de Surmont en employant la technologie SAGD (Steam Assisted Gravity Drainage). Ce procédé consiste à injecter de la vapeur directement dans les sables bitumineux pour fluidifier le bitume, qui est ensuite récupéré à l’état liquide et pompé jusqu’aux installations de surface pour y être traité. Les premières injections de vapeur, menées en juin 2007 dans le cadre de la première phase, ont ainsi conduit au démarrage de l’exploitation commerciale annoncée aujourd’hui.

Total

Parallèlement, Total est l’opérateur du projet Joslyn, dont il détient 74 %. L’exploitation en sera principalement menée par extraction minière à ciel ouvert, en deux phases successives de 100 000 barils par jour. Une partie limitée du permis est déjà exploitée en technologie  SAGD, dont la première phase d’exploitation commerciale a été annoncée par le Groupe en novembre 2006. Le potentiel de production des phases d’exploitation minières et SAGD de Joslyn est actuellement estimé à 230 000 barils par jour.

Le cumul de la part pour le Groupe des productions des projets Surmont et Joslyn devrait ainsi atteindre plus de 250 000 barils par jour au cours de la prochaine décennie.

Le Groupe a entrepris les études d’ingénierie et les démarches réglementaires en vue de la construction d’un upgrader à Strathcona, à proximité de la ville d’Edmonton. La première phase de cet upgrader, devrait produire 150 000 barils de bitume, en vue d’une mise en service prévue avant 2015. Une seconde phase pourrait permettre de porter la capacité totale de traitement du bitume à plus de 200 000 barils par jour.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Total lance l’exploitation du projet Surmont, au Canada"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Christophe
    Invité

    On sait qu’il ne faut plus consommer de combustibles fossiles, on sait que l’obtention de pétrole avec les shistes est très coûteuse(en GES), mais qu’importe, l’Amérique ne peut se passer des voitures et paiera le prix. Et on paiera tous le prix incommensurable du réchauffement.

    wpDiscuz