Total mise sur un développement pétrolier en eaux profondes au Congo

Le Groupe Total a annoncé récemment le lancement du développement d’un champ d’hydrocarbures en eaux profondes en République du Congo pour un investissement total de 10 milliards de dollars.

Selon le pétrolier français, la mise en production de Moho Nord, incluant le développement de Moho Bilondo Phase 1bis, est attendue en 2015 alors que la production devrait atteindre 140 000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j) en 2017.

Situé à environ 75 kilomètres de Pointe Noire et 25 kilomètres à l’ouest de Nkossa, par des profondeurs d’eau de 450 à 1.200 mètres, le projet de Moho Nord a pour objectif la production de réserves additionnelles dans la partie Sud du PEX (Phase 1bis) et de réserves nouvelles au Nord du PEX (Moho Nord). Les réserves additionnelles d’huile sont estimées à environ 485 millions de barils équivalents pétrole.

"Le développement de Moho Nord marque une nouvelle étape dans la longue histoire de Total en République du Congo et repose sur une expertise reconnue pour conduire avec succès des projets de grande ampleur, particulièrement en offshore profond. Avec ce lancement, la visibilité sur l’objectif de croissance des productions du Groupe est à nouveau renforcée" a déclaré Yves-Louis Darricarrère, président Upstream de Total.

Total mise sur un développement pétrolier en eaux profondes au Congo

Ce projet marque une nouvelle étape dans le développement du PEX, à la suite de Moho Bilondo Phase 1E entré en production en 2008. La production de Moho Nord sera traitée sur la nouvelle unité FPU, qui aura une capacité de traitement de 100 000 bep/j, avant d’être expédiée par canalisation sous-marine au terminal à terre de Djéno.

Par ailleurs, Total indique qu’il n’y aura pas de brûlage de gaz en conditions normales d’exploitation et toute l’eau produite sera réinjectée.

** Total E&P Congo, filiale à 100 % de Total, est l’opérateur du PEX de Moho Bilondo avec un intérêt de 53,5 %. Elle a pour partenaires la Société Nationale des Pétroles du Congo (15 %) et Chevron Overseas Congo (31,5 %).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz