Total obtient une part du méga-gisement pétrolier de Libra au Brésil

Un consortium comprenant Total, mais aussi Petrobras, Shell, CNPC et CNOOC, s’est vu attribuer un contrat de partage de production de 35 ans pour développer le méga gisement pétrolier de Libra d’un potentiel de 8 à 12 milliards de barils de ressources d’huile récupérables.

Le pic de production d’huile brute pourrait atteindre 1,4 million de barils par jour, selon l’agence de régulation brésilienne Agência Nacional do Petróleo (ANP).

Le champ de Libra représente le plus grand gisement pétrolier pré-salifère découvert à ce jour dans le bassin prolifique de Santos, au large du Brésil. Le champ est situé en eaux très profondes (2000 m) à environ 170 km des côtes de Rio de Janeiro et couvre une superficie de 1550 kilomètres carrés.

"Libra offre une opportunité unique de participer au développement d’un méga-gisement offshore avec des partenaires stratégiques. Notre positionnement dans le bassin pré salifère de Santos renforce et diversifie notre portefeuille amont et conforte ainsi notre stratégie de pérennisation de la production après 2017 pour la prochaine décennie. Nous nous réjouissons de contribuer au développement de ces immenses ressources, et sommes convaincus que l’expertise collective du consortium en matière d’offshore profond apportera une précieuse contribution à la croissance de la production pétrolière et gazière du Brésil", a déclaré Christophe de Margerie, Président-directeur général de Total.

Total obtient 20% du méga-gisement pétrolier de Libra au Brésil

Total détient une participation de 20 % dans le consortium, aux côtés de l’opérateur Petrobras (40 %), Shell (20 %), CNPC (10 %) et CNOOC (10 %). Le projet sera développé par une équipe conjointe réunissant la connaissance et l’expérience de Petrobras dans les carbonates pré-salifères, et les compétences de Total et de Shell en matière d’offshore profond et de gestion de projet de grande envergure.

Le contrat de partage de production devrait être signé au mois de novembre 2013.

En contrepartie de sa participation, Total versera 3 milliards de réais brésiliens (1,4 milliard de dollars), conformément à sa part de 20 % de la prime à la signature. Outre cette prime, le consortium devra mener à bien un programme de travail minimum consistant en une étude sismique 3D, le forage de deux puits et leurs tests de qualification d’ici à la fin 2017.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz