Total : les puits nigérians se révèlent prometteurs

Total, en tant qu’opérateur de la concession d’exploitation OML 130, annonce que le champ d’Egina, sur lequel plusieurs découvertes ont déjà été réalisées devrait pouvoir faire l’objet d’un nouveau pôle de développement indépendant.

L’OML 130 est situé à environ 150 kilomètres des côtes du Nigeria. Total y détient une participation de 24 %, aux côtés de NNPC, Sapetro, Petrobras et CNOOC.

La découverte d’Akpo, réalisée en 2000, et dont l’entrée en production est prévue pour fin 2008 avec un plateau de production de 225 000 barils équivalent pétrole par jour, dont près de 80 % de condensats, avait constitué la première phase de l’exploration de l’OML 130. Depuis la découverte d’Akpo, les découvertes d’Egina-1 en décembre 2003, distante d’une vingtaine de kilomètres d’Akpo, et d’Egina-2 en octobre 2004 avaient mis en évidence l’existence d’une nouvelle structure.

Après un retraitement de la sismique existante, une campagne d’appréciation a été engagée pour dimensionner la découverte d’Egina. Forés par environ 1 500 mètres d’eau, les puits Egina-3 (septembre 2006), Egina-4 (novembre 2006) et Egina-5 (janvier 2007) ont rencontré de 60 à 80 mètres d’huile dans les sables du Miocène, confirmant que le champ d’Egina devrait pouvoir faire l’objet d’un développement autonome. Le puits Egina-5 a été testé pour évaluer son potentiel de production qui pourrait s’établir à environ 12 000 barils par jour.

 
(src : CP – Total)
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz