Enerzine

Total lance sa production gazière en océan Arctique

Partagez l'article

Total a annoncé vendredi l’entrée en production du champ gazier Snøhvit en mer de Barents.

Total, qui détient une participation de 18,4 % dans ce projet opéré par Statoil (33,53 %), a pour partenaires Petoro (30 %), Gaz de France (12 %), Hess (3,26 %) et RWE-DEA (2,81 %).

Produit au large des côtes norvégiennes, par une profondeur d’eau de 310 à 340 mètres, le gaz naturel du gisement de Snøhvit est acheminé via une conduite polyphasique de 143 kilomètres de long, à l’usine de Melkøya pour y être transformé.

Située près de Hammerfest, au nord de la Norvège, cette usine de liquéfaction dispose d’une capacité annuelle de 4,2 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL). Le GNL est ensuite exporté vers les marchés européen et nord-américain.

Le CO2 extrait du gaz naturel est réinjecté dans un réservoir du champ de Snøhvit.

Selon les accords, les premières livraisons de GNL devraient avoir lieu au quatrième trimestre de 2007. La production plateau de l’usine de Melkøya devrait être atteinte en 2008 avec près de 5,7 milliards de mètres cubes par an (550 millions de pieds cubes par jour) de gaz naturel et également près de 23 000 barils par jour de condensats et de gaz de pétrole liquéfié (GPL).

Le projet Snøhvit est le premier développement gazier en mer de Barents. Il a nécessité la construction de la première usine de GNL en conditions arctiques.

Afin de pouvoir commercialiser sa propre part de production d’un milliard de mètres cubes par an de gaz naturel, Total a affrété à long terme un tout nouveau méthanier conçu pour évoluer dans l’Arctique, d’une capacité de 145 000 mètres cubes de GNL.

Total détient désormais des participations dans quatre projets de terminaux de regazification : Altamira au Mexique, Fos Cavaou en France, Hazira en Inde et South Hook au Royaume-Uni, ainsi que des droits à capacité à Sabine Pass aux Etats-Unis.

Total a également procédé à des prises de participation récentes, au Nigeria dans le projet Brass LNG, en Australie dans le projet GNL Ichthys et au Qatar dans le projet Qatargas 2 ainsi qu’à un accord de coopération avec Gazprom pour l’étude du développement de la première phase du champ de Shtokman.

En Norvège, Total détient des participations dans soixante-six permis de production sur la plate-forme continentale norvégienne, dont dix opérés par le Groupe. En 2006, la Norvège était le plus grand contributeur à la production de Total avec une moyenne de 372 000 barils équivalent pétrole par jour en part groupe.

 
(src: CP -Total)

Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz